[FILM] Land of the Dead

Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12161
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

11 août 2005, 21:10

Umbertolenzi,
tu as lu le Romero simple, 1er degré que tout le monde a vu bien sûr ^^. C'est d'ailleurs celui que j'ai défini par les différents messages économico-politiques qu'il a bien voulu faire passer :
les sans abris, le tiers monde, les pauvres types

Mais son raisonnement est bien plus profond, crois moi ;)
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

11 août 2005, 21:22

Hunk qui vuet m'apprendre un truc sur Romero on aura tout vu :desespere :kick :evil

:mdr

Si je tiens cette lecture premier degrés (et c'est le cas ;) ) du film c'est parce que justement Romero n'a jamais été si "clair" en ce sens qu'il ne se cache plus derrière une allégorie visionnaire.

ZOMBIE dénonçait la société de consommation AVANT qu'elle ne prenne de telles proportions, DAY dénonçait les années Reagan alors que les effets pervers commençaient tout juste à se faire sentir.

LAND, au contraire, est en plein dans l'actualité, Romero ne prévoit rien, il regarde et nous montre la réalité (subjective puisque celle de l'auteur).

D'ailleurs, à mon avis, si LAND se démarque autant de la trilogie précédente c'est pour mieux se rapprocher du cinéma de Carpenter dans ce qu'il a de plus engagé et de plus virulent, je pense avant tout à THEY LIVE.
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
zombieater
Survivor
Messages : 463
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : Perpignan
Contact :

11 août 2005, 21:30

Hunk a écrit :Mais son raisonnement est bien plus profond, crois moi ;)

Je le pense également; ces "différents messages économico-politiques " ne concernent que les rapports des humains entre eux, ce qui est un thème récurrent chez Romero: l'ennemi tant intérieur qu'extérieur. Quant au fait que les zombies te fassent songer aux humains, rien de plus normal dans la mesure où ils en sont issus; si on reste dans une logique d'évolution, on peut considerer qu'ils en sont la forme ultime: immortelle, débarrassée des contingences de la reproduction et de l’alimentation _ finis les problèmes de famine, de surpopulation! Leur anthropophagie ne vise qu'à nous éliminer puisqu'ils n'ont nul besoin de subsistance. Dans « Day of the dead » Romero avait démontré que leur cannibalisme n’était qu’un réflexe et qu’on pouvait les en débarasser en les occupant à autre chose, et aussi que les derniers homo sapiens pouvaient jouer un rôle d’éducateur à leur égard. Mais, incapables de se rendre compte que leur espèce a fait son temps _ la preuve étant qu’ils s’obstinent à chercher une origine virale ou cosmique à cette gigantesque mutation ! _ ils préfèrent perpétuer le modèle obsolète de leur existence d’antan en se confinant dans ses vestiges, espèce déclinante ne produisant plus rien et tirant sa subsistance des stocks de l’Ancien Monde ( supermarchés) _ jusqu'à quand? Dans "Le règne du feu" il y avait des jardins, dans "New-york ne répond plus" on cultivait des tomates sur les toits des immeubles mais là, rien _ sinon des billets de banque dans un coffre-fort souterrain, beaucoup trop pour cette petite communauté, est-ce à dire qu'ils peuvent avoir cours ailleurs?

Un autre petite carence scénaristique de ce film, qui renferme son lot d'illogisme et de faiblesses _ comme ces zombis hésitant devant un fleuve, puis s’y jetant pour se retrouver avec de l’eau seulement aux genoux : comment ont-ils pu se hisser sur l’autre rive ?

En fait je crois qu'il faut porter deux jugements parallèles sur cette oeuvre: une première en tant que film à part entière, et une autre en tant que quatrième partie d'un tout; nécessairement, ils seront différents. Un peu comme pour RE4, quoi!
Image
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

11 août 2005, 21:40

zombieater a écrit :Un autre petite carence scénaristique de ce film, qui renferme son lot d'illogisme et de faiblesses _ comme ces zombis hésitant devant un fleuve, puis s’y jetant pour se retrouver avec de l’eau seulement aux genoux : comment ont-ils pu se hisser sur l’autre rive ?



Je ne souhaiterais pas avoir l'air hautain ou quoi que ce soit mais je ne vois pas en qoi cette scène serait illogique. :?

Au bord de l'eau, les monstres n'osent pas. Big D leur montre la voie en sautant le premier et en ne réapparaissant pas à la surface. Donc ils ont plus que de l'eau aux genoux. (d'ailleurs les zombies sont hésitants).

Quand elle leur arrive en effet ici c'est qu'ils sont sur l'autre rive. On en déduit donc qu'ils ont marché au fond de l'eau (pt'ête même qu'ils ont attaqué des requins :lol5 ).

Zombieater : n'oublie pas que dans DAY les militaires faisaient pousser de la marie jeanne près de la piste de l'hélico :mdr
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
zombieater
Survivor
Messages : 463
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : Perpignan
Contact :

11 août 2005, 21:47

Ah, tu penses qu'ils ont marché sous l'eau, et qu'en face il n'y avait pas de quai mais un plan incliné, comme un radoub pour les bateaux?

Ca expliquerait, en effet!

Et aussi comment les humains se rendaient là où les zombis ont démoli un grillage et une barricade en contreplaqué: nécessairement en barque, puisque les ponts étaient murés ou relevés; ou par tunnel, avec l'espèce de train sur fosse?
Image
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

11 août 2005, 22:04

Pour l'eau oui, j'ai vu la chose comme ça, d'ailleurs l'apparition des morts petit à petit (les yeux, la tête, le corps - une naissance peut être ?) me semblait suffisament parlante pour ne pas me poser plus de questions.

Quand aux humains ils pouvaient certainement quitter la ville par le même chemin que prend le camion de ravitaillement ;)

Globalement je n'ai pas trouvé d'incohérence majeure dans le film, du genre qui te sort de l'histoire et qui te gâche tout.
Par contre j'avoue volontiers que j'aurai aimé en voir un peu plus sur le complexe des supers riches.

Dans le DC peut être :jumper
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
zombieater
Survivor
Messages : 463
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : Perpignan
Contact :

11 août 2005, 22:25

Oui, moi aussi: plutôt des carences explicatives que de réels illogismes; il est fait à moment donné référence à un autre retranchement à Denver ( ou Cleveland? je ne sais plus ) et il est en effet tout à fait possible que des scènes explicatives aient été amputées car jugées néfastes ( par les producteurs) au rythme du film. J'espère également qu'elles figureront dans le Director's cut plutôt que, mettons, d'autres scènes gore qui n'apporteraient rien .
Image
MacClane
Survivor
Messages : 889
Inscription : 28 nov. 2003, 16:37
Localisation : DOUAI (59)

11 août 2005, 22:39

Ce qui manque aussi, c'est la fête d'halloween, où il faut venir obligatoirement déguisé.
ça aurait pu occasioner quelques belles scènes mémorables ...
Image
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
Messages : 3388
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

12 août 2005, 02:17

Moi ce que je n'ai pas compris, c'est l'importance dérisoire de l'argent dans un monde aussi dévasté. Devant un tel désastre, il est étrange que les survivants utilisent encore de l'argent pour vivre, le troc aurait dû remplacer le système monétaire, vous ne trouvez pas ? Avec une croissance complètement stoppée, l'argent n'a plus de raisons d'être. :??
Jack Bauer

12 août 2005, 14:11

Bah pour moi ce qui est dommage, c'est que les zombies peuvent communiquer, utiliser des objets et que Romero utilise des acteurs connus.

Une mauvaise fin de carrière, à moins que par miracle il nous ponde la 3 ème adaptation de biohazard! :lol5
MacClane
Survivor
Messages : 889
Inscription : 28 nov. 2003, 16:37
Localisation : DOUAI (59)

12 août 2005, 15:28

Avant de lire ça:
http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 75258.html

je ne savais même pas que le chef des contaminés, qui ressemble à Marylin Manson, s'appelait également "Big Daddy".
Image
Avatar de l’utilisateur
Ash
Survivor
Messages : 730
Inscription : 15 mars 2004, 13:01
Localisation : Metz (57)

12 août 2005, 18:08

Je suis allé le voir au cinéma hier soir et j'avoue que j'ai beaucoup apprécié ce nouvel opus du maitre, je dirais même que c'est mon film de zombies préféré derrière Zombie (qui restera à mon avis indetroné à jamais :dent ).

Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié l'évolution des zombies, qui pour moi s'inclut dans la logique des épisodes précédents. Dans La Nuit des morts-vivants, un zombie brisait la vitre de la voiture de Barbara avec une pierre, et la fillette tuait sa mère avec une truelle ; dans Zombie, certains morts-vivants reproduisait les mouvement qu'ils effectuaient du temps où ils étaient en vie ; enfin, dans Le jour des morts-vivants, Bub écoutait de la musique, se rasait (avec du mal, certes :lol ), armait un pistolet et s'en servait. Alors pouquoi cela est-il si étonnant que Big Daddy fasse preuve d'autant d'iniative ?

J'ai bien aimé l'aspect visuel des zombies, qui sont très réussis, bien qu'ils s'éloignent beaucoup des maquillages du Jour des morts-vivants réalisés par Tom Savini, qui restent pour moi une référence pour la représentation des morts-vivants. Ils sont assez dégoutants, et les effets gores sont vraiment présents dans tout le film, ce qui fera plaisir aux amateurs du genre.

Les personnages m'ont plu dans l'ensemble, même si leur psychologie n'est pas excessivement développée pour certains et j'ai bien aimé l'affrontement riche/pauvre ainsi que les nombreux problèmes politico-économiques abordés dans le film, ce qui à mon avis confère au film un statut superieur à celui de simple film d'horreur.

Même si c'est un peu confus, voici ce qui m'a le plus marqué dans le film ;) :

[spoiler]
- le fait d'éprouver presque de la pitié pour les zombies au début m'a vraiment étonné, car je pense que c'est la première fois qu'un film de zombies aborde l'histoire de ce point de vue.
- Big Daddy est vraiment impressionnant, il parait plus humain que certains personnages vivants comme Kaufman, car il est doué de raison et surtout de sympathie et de pitié envers ses congénères.
- j'ai beaucou apprécié Charlie, car malgré son aspect repoussant et son intellect limité au premier abord, il apparait comme celui qui est le plus humain, le plus pur.
- les assauts des zombies sont impressionnants, et souvent sanglants ^^
- le retour de Tom Savini dans le film est vraiment génial, avec une scène qui renvoie directement à la célèbre scène de la machette dans Zombie, mais à l'envers cette fois-ci ! :miam
- la mort de Kaufman est vraiment marrante ^^

J'ai oublié un paquet de truc à dire, vu que j'ai presque aimé tout le film, mis à part la fin que j'ai trouvé un peu trop "facile" et surtout pas assez pessimiste par rapport aux autres opus du maitre :wink [/spoiler]

Jack> en quoi le fait d'avoir quelques acteurs "connus" est une mauvaise chose ?

MacClane > J'ai immédiatement pensé à Ghosts of Mars lorsque j'ai appris que les zombies allaient avoir un leader du nom de Big Daddy. :lol
C'est quand même une sacrée coincidence, même si le nom complet du leader des fantômes-zombies-martiens est Big Daddy Mars :wink
Alright, ya worm-infested, rotten-minded dead things ! Come to papa !
Avatar de l’utilisateur
zombieater
Survivor
Messages : 463
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : Perpignan
Contact :

12 août 2005, 21:31

D'accord avec toi pour la fin, elle laisse entrevoir de l'espoir, j'ai horreur de ça dans les films de ce genre!

A apprécier aussi: le zombi qui croque le nombril d'une jeune fille, puis recrache son piercing!

La question du week-end: puisque les zombis évoluent, vont-ils apprendre à cuisiner? Dans les films de morts-vivants à venir, verra-t-on des humains embrochés et cuits vivants?

Blague mise à part, je pense que ce film acquéra dans les années à venir un statut aussi myhtique que "La nuit des..." ou "Zombi": jusqu'ici la plupart des films de ce genre relataient l'apparition des morts-vivants et la panique, le sentiment d'horreur qui s'empare d'humains encore non organisés et souvent désarmés; celui-ci va ouvrir la voie à une série de films post-apocalyptiques opposant deux civilisations, celle des morts et celles des vivants, où cette situation sera entérinée depuis plusieurs années, voire décennies ou siècles, avec des adversaires se connaissant bien. Donc rien ne sera plus jamais pareil.

LE RENOUVEAU!!!!!!
Image
Jack Bauer

12 août 2005, 21:55

Je viens d'aller le voir ce soir et je suis asser content du résultat.

Seul trois points noir ont retenus mon attention:

1°Les zombies savent utiliser des armes et objets, ce qui est asser chiant.

2°Les zombies savent communiquer.

3°Sauver le char d'assault de la mort de Kaufman fait pas terrible comme scénario.

M'enfin en tout cas c'est du bon Roméro, comme toujours, ce réalisateur est génial.
Avatar de l’utilisateur
Ash
Survivor
Messages : 730
Inscription : 15 mars 2004, 13:01
Localisation : Metz (57)

13 août 2005, 14:55

J'avais parlé il y a un peu plus de 2 mois de l'annonce faite par Sota Toys qui indiquait qu'une gamme de figurines tirée de Land of The Dead allait sortir début 2006, composée de Big Daddy, Blade (le zombie à la machette joué par Tom Savini :jumper ), Cholo et une quatrième figurine inconnue.

Les premiers prototypes ont été présentés au Comic-Con de juillet et si Cholo n'était pas présent, on a pu voir Blade, Big Daddy et la figurine "mysterieuse" qui n'est autre que le zombie boucher et elles seront apparement livrées avec un diorama. Vous pouvez en voir un aperçu ici et .


Je suis vraiment satisfait de la qualité de ces figurines, surtout dans le cas de Blade que je trouve vraiment très réussi, je regrette juste que la quatrième figurine choisie soit celle du zombie boucher, j'aurais largement préféré un second personnage humain (comme Asia Argento par exemple :love ) [spoiler]à moins que la figurine de Cholo le réprésente à la fin du film, lorsqu'il est devenu un zombie, ce qui ferait une gamme complète de zombies[/spoiler] ou un zombie plus original comme le prêtre que je trouve diablement marrant :lol .

A noter que vous pouvez voir les 10 premières minutes du film en français sur le site du magazine Choc, à cette page. ;)

Le Mad Movies Culte N°1 spécial Romero est également disponible dans une version en quantité plus limitée accompagnée du DVD de la version originale de La Nuit des Morts-Vivants en noir et blanc, restaurée numériquement, pour 12€90.
Alright, ya worm-infested, rotten-minded dead things ! Come to papa !
Avatar de l’utilisateur
Hunter beta
Extreme Survivor
Messages : 2572
Inscription : 27 nov. 2003, 21:12
Localisation : Marseille

16 août 2005, 00:22

J'ai vu le film hier , j'ai bien aimé les personnages , mais la scéne de fin ou ils épargnent les zombies est un peu nul non ?

Epargné des zombies , tout ca parce que'il font preuve d'un peu d'humanité , c'est un crime pur et simple , etant donné que les laisser en vie c'est mettre en danger des humains bien vivants :eek4

Je trouve que Romero s'est ramolie , le film m'a plus captivé pour les histoires entre les personnages et leurs relations que les zombies eux mêmes. Et si c'était fait exprés alors la promo du film est mensongére.

A la limite on remplace ces pseudo zombies par une bande de pillard et le résultat reste le même.
A mon avis Romero a confondu "évolution" avec "truc tout gentil et mignon" , ben non , les zombies en évoluant sont censé devenir plus dangereux , pas suscité de notre part de la compassion ( le film est bourré de scéne de ce genre ) :fouet

Quoi qu'on en dise le film est quand meme une arnaque , on s'attend à voir des zombies , de la violence , avec un peu de chance du gore. Je veux dire quand on regarde l'affiche du film et qu'on voit les bandes annonces je trouve que c'est un peu fort..... :eek4 Comparé au résultat.

C'était sympa , mais je voulais un film de zombie , pas un film de survie :dent
Image
Avatar de l’utilisateur
Ash
Survivor
Messages : 730
Inscription : 15 mars 2004, 13:01
Localisation : Metz (57)

16 août 2005, 00:37

Si la fin est aussi ouverte par rapport aux autres épisodes, c'est principalement parce que Romero veut faire de son prochain opus de la saga une suite directe à LOTD. Mais il est vrai que la fin est quand même décevante par rapport aux autres films zombiesques du maitre.

[spoiler] Quant à la compassion dont tu parles, j'ai au contraire trouvé cela interessant, dans le sens où Romero poursuit sur la lancée qu'il avait commencée dans le Jour des Morts-vivants, où l'on voyait un Bub bien plus "humain" que le Chef Rodhes et la plupart de ses militaires. Et j'ai trouvé cela vraiment osé de montré des zombies qui deviennent presque plus humains que les humains eux-mêmes.
Pour le danger, je pense que le film parle de lui-même puisque sans l'intelligence et l'évolution de Big Daddy, les morts-vivants n'auraient jamais pu prendre la ville d'assaut. Si cela ce n'est pas du danger ! :lol
Quant à la séquence finale, je l'ai trouvé interessante car on a l'impression que Ridley comprend Bid Daddy, je dirais même qu'il le respecte d'une certaine manière et dans le dernier regard qu'ils se lancent, on pourrait presque croire que c'est réciproque.[/spoiler]
Alright, ya worm-infested, rotten-minded dead things ! Come to papa !
Avatar de l’utilisateur
Hunter beta
Extreme Survivor
Messages : 2572
Inscription : 27 nov. 2003, 21:12
Localisation : Marseille

16 août 2005, 00:46

Mais bon nang :lol Ils mangent des êtres humains ! C'est quand même pas négligeable :p Les humains sont pourries ok , mais inverser les rôles c'est aller trop loin à mon avis.

Quand a Big Daddy ses cris m'ont fait pensé à Chewabcca dans Star Wars :eek4 Ok , j'ai bien aimé aussi de voir les choses sous cet aspect pour une fois mais le film penche trop dessus je pense.

Pour les figurines j'avais pas vu :dent dommage qu'il n'y ait que des zombies , car les personnages humains sont top :p
Image
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

16 août 2005, 01:21

Sauf qu'il ne faut pas oublier que, même s'ils restent un grand danger, il est désormais impossible de s'en débarasser.

la prise de position finale de Riley...

SPOILER

...'est de ne pas se lancer dans un massacre qui ne servirait à rien.
Y'aurait 30 ou 40 zombies de moins, certes, mais ça en laisserait plusieurs dizaines de millions de part le monde.
A quoi bon ?
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
Hunter beta
Extreme Survivor
Messages : 2572
Inscription : 27 nov. 2003, 21:12
Localisation : Marseille

16 août 2005, 01:39

Mais bon ils ont quand même fais des dégats dans la ville , et signalons que s'ils veulent seulement trouver un endroit :dent ou aller il leur faudra toujours de la nourriture (!) donc pour moi cette scéne reste problématique.

Disons surtout que Romero n'avait pas envie de donner un aspect bourrin a son film en mettant une scéne finale ou des zombies se font blaster sans raison, et pour ca c'est vrai qu'il a eu raison.
Image
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

16 août 2005, 18:21

SPOILER

Et en plus on ne lui aurait pas pardonné la mort de Big Daddy dont le comportement est tout à fait compréhensible ;)
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12161
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

16 août 2005, 20:34

Je ne comprends même pas pourquoi il ne meurt pas le BD ^^
Toujours en première ligne :evil
Donne moi un fusil de sniper, rien qu'à 2 km, si je le vois être le meneur, je me ferai un plaisir de lui exploser son crâne de piaf :devilfire

Nan, c'est vrai, c'est sympa d'avoir fait un pseudo héros avec Big dad' mais Romero aurait dû le descendre, faut pas déconner quand même... :moquerie :jumper
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
MacClane
Survivor
Messages : 889
Inscription : 28 nov. 2003, 16:37
Localisation : DOUAI (59)

16 août 2005, 22:52

:dent Mort de rire, Hunk :lol5
Moi aussi, donnez moi un bon vieux Beretta, foutez-moi 2m devant lui et BLAM! , on en parle plu.
(Certes, les autres derrière lui, m'auront peut-être, mais bon, j'aurais quand même descendu le chef :SS , c'est pas rien)
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5596
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

19 août 2005, 14:44

Hier j'ai vu le film à mon tour, c'était gentillet, sans plus.

Je n'aime pas le coup des zombies intelligents, comme s'ils étaient capables d'apprendre, je ne sais pas, ça sonne terriblement faux. Et le boss des zombies fait beaucoup trop humain et trop propre sur lui, ce n'est pas convaincant.

Ensuite, pour moi le zombie c'est une créature effrayante affamée qui se jette sur tout ce qui bouge, le fait qu'il y ait un "chef" qui les dirige je trouve ça complètement débile, sans parler du fait qu'il leur donne des ordres ou qu'il les protège, c'est n'importe quoi sur toute la ligne, enfin personnellement ça ne m'a pas plu du tout.

Quant à l'histoire, je ne l'ai pas trouvée vraiment passionnante. Pour moi ce film ne restera pas dans les annales, contrairement à Dawn of the Dead que j'ai beaucoup plus apprécié : zombies vraiment plus horribles et scènes plus saisissantes dans l'ensemble.

Et comme ça a déjà été mentionné, le fait qu'ils épargnent les zombies "survivants" à la fin, c'est tout simplement invraisemblable, ils les traitent limite comme des êtres vivants, "ils cherchent un refuge eux-aussi", qu'est ce que c'est que ça ? :eek4 :desespere
Avatar de l’utilisateur
Hunter beta
Extreme Survivor
Messages : 2572
Inscription : 27 nov. 2003, 21:12
Localisation : Marseille

19 août 2005, 21:05

C'est bien ce que je pense , Romero a complétement foiré sur ce coup là , au lieu de nous offrir un bon film de zombie , il se perd dans des reflexions pseudo humanistes qui n'ont rien a faire là :^^

J'ai lu un article ou il critique l'armée des morts , c'est certes un film pop corn , mais ca a plus de gueule déjà :eek4

Heuresement le choix des acteurs et l'interet de certains personnages sauvent le film.
Image
Avatar de l’utilisateur
phantômon
Survivor
Messages : 294
Inscription : 02 déc. 2004, 15:08
Localisation : marseille

19 août 2005, 22:41

Notre cher réalisateur a toujours voulu de montrer de ce qui arrive au monde si les morts revenaient à la vie. Et puis ça montre qu'il y aura toujours des mauvais-vivants qui oublient la moralité. Je n'aime pas qu'on prend un plaisir sadique de combattre les Zombies.

Ce que je sais chez les Zombies sont là:

- Des morts capables de bouger.
- Ils veulent manger la chair et le cerveau des vivants (dans certaines légendes)
- Etants morts, les Zombies n'ont plus les faiblesses de fatigues de la musculature et donc ils peuvent brisser sans difficulter le squelette d'un mortel.
- Ils sont lents en déplacement et ils n'ont plus besoins de leur yeux, leur nez et leurs oreilles pour trouver de la chair fraiche.
- Les âmes de ceux qui sont touchés sont prisonnières dans leur corps morts.
A bas le nouveau gameplay de RE et de ses boutons à l'écran.
Image
Vive l'ancien gameplay, le Survival-Horror.
Avatar de l’utilisateur
umbertolenzi
Survivor
Messages : 701
Inscription : 27 nov. 2003, 19:46
Localisation : Niort

19 août 2005, 23:43

Franchement quand je lis certaines réactions j'ai envie de prendre mon 12 à pompe et de tirer dans le tas.

PUTAIN MAIS QU'EST-CE QUE VOUS VOULEZ ?

Toujours la même histoire ? Toujours la même merde formatée par des réals sans talent ?

Alors oui refaites-vous le remake fun mais totalement vide de DAWN, refaites-vous RE 1 et 2 en disant bien fort que c'est de la merde mais puisque c'est fun c'est pas grave.

Je pensais être un vieux con conservateur mais certains explosent les limites.

Et à ceux qui vont me dire qu'ils ont le droit d'avoir leur opinion je leur rappellerait que ça fonctionne dans les deux sens.
J'parle pas aux cons, ça les éduque.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12161
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

19 août 2005, 23:46

ça y est ! Vous me l'avez énervé pour de bon ! :mdr
Merci ! :dent
P'têtre qu'il va se mettre à cracher son venin sur Witt et Anderson à présent ! :jumper
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
zombieater
Survivor
Messages : 463
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : Perpignan
Contact :

20 août 2005, 01:11

A mon sens, l'incompréhension ici régnante vient pour partie de ce que certains le jugent comme un "film de zombies" _ ce qu'il n'est pas tout à fait, de surcroît _ et les autres comme un élément d'un tout, en l'occurrence la désormais tétralogie de Romero. Pour vraiment l'apprécier, je suggère aux premiers d'adopter la seconde approche: vous verrez qu'il s'inscrit dans une indéniable logique de continuité.

Bien entendu on pourra trouver à redire sur tel ou tel aspect visuel, ou scénaristique, mais c'est seulement de cette façon que vous serez en mesure de l'appréhender totalement.

Dès qu'il sort en DVD on le revoit à tête reposée et on en reparle, okay? Et... au fait... aviez-vous pris soin, à mon instar, de revoir "Dawn of..." et "Day of..." quelques jours ou semaines avant?
Image
Lister

20 août 2005, 19:54

Et bien et bien, apres la lecture de vos differents Posts, j'arrivais meme a me poser beaucoup de questions sur le film. :??

Je suis aller le voir aujourd'hui meme et j'en suis ressorti assez impressionné. J'ais meme beaucoup aimer cette oeuvre de Romero, non pas pour le coter "evolutif" des Zombies mais surtout pour le bon moment passé en salle. C'est vrai que l'ont pourrais parler pendant des heures sur le theme de l'evolution mais je ne l'a trouve pas flagrante: au contraire elle est meme assez primitif. La batte de base-ball, le couteau de boucher et autres Famas sont des objets assez facile a utiliser meme pour un singe.
Bon bref on va pas relancer le debat.

Les messages que veut faire passer le maitre du genre sont tres explicite, et j'aime tout particulierement le coter non-humains des etres vivant que nous sommes. Le Big Daddy en question ne m'as pas trop gené, il faut dire qu'il n'ait pas le Chef Militaire que tout le monde semble croire, si detourner le regard de ces acolytes des fameuse "etoiles celestes", et attirer leur attention reste des exploits, je ne sais pas comment le prendre. :|

Enfin bon, un tres bon film.
Répondre