RESIDENT EVIL 0 HD : LE TEST !

RESIDENT EVIL 0 HD : LE TEST !

Messagepar Hunk » 22 Jan 2016, 17:08

 


Resident Evil 0 est sorti au Japon fin 2002, sur Game Cube et on se rappelle tous de la claque visuelle qu’il avait infligé sur la mythique console de Nintendo, juste après le remake de Resident Evil Remake produit juste auparavant comme un galop d’essai.

On pourrait dire que l’histoire se répète pour les versions HD puisqu’après le très réussi, Resident Evil Remake l’an dernier, nous avions hâte de voir ce que donnerait la version remastérisée en haute définition du prologue sur nos consoles PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et sur PC.

En dehors de l’aspect purement graphique, Capcom a promis des améliorations dans le gameplay et un nouveau mode bonus : Le mode Wesker.

Resident Evil 0 met en scène Rebecca Chambers de l’équipe Bravo des STARS et un prisonnier échappé en forêt de Raccoon, Billy Coen. Ils se retrouvent très vite dans l’histoire confrontés à devoir coopérer face aux créatures et autres monstruosités tout droit sorties de l’imagination des designers de Capcom mais surtout des labos Umbrella !

   


Pour le gameplay soyons clairs : le nombre d’options proposées dans RESIDENT EVIL 0 HD est plus que satisfaisant. 5 types de commandes pour deux versions : « classique » et « remake » ! Avec toutefois semble-t-il une meilleure aisance sur PS4 que sur Xbox One.

  


Attardons-nous 2 minutes sur la config’ dénommée « remake » pour vous dire qu’elle vaut le coup d’être sélectionnée même si au départ vous pesterez sans doute pour diriger votre personnage sans encombre à l’aide du stick analogique gauche. Les controls tanks d’origine étaient laborieux, le stick analogique prévoit de les assouplir avec un demi-tour instantané (notez la nuance avec le demi-tour rapide old school qui nécessitait une combinaison bouton + touche directionnelle).

Ceci dit, cette souplesse combinée au défilement des plans fixes à l’écran vous piègera plus d’une fois dans vos intentions d’orientation, mais avec un peu d’entrainement et de persévérance, vous vous surprendrez à marquer un petit temps d’arrêt sur certains changements de plans car votre cerveau reconnaitra naturellement que lorsque changement de direction il se produit, et bien il faut changer l’orientation de votre stick.
Le picking des objets pose par contre un gros problème dans le positionnement en analogique, presque du niveau d'Opération Raccoon City, c'est dire !

   


Pour le reste c’est du caviar, recharger en visant ou changer de cible sans avoir à rabaisser son arme confère une assurance indéniable dans sa chasse aux zombies (surtout avec le pistolet) et ça permet beaucoup d’économies de munitions plus pêchues (balles de fusil, de magnum) que l’on gardera pour les affrontements plus musclés.

   


Autre chose à dire sur le gameplay, pourquoi n’avoir pas amélioré le système d’ouverture de certains passages à l’aide d’objets clés sans avoir à passer par l’inventaire (comme les cartes magnétiques, le volant de vanne, le pic à glace etc..) ? Cette option aurait pu permettre de mieux accepter encore le rituel des ouvertures des portes toujours présent. Ça aurait été, qui plus est, plus naturel, à condition que l’ouverture se fasse par le personnage qui possédait bien l’objet clé dans son inventaire et pas le partenaire, même si les deux se trouvent à proximité.

   


L’affichage quant à lui se pliera à votre goût : Original en 4/3 pour ne rien perdre de l’ambiance d’origine ou large en 16/9ème avec un petit scrolling vertical lors des déplacements qui défige les plans fixes originels sans rien perdre des décors.

3 niveaux de difficultés vous sont proposés : la promenade de santé, le challenge standard ou le mode difficile, on vous aura prévenu… à chacun son style !

Côté extras, c’est par contre plutôt maigre : le manuel de jeu, le mode theater (étrangement appelé Galerie ici, qui regroupe les 59 scènes cinématiques du jeu) et la possibilité de revoir le générique de fin dont il faudra m’expliquer l’intérêt un jour…

   


Extra costumes : Ils sont au nombre de 3 dès votre 1ère partie : 2 pour Rebecca (cuir et cow girl) et une pour Billy (veste). Pour en changer, plus besoin de penderie puisque les héros se baladent avec leur valise que vous trouverez en permutant leur objet personnel (mélangeur pour Rebecca et briquet pour Billy). Ceux qui auront participé aux votes du concours des créations de T-shirts recevront un code de téléchargement pour Rebecca (pack de 4 T-shirts). Ceux qui auront précommandé le jeu auront le droit à quelques costumes supplémentaires pour Rebecca et Billy, enfin Capcom propose, et là c’est moins marrant, des DLC payants pour obtenir l’intégralité des nouveaux costumes des personnages pour ceux qui n’ont rien envisagé en amont de la sortie du jeu pour 9,99 €.

   


Pour ma part j’aurai largement préféré que Capcom récompense aussi la ténacité des joueurs en couplant ces différents costumes aux bonus de jeu comme après avoir fini le Story mode, le mode Wesker ou Leech Hunter par exemple sans être obligé de passer à la caisse pour de simples skins…

Le jeu vidéo n’est plus ce qu’il était !

Abordons à présent ce que vous vous demandez tous : Est-ce que le jeu claque graphiquement parlant ? Pour tout vous dire, le jeu est sublimé par cet apport HD mais qui reste somme toute inégal selon les environnements visités. Je me souviens que passé l’étape du train (raahhh cette pluie battante qui rentre par les carreaux brisés), on s’habitue aux nouvelles textures HD et à certains décors retravaillés en 3D pour un réalisme toutefois bluffant pour un si vieux jeu.
Certains détails sont quand même tout much comme une des diapositives posée là en surbrillance sur un bureau. Mais quel régal mes amis d’admirer sans fin, ces objets dans l’inventaire en les zoomant !

   


Sinon, j’avais quand même oublié à quel point Resident Evil 0 était ennuyeux en définitive malgré la présence du partner zapping et la résolution d’énigmes par ce biais. Il y a aussi trop d’allers-retours dans ce jeu. Et ça, malheureusement, il n’y avait plus grand-chose à y faire !

   


Bref, tout ça pour dire que pour nous, les vieux fans de la vieille époque, on s’accommodera aisément de ces imperfections dans le gameplay « remake » mais l’on regrettera l’absence d’une galerie d’artworks qui aurait pu être un ajout délicieux et qui avait déjà fait des heureux dans d’autres épisodes Resident Evil.

En conclusion, RESIDENT EVIL 0 HD est clairement un épisode destiné aux fans old school, mais ceux qui n’y ont pas encore joué peuvent se réjouir d’une chose, cette aventure RESIDENT EVIL là, en 1080p et en DTS vaut son pesant de cacahuètes pour Eliminator, tout simplement parce qu’elle va vous faire écarquiller les yeux à en attraper des crampes ! La meilleure version de Resident Evil 0 à ce jour, tout simplement !

   


Note : 7.5/10
Testé sur PS4 par Hunk

Plus loin :

Le mode Wesker : Tout nouveau mode implanté comme bonus dans cette version HD de RESIDENT EVIL 0, une fois l'aventure principale achevée, ce mode vous propose d’incarner Albert Wesker dans sa puissante version de RESIDENT EVIL 5 en lieu et place de Billy Coen! Un bon moyen de finir l’aventure encore plus rapidement grâce à ses rush en ligne droite foudroyants (Shadow Dash) et son regard mortel en guise d’arme spirituelle. N’ayant pas encore terminé ce mode, je ne peux pas encore vous dire s’il débloque les armes bonus en fonction de votre classement (S ou A) pour le mode histoire. Seul regret pour ce mode, les cinématiques n’ont pas été retravaillées pour des dialogues spécifiques avec la voix de Wesker. Il faudra donc vous contenter de réécouter Billy Coen…

   


Leech Hunter (chasse aux sangsues) : Un jeu bonus très difficile et plutôt long pour gagner de nouvelles armes (Revolver Magnum) et des munitions infinies pour toutes les armes que seuls les plus vaillants d’entre vous auront la patience de finir. Le but est de récupérer un maximum d’amulettes sangsues.

   


Les plus :

- C'est Beauuuuuuu ! (You're Beautiful, so Beautiful !)
- Recharger en visant
- Les traductions FR revues à la hausse !
- Les costumes STARS pour Rebecca

Les moins :

- Les DLC payants pour les nouveaux costumes...
- Le picking agaçant des objets dans la configuration remake au stick analogique.
- La configuration remake un tantinet trop sensible au stick analogique.
- Des objets "clés" pour certaines ouvertures pas automatiques.
- Billy qui aurait pu subtiliser dans sa fuite une tenue MP bonus pour sa valise.
- Quelques bugs d'affichage mineurs
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11662
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:26
Localisation: Lille

Retourner vers biohazard news

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité