L'héritage Code Veronica (SPOILERS POSSIBLES)

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2540
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

10 avr. 2009, 17:00

Depuis la sortie de Resident Evil 5 je suppose que beaucoup, tout comme moi, ont pris la peine de regarder comme dans un ensemble la série, en réfléchissant sur chaque épisode et comment tout cela est lié depuis RE1.

Il y a quelque chose, qui ne me paraissait pas forcément très évident avant et qui depuis la sortie de RE5 me parait maintenant très clair. Je trouve en effet qu'il y a une véritable cassure, non pas à cause de RE4, mais plutôt à cause de RECV.

En effet, si on regarde tout les épisodes sorties après RECV, on constate que tous ont suivi le même schéma, en particulier scénaristiquement. Ce que j'essaye de faire comprendre, c'est que le "thème" de Resident Evil a complétement changé à partir de ce jeu.

Si on regarde Resident Evil, Resident Evil 2 et Resident Evil 3, ces trois épisodes avaient grosso-modo le même schéma scénaristique. On avait une catastrophe biologique résultant d'un accident et on avait pas de véritable responsable, seulement Umbrella comme source, sans qu'on puisse y mettre un visage.
En fait, les 3 premiers épisodes partaient du principe qu'il s'agissait de quelque chose de réaliste, qui pourrait arriver si des expériences sur des armes biologiques et bio-organique dérapaient. Comment les forces de l'ordre feraient pour gérer la situation, ce que le gouvernement et la compagnie pharmaceutique incriminé décideraient comme actions et les forces occultes qui essairaient de tirer profit de la situation.
En bref, les 3 premiers épisodes correspondaient à une vision terre à terre des catastrophes biologiques où le titre "Biohazard" prenait véritablement tout son sens.

L'histoire était globalement pour les trois épisodes la suivante : des policiers pour la plupart, essayent de survivre à la catastrophe et au fur et à mesure de leur aventure tombent sur un traitre qui est le méchant de l'épisode. Les méchants du 1,2 et 3 sont réalistes car ils ont des motivations crédibles : Wesker veut simplement voler les recherches d'Umbrella tout en étouffant l'affaire, Ada doit voler le virus-G pour une organisation et Nicholai fait tout pour avoir la meilleure prime en s'échappant de Raccoon. Le truc encore plus cool avec eux, c'est qu'ils ne mutaient pas à la fin :p

Puis est venu RECV. Alors là tout a changé, maintenant les catastrophes ne sont plus le résultat d'un accident, mais sont causées par une personne et ce sera le cas jusqu'à RE5. Désormais il y a un big boss, un vrai responsable et c'est celui qui représente le boss de fin. Sans oublier le genre Alfred, le type timbré, le méchant jusque la première moitié du jeu qui donnera naissance à Salazar et à Irving.

Ce qui me frappe, c'est que depuis ce jeu, le big boss de chaque RE a toujours les mêmes motivations : Destruction du monde, devenir aussi puissant que Dieu tout ça sur fond d'eugénisme. Voilà le nouveau thème de RE et ce sera toujours comme ça par la suite. En fait depuis RECV, nous avons tout le temps eu le même scénario, ce qui explique cette assimilation de RE avec un scénario bidon en fin de compte.

Mais c'était un point que je voulais soulever pour qu'on puisse en discuter, il y a encore des tas de choses à dire là dessus, en particulier sur le fait qu'à l'époque des premiers épisodes, ce qui comptait n'était pas d'avoir des réponses aux questions qu'on se posait, mais justement de beigner dans cette atmosphère où tout est dans l'ombre, où simplement la survie des personnages comptent. Sauver le monde c'est du post-RECV.

Faites donc part de vos réactions, car pour l'instant je ne fais que soulever le problème. Bon en me relisant, ça donne l'impression que je viens de débarquer dans la série lol mais je voulais préciser cette nette cassure qu'il faut faire entre les 3 premiers épisodes et le reste, pour bien qu'on se rende compte qu'il y a deux visions de RE et que celle qui est dans l'esprit des gens maintenant est plutôt celle centré sur Wesker et les bad guys aux idéaux nazi, ce qui n'était pas le cas dans les premiers.
Dernière modification par Grem le 10 avr. 2009, 19:48, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

10 avr. 2009, 18:24

Yop,

Oui dans l'ensemble c'est pas faux ce que tu dis... Mais bon au final ce que je remarque, c'est que le scénario ne vole pas bien haut et cela quelque soit le jeu de la trame Resident Evil dont il est question:

Une base: Récupérer des informations
Une varaible : Qui contre qui?
- RE1: Wesker récupère les infos de combat des organismes atteints par le virus pr revendre à plus offrant. Lui contre STARS (Chris/Jill)
- RE2: Wesker récupère le G virus par l'intermédiaire d'Ada. Ada contre Leon/Claire (+ Birkin dans l'affaire)
- RE3: Nicholai récupère les infos de combat pour Umbrella. Nicholai contre Jill/ reste unité de l'UBCS.
- RECV: Wesker récupère le Veronica et tombe par hasard sur Chris/Claire.
- RE4: Wesker récupère Las Plagas par l'intermédiaire d'Ada qui tombe sur Leon (RE2 bis?)
- RE5: Wesker découvre Oruboros et voir ce qu'il donne en Afrique (légère variante). Wesker vs Chris/Jill

En fin de compte ce que je me dis sur le scénario c'est qu'il n'a jamais été prévu à l'avance... Et cela c'est bien dommage: c'est à dire que les scénaristes batissent tant bien que mal la série au fur et à mesure (et il s'en suit des racollages de fortune comme celui qu'on voit dans RE5).

Après pour la cassure finalement n'est pas un semblant de réalisme? Quand je relis ce que tu écris tu dis que les 3 premiers sont terre à terre certes, mais aurais tu voulu encore une même idée que RE3 perdurait encore et encore?
Ce que j'en pense c'est que cette cassure était quelque part obligatoire d'un point de vue de réalisme justement. En effet, la catastrophe de Raccoon City étant connu de tout le monde, il est vite compréhensible que les BOW passent dans les mains de terroristes (pour les objectifs que l'on connait) et qu'il y ait formation de troupes spéciales contre ce virus et que finalement on se retrouve dans une guerre (j'excuse comme sa le changement de gameplay aussi).
Au final ce que j'aimerais savoir c'est qu'est ce que tu aurais attendus de plus de la part de l'après Last Escape?
Certes on a l'impression que dans CV par exemple, les objectifs de Wesker changent de cap: au départ il était cupide (il voulait revendre cela a plus offrant) et se finit par rechercher par tous les moyens le bons virus qui fera de lui un Dieu. Peut être l'expression de cette cassure dont tu parles... et comme tu le dis la cassure serait du finalement à une évolution et recentrage sur les bad guys
Image
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2540
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

10 avr. 2009, 18:42

Je ne dis pas que j'aurais forcément voulu que le schéma RE1,2 et 3 dur éternellement loin de là. D'ailleurs, RECV est l'un de mes RE préféré, mais ce qui me gène, c'est que toutes les suites ne sont qu'une repompe du même concept. RECV seul ne me gène pas (hormis peut être la résurrection de Wesker). Seulement, il était quelques fois inutile de réutiliser ce schéma, en particulier avec REzero par exemple. Le jeu se situant avant RE1, il n'aurait jamais du suivre une voie scénaristique pareil, car ça ne l'accord en aucun point avec RE1.

Quand au réalisme, oui le bio-terrorisme est une suite logique, mais parfois ça va trop loin, en particulier avec Saddler dans RE4, c'est tout simplement pas crédible et risible. Il y a un vrai problème d'identité avec la série, ya clairement un manque d'unité dans l'ensemble et il est difficile de séparer le bon du mauvais si on veut.

Quand au fait que le scénario est écrit au fur et à mesure, oui et non j'ai envie de dire. Car si le scénario parait confus et retravaillé à longueur de temps, il y avait des choses bien calculés dès le départ comme les plans de Spencer qui n'ont fait qu'être réutilisés à chaque épisode depuis RE3.5 comme l'a déjà souligné Gem' il y a un moment.
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

10 avr. 2009, 19:22

Oui oui je dis pas que tu voulais réutilisé le même schéma pour tout les RE mais je crois qu'on a la même opinion. En effet comme je le disais et tu le redis le concept reste le même au fil des épisodes. Néanmoins chacun a sa "proportionnalité" si je peux dire: certains privilégie le scénar (moi par exemple, la moitié de la note d'un jeux) d'autre le jeu en lui même enfin voila.

Quant à ta remarque sur Saddler je suis tout à fait d'accord tout comme le fait que l'identité de la série est de plus en plus négligée.

Tout le monde voudrait du sang nouveau (à pas prendre dans tous les sens du termes quand même) au niveau des différents épisodes de la série car comme je disais, lorsqu'on voit RE4 on se demande si c'est pas RE2 bis (en y réfléchissant 2s on trouve vite les comparaisons).

Mais c'est clair qu'a partir du come back de Wesker dans CV la série a basculé en même tant que le bad guy. Et je devrais dire qu'avec RE5 on fait une cassure encore importante, la lueur du soleil (je crois que c'est ce qui ma le plus dévié l'esprit dans RE5, le jour tout le temps enfin la n'est pas la question). Mais la cassure elle y est et à presque tous les niveaux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
Messages : 984
Inscription : 16 févr. 2004, 22:11
Gamertag : Bio Gemini
Localisation : Cherbourg (50)

10 avr. 2009, 19:36

Code Veronica introduit une rupture à deux niveaux je dirais, d’une part en intégrant explicitement le thème nazi du surhomme, avec le projet eugéniste qui s’y rattache, et d’autre part en ressuscitant Wesker. Si CV introduit une réelle cassure, pour moi ce serait surtout à cause de la résurrection de Wesker qui ne devait pas du tout être prévue originellement.

Pour l’introduction du thème du surhomme et de l’évolution je suis partagé, comme je le disais déjà auparavant dans mon topic (je m’auto-cite mais j’ai la flemme de réécrire autrement quelque chose que j’ai déjà développé :^^) :
« Le concept de surhomme s’est trouvé profondément entaché d’idées racistes et d’évolutionnisme biologique, à cause de l’Allemagne nazie, et c’est le surhomme compris en ce sens qui, de toute évidence, recouvre en majeure partie la série Biohazard, en tous les cas depuis BHCV où ce thème s’affiche assez explicitement. A cet égard, on pourrait certainement considérer cet épisode comme le véritable premier tournant de la saga, même si cette idée du surhomme n’est sans doute pas non plus fondamentalement étrangère aux épisodes précédents, notamment dans BH1 où le Tyrant est censé représenter la forme de vie ultime. A mon avis, BHCV a joué comme le rôle de révélateur pour les scénaristes, et a été l’épisode montrant explicitement du doigt ce thème du surhomme, faisant ainsi prendre conscience aux développeurs que c’était cette idée qui était déjà en germe dans les épisodes précédents, même si cela n’était pas nécessairement tout à fait présent à leur esprit. De ce point de vue, si l’origine du thème du surhomme est BHCV, en tant que fondement ce thème serait présent dès le premier épisode, et en ce sens BHCV est peut-être le plus « biohazardien » de tous épisodes (ceux qui le détestent risquent de ne pas être d’accord j’imagine, et verrons plutôt en BHCV une rupture radicale vis-à-vis de l’esprit des premiers opus) ».

Deux visions sont possibles en fait, selon que l’on s’imagine que CV développe quelque chose de tout à fait nouveau ou plutôt quelque chose de déjà en germe et de présent dans la série depuis toujours. Je partage cette seconde interprétation, mais cela ne change absolument rien au fait incontestable que CV marque un changement dans la série, en tant que révélateur peut-être, mais au moins par le tour grandiloquent qu’il fait prendre à la série, où les menaces biologiques s’étendent désormais explicitement au monde entier.

Comme Grem l’a dit, cela n’aurait pas été gênant si cela n’avait duré que l’espace d’un ou deux épisodes. Donc pour moi ce qui fout un peu le bordel dans la série, c’est re4 ou tous ses dérivés : re3.5, le re4 actuel, Dead Aim, UC (pour le personnage de Sergei en tous cas), et re5. Entre Alexia, Marcus (le clone et ses ambitions sont clairement HS dans reØ comme le souligne Grem, on aurait pu s’en passer), Morpheus, Saddler, Sergei, Spencer et Wesker, il y a un fort sentiment de déjà-vu qui n’est pas anodin. Depuis RECV, en effet Capcom n’a pratiquement fait qu’utiliser le personnage de Spencer qu’il a décliné en de multiples avatars, comme j’avais essayé de le montrer :
« Je dirais que si le thème du surhomme traverse pour ainsi dire l’ensemble de la série, c’est principalement à cause de Spencer, dont Capcom a vraisemblablement tiré de multiples avatars, lesquels donnent ainsi l’impression que Biohazard tourne en rond au fil de ses épisodes. Sans prendre en compte Alexia qui à mon avis est un cas un peu à part, il ne me semble pas illégitime d’affirmer que Marcus, Morpheus, Saddler et Sergei sont différentes figures de Spencer remaniées par les développeurs de Capcom, qui ont systématiquement repoussés l’instant décisif de l’apparition du personnage mystère, nous inventant à la place des méchants au physique approchant et aux ambitions plus ou moins similaires, dont on voit qu’elles s’élèvent à chaque fois à une échelle mondiale. De toute évidence, GS4, BHUC et évidemment BH4 reprennent des éléments de BH3.5, et on peut dire qu’originellement Spencer devait apparaître dans BH4, mais que le personnage s’est trouvé fractionné dans différents épisodes.
Cela est tacitement confirmé par BH5 qui reprend clairement des éléments de BH3.5 lui aussi, et où Spencer apparaîtra enfin. Partant, et si l’on interprète les trailers de BH5 comme on l’a fait relativement à Wesker et à ses objectifs, Wesker lui-même pourrait n’être en définitive qu’un clone ou dérivé de Spencer dans ses motivations, dans son ultime projet. Spencer se serait retrouvé « vampirisé » par tous les différents méchants de la série, et finalement par Wesker dans BH5, à tel point qu’il ne lui resterait désormais plus rien de très original. A mon avis, puisque Capcom a dû se décider depuis un bon moment à faire de Wesker le méchant principal de la série, il ne doit plus rester grand-chose à Spencer, que Capcom doit considérer comme un personnage en trop et dont il faut se débarrasser une fois pour toutes pour avoir le champ libre scénaristiquement parlant. Spencer aurait donc malheureusement été un échec des scénaristes tout au long de la série, et dans BH5 quelque chose me dit que ce personnage pourrait bien finir tristement par rapport au sort qui devait lui être assigné originellement. »

A la base, je suis prêt à parier que CV et re4 étaient plus ou moins liés dans une même vision d’ensemble, et qu’il y avait une certaine cohérence entre eux. C’est dans CV que se dessine la figure de Spencer, et pendant cet épisode, Leon était initialement en pleine mission, ce qui était un écho direct à re4. Or cette mission se déroulait ou faisait aboutir dans un château qui, de toute évidence, était celui de Spencer qui apparaît dans re5. Il me paraît légitime d'affirmer que Spencer était originellement le « big boss » de re4, d’où qu’on se retrouve avec des clones de Spencer pour tout le reste de la série jusqu’à re5. Dans Haunting Ground, autre jeu de Capcom clairement inspiré par le 3.5, l’aventure se déroule dans un château du même style et son propriétaire, l’un des méchants, est un vieillard en chaise roulante qui ne peut que renvoyer à Spencer.
Les deux épisodes RECV et re4 auraient pu suffire à développer le thème de l’évolution à travers le virus, en se centrant sur la dualité Ashford-Spencer, des deux familles qui auraient mené à terme un même projet fondamental mais par deux voies différentes. Spencer aurait été le boss de re4, et ensuite la série aurait pu partir, sans doute avec Wesker, sur une autre voie.
Au lieu de cela, Capcom a créé des multiples Spencer-like, et le scénario s’est trop centré sur Wesker qui avait pris trop d’ampleur. Pour re5, les scénaristes ont refilé à Wesker le projet qui devait être celui de Spencer, personnage en trop et dont ils ne savaient plus quoi faire, donc ils se sont débarrassés de Spencer comme ils ont pu en essayant de sauver les meubles et d’assurer un minimum de cohérence, d’où l’histoire des Wesker children notamment.

C’est pour cela que la résurrection de Wesker est peut-être le facteur essentiel du problème finalement. Ce personnage n’était pas vraiment indispensable à CV, surtout dans sa version d’origine, et d’ailleurs lorsque j’ai découvert la série en 2000 sur Dreamcast avec CV, c’est bien simple je n’en avais pas grand chose à cirer de ce personnage à peine présent, je l’avais presque oublié avant qu’il ne réapparaisse face à Alexia. L’Organisation aurait pu attaquer l’île et on se serait retrouvé avec un autre nouveau méchant que cela aurait pu être tout aussi bien.
Cette résurrection a fini ultimement par détruire le personnage de Spencer que Wesker a occulté. L’ombre de Spencer plane sur toute la série mais le personnage en lui-même n’aura fait qu’une courte apparition, peut-être que c’est mieux ainsi mais on sent parfaitement que les choses n’étaient pas prévues pour devenir telles.

Il faudrait savoir si le personnage de Spencer et son projet évolutionniste avaient été décidés, ne serait-ce que vaguement, dès re1. Si c'était le cas, CV ne serait pas tellement une cassure avec l'introduction explicite du mythe nazi du surhomme mais ce vers quoi la série était destinée, et le fait que Mikami considère CV comme le "vrai" re2 pourrait aller dans ce sens.
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

10 avr. 2009, 20:04

On en revient donc au fait de savoir si la trame principale de l'histoire était prévu depuis le début...

Dans le cas de RE, c'est vraiment très difficile de savoir (contrairement à un MGS ou tout s'accorde comme un violon à la fin). On se demande si Capcom n'a pas eu un peu de chance de réussir à raccorder les bouts tant bien que mal. Néanmoins je me demande pourquoi il n'aurait pas parler de Spencer, Ashford ou même Marcus dans le premier épisode si tout était prévu (ne serait que par des citations). Je les ai peut être oublié mais bon...

Il serait temps de reprendre le bon vieux stylo pour nous écrire des histoires dignes de ce nom et auxquels les fan sont attachés: c'est ce qu'ils vont essayer avec RE6
Image
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
Messages : 984
Inscription : 16 févr. 2004, 22:11
Gamertag : Bio Gemini
Localisation : Cherbourg (50)

10 avr. 2009, 21:06

Si je pense que le scénario a pu être prévu dans une certaine mesure, c’est à partir de CV surtout, autrement peut-être que le personnage de Spencer avait été quelque peu élaboré dès re1, mais cela n’a pas dû aller plus loin. Des types comme Marcus sont clairement des ajouts intervenus plus tard. Re1 ne devait pas avoir de suite après tout, mais le personnage de Spencer lui existait déjà.

Je veux surtout insister sur le fait qu’à l’époque de CV, le scénario de re4 devait déjà être fixé dans ses grandes lignes et s’accorder avec les indices que livre CV. Problème : re4 a été remanié de fond en comble, et l’histoire s’est retrouvée complètement chamboulée. Ce qui du scénario de RE était prévu n’a finalement pas vu le jour, ou sous une autre forme et de manière assez catastrophique à travers plusieurs épisodes. Ultimement, la résurrection de Wesker, qui originellement n’aurait pas dû poser de difficultés, finit par occulter le personnage de Spencer et par détruire le rôle qui devait être le sien dans re4. La version 3.5 était sans doute très bien comme elle était, mais les développeurs ont fini par juger qu’il ne fallait pas simplement produire un nouveau RE mais quelque chose de révolutionnaire. Cette logique commerciale a eu des répercussions néfastes sur le scénario du jeu prévu depuis CV. C’est Leon qui devait affronter Spencer, mais comme ce n’est plus le cas maintenant, et que Chris s’est retrouvé projeté sur le devant de la scène avec re5, Wesker étant l’ennemi juré de Chris et ayant pris beaucoup d'ampleur depuis CV, il a dû être jugé plus approprié de placer ce méchant en big boss de re5, pour conclure à la fois l’histoire de Chris et celle de la série. Du coup, Wesker hérite du projet de Spencer, personnage qui ne sert plus tellement à grand-chose mais qu’il est tout de même nécessaire de traiter. Si Wesker n’avait pas ressuscité, il n’y aurait pas eu lieu de faire suite à l’affrontement Chris-Wesker de CV, et alors Spencer aurait été placé en méchant principal comme ce devait être prévu dans la version annulée de re4.
En bref, la résurrection de Wesker devient un problème vis-à-vis de Spencer à partir du moment où le scénario de re4 a été profondément altéré. Donc tout compte fait, que ce soit du point de vue du gameplay ou du scénario, la grosse cassure de la série viendrait de re4. Code Vero introduit un changement, re4 brise l'amorce de ce changement et éparpille tout le scénario prévu à travers différents opus, dont re5 est une conclusion qui tente d'unifier un tout assez bancal.

A la limite, j’aurais préféré que Spencer soit le boss de UC à la place de Sergei, et que la confrontation Spencer-Wesker ait eu lieu en 2003 en même temps que la chute d’Umbrella. Re5 se fiche pas mal des événements de UC on a l’impression, et des problèmes font surface lorsqu’on met en relation ces deux épisodes.
Le seul moyen de redonner gloire à Spencer serait peut-être de produire un épisode situé en 2006 et qui intégrerait l’événement des flashbakcs de re5, mais comme je le disais l’autre fois, c’est dommage de voir que ce qui pour les fans est essentiel, la chute d’Umbrella ou la mort de Spencer, passent aujourd’hui pour des événements secondaires ou marginaux.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1514
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

11 avr. 2009, 09:19

Umbrella Chronicles aurait dû être un jeu complet de 8 à 12 heures avec un gameplay RE4 sur la chute d'umbrella plutôt que d'expliqué cet partie sous la forme d'un simple chapitre court de 30 minutes en rail-shooter. Un jeu qui débute en 1998, en même temps que RECV, avec Leon envoyer en mission par l'organisation anti-Umbrella dans le chateau de Spencer situé en france afin de capturé le vieillard mais échoue avec la fuite de Spencer. Ensuite l'histoire bascule plusieurs année plus tard en 2003 ou 2006 avec Chris,Jill et Wesker qui infiltre la dernìère base operationel de la société en faillite et ce conclu avec la mort de Spencer de la main de Wesker avec le sacrifice de Jill en cinématique de fin pour ainssi poursuivre et conlcure l'histoire dans Biohazard 5 avec le projet Uroboros et les révélation de Spencer en travers les yeux de Wesker. Ainssi le flashback Chris et Jill vs Wesker dans Resident Evil 5 aurait pris tout son sens. Un tel opus aurait été un vrai cadeau pour les fans et nous aurait en plus montré un apperçu de ce que Leon a fait durant son service dans le groupe anti-Umbrella avant de devenir un agent des service secret.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
MetHunter
Rookie
Messages : 158
Inscription : 29 mars 2009, 14:16
Localisation : Tours

11 avr. 2009, 11:27

Un des gros changements qu'a aussi apporté CV c'est toutes les scènes d'actions "hollywoodiennes". RE3 comportait déjà sont lot d'actions inutiles telles que des explosions miraculeuses un peu partout, mais cela passait sans trop de problèmes dans le rythme et le thème du jeu.
A partir de CV cela devient extravagant, non seulement dans CV ils en mettent partout mais ils en font trop à chaque fois, le tout agrémenté de "ones-liners" clichées et finissant presque caricatural.

Steves qui saute à travers la fenêtre... Les scènes avec Wesker... Les scènes de shoot avec Ashford... mais le meilleur exemple reste tout simplement l'intro du jeu : helicopter, gatling, pirouettes, effet bullet time et 15 bidons explosifs... Tout cela sans oublier que c'est la première fois dans la série que quelqu'un d'autre que le vilain principal (Wesker, Nicholai) tue des êtres humains, et ici c'est en masse, et c'est même le personnage que nous incarnons qui le fait, a peine 30 secondes après avoir lancé le jeu... Radical.
http://thisshitaintscary.blogspot.fr/ - le seul Blog entièrement consacré aux jeux vidéo d'horreur
Avatar de l’utilisateur
Dead Souls
Rookie
Messages : 75
Inscription : 11 oct. 2008, 15:46
Localisation : SQY (78)
Contact :

11 avr. 2009, 12:32

Pour RE4, vous semblez oublier qu'il incorpore une bonne dose d'humour et que ce qui est intéressant d'une certaine manière c'est sa façon de caricaturer un genre pour l'amener à se dépasser. Je ne dis pas que l'histoire est bonne mais ce qui fait sa réussite c'est que c'est externe à l'histoire de la saga tout en y étant rattaché. Le vrai problème pour moi c'est quand RE5 reprend exactement le même schéma avec une meilleure histoire mais qu'il peine à développer correctement cette dernière et à conserver ce détachement et cet humour, parce que du coup RE5 apparaît bancal, bâclé et pompeux. RE4 c'était une manière détournée de créer une nouvelle dynamique et RE5 a maladroitement raccordé cela avec la série.
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

11 avr. 2009, 13:58

Certes RE5 sans humour... mais vu la situation sa aurait été pour moi très décalé d'intégrer un quelconque humour...
Image
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12161
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

11 avr. 2009, 21:11

[Mode HUNK Repeat]Mais non ! Les meilleurs films d'horreur de série B sont ceux qui ont introduit du sexe et de l'humour ![Mode HUNK Repeat] :jumper :lol
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
wishmaster
Survivor
Messages : 906
Inscription : 31 mai 2007, 02:08
Localisation : Coye La Forêt (60)
Contact :

11 avr. 2009, 22:24

Ouai tout à fait Hunk!! Y a qu'à voir la série Evil dead pour l'humour! Ou alors le très mauvais Cradle of fear pour le côté sexe!! :p :wink
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

12 avr. 2009, 10:02

Oui d'accord avec toi Hunk mais je pense pas que Chris soit la pour rigoler au départ... surtout vu son "caractère"
Image
Avatar de l’utilisateur
Dead Souls
Rookie
Messages : 75
Inscription : 11 oct. 2008, 15:46
Localisation : SQY (78)
Contact :

12 avr. 2009, 12:30

Non mais surtout le jeu ne sait pas prendre de recul ou se remettre en question alors qu'il affiche clairement des éléments parfois ridicules ou de mauvais goût, il assume maladroitement des choses bancales. C'est pareil que de rattacher en dernière minute un Wesker ressuscité et matrixien dans Code Vero. On se demande pourquoi c'est là. Alors que le 4 en prend le contre-pied et caricature les schémas, les décortique, et permet au joueur de vraiment s'amuser parce qu'il reconnaît dans les éléments narratifs un délire assumé là où les autres épisodes sont trop terre à terre et voudraient nous faire passer des impostures pour des choses normales et réalistes. Ne serait-ce que la transformation de Wesker et sa fin qui sont traités avec un tel sérieux et de manière tellement pompeuse et grandiloquante alors que le personnage devient quelque chose d'immonde et pathétique, voire de très déplacé par rapport aux standards de la série.
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

12 avr. 2009, 12:49

C'est pas du tout mon avis, surtout sur le point narratif de RE4... mais la on rentre dans un autre débat qui n'a pas lieu d'être dans ce topic. Les sujets partent en HS en ce moment faudrait éviter...

Ce que j'en dis à propos du topic initial de Grem, c'est que le cassure y est et de loin et cela n'est ni plus ni moins qu'une évolution des idéaux des "méchants" de l'histoire et un changement d'orientation de la série.
Image
Avatar de l’utilisateur
Dead Souls
Rookie
Messages : 75
Inscription : 11 oct. 2008, 15:46
Localisation : SQY (78)
Contact :

12 avr. 2009, 12:55

Tout ça c'est l'héritage de Code Veronica, on voit bien comment à partir de cet épisode la série est dénaturée non seulement dans l'élargissement de ses thèmes mais aussi dans son ambition cinématographique et ses délires quasiment mystiques et surnaturels. Si l'évolution est logique elle n'est pas forcément bien amenée. La série prend les codes des films d'action et se perd dans la course au spectaculaire et malheureusement au n'importe quoi.
Avatar de l’utilisateur
Zombie affamé
Survivor
Messages : 443
Inscription : 13 nov. 2008, 22:37
Localisation : Bordeaux

13 avr. 2009, 11:12

Un autre truc qui change pas mal à partir de CV, en plus du scénario, c'est l'ambiance je trouve. Pour être plus précis, je dirais que c'est l'état d'esprit des personnages par rapport au contexte qui change.

Dans les RE 1,2 et 3 (J'ai pas joué aux Outbreak mais je pense qu'ils peuvent se rajouter à la liste), nos protagonistes se retrouvaient pris au piège dans un lieu dangereux et infesté de zombies. Alors, une partie de la trame se tournait alors sur "comment survivre" et "comment partir d'ici", ce qui donnait une petit côté de héros dépassé par les évènements qui les rendaient plus crédibles, plus humains. On peut résumer ça par "au mauvais endroit au mauvais momment".

Dans RE CV, c'est différent. Claire, alors étudiante quelques mois plus tôt, se retrouve à traquer Umbrella en faisant du "gunfight-slow-motion" par forcément des plus crédibles ... Eh oui, ce n'est plus la même chose. A partir de ce jeu la, les personnages n'attendent plus qu'une catastrophe biologique leur tombe dessus, ils vont eux même la chercher ! De plus chaque personnage a au moins survécu une fois à l'horreur, ce qui accentue parfois le côté "keep-cool" des personnages et atténue la dimension survival horror. Je trouve que le 4 illustre très bien cet état d'esprit. Le héros poursuit volontairement les méchants, place des mouvements de kung-fu improbable et le jeu ressemble plus à une promenage de santé qu'un défi pour sa survie (je sais que cet épisode est limite parodique mais quand même ...).

Donc à moins que Capcom nous sorte un épisode o`u des protagonistes se retrouvent involontairement pris dans un "biohazard", on risque de se taper encore du superhéros qui poursuit de toutes ses forces un méchant parce qu'il est krokro vilain è_é.

(Et petit Big Up pour Wesker et son look outrageusement pompé sur une trilogie qui donne lui un côté fanboy risible ...)
En cours : préparation du "marathon" RE pour les 20ans de la série
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12161
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

13 avr. 2009, 13:22

Pour moi, Code Veronica est l'épisode (gameplay mis à part, quoique ça se discute) qui a réussi le meilleur tournant de la série.
Même s'il introduit de nouveaux protagonistes (ils étaient nécessaires, après le choix d'un tel ou d'un tel, là aussi ça se discute mais bon...) il a sû conserver une ambiance aussi bien dans l'architecture des décors que dans l'histoire, le bestiaire et bien sûr la bande musicale. Ce que je n'ai pas retrouvé dans le virage à 360° de RE 4 (j'ai encore en travers de la gorge le Salazar géant :desespere)
Après je dirai que RE 4 a eu le mérite de nous faire "digérer" RE 5 d'une meilleure façon, car si RE 5 avait été RE 4, j'aurai réagi de façon identique en disant qu'il est un très bon jeu mais très éloigné de ce qu'était Biohazard à ses origines.
Donc, pas de regrets pour RECV (au contraire) mais beaucoup de réserve en ce qui concenre l'héritage de RE 4.
Enfin, je ne veux pas dévier le topic. Donc, pour RECV hiph, hip, hip ! :jumper
Sans compter qu'avec RE 2 et Rebirth, RECV a été l'épisode qui m'a fait attendre de façon "fanesque" :^^
RE 4, RE 5 et Les Outbreak, je les ai attendus de façon plus "classique", avec bien sûr de la passion mais avec un intérêt somme toute relatif.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Velkan
Rookie
Messages : 67
Inscription : 01 avr. 2009, 18:12
Localisation : Nantes

13 avr. 2009, 17:10

Je dois vosu avouer qu'aprés avoir jouer a Resident evil 1 dans le manoir Spencer, Resident evil 0 ou on tue Marcus, resident evil 2 ou on tue Birkin, CV ou on tue les descendants des fondateurs d'Umbrella. Je m'attendais a un truc démentiel a propos de ce Spencer.
Je l'avoue je l'attends encore. Spencer dans tous les documents que l'on a pu lire, semblait être quelqu'un d'extremement intelligent, qui prévoyait presque tout ce qu'il faisait. A mon humble avis, il s'agissait simplement de la racine du mal. Qu'il est était étouffé par tous les grands méchants, je susi d'accord mais sa personnalité peut être radicalement différente de celle de Saddler, quelqu'un que l'on détesterait mais que l'on respecterait en tant que joueurs, un peu comme Wesker pour tout ce qu'il a fait. Même nous, ça nosu a fait quelque chose de le revoir et l'a hissé au sommet de Resident evil.
Spencer mérite autant voir plus que Wesker. Je souhaiterais vraiment qu'il est son épisode a lui, que l'on aprenne par exemple que sa mort était programmé et que tel Wesker il revienne avec une novuelle jeunesse ou capable de se mouvoir un peu mieux au moins, que sa rencontre avec Wesker eut été provoqué par lui même pour que même Wesker pense qu'il eut été tué.
Wesker mort il reviendrait d'entre le mort pour un Ultime Resident Evil avant leur changement radical annoncé. Un resident evil 6 au commande de qui voudra bien se porter volontaire ( je verrais bien Jill en alone, elle decouvrirait les expériences que Wesker aurait fait sur elle ) avec un dénouement ou les fans se diront " On peut mourir en paix maintenant "
Avatar de l’utilisateur
Pliskin
Rookie
Messages : 97
Inscription : 12 mars 2009, 11:40
Localisation : Berre/ Marseille (13)

13 avr. 2009, 19:22

Zombie affamé: tout à fait d'accord c'est ce que je disais. mais au final la série se doit pour une question de réalisme se tourner vers ce genre d'état d'esprit.
En effet, au départ ce qui préoccupait c'était les infectés... mais maintenant c'est plus les responsables que les infectés d'ou une traque légèrement plus militaire et tourner vers l'action. Donc quand Chris arrive dans CV, il connait les zombies ce qui en fait une formalité et finalement ce n'est plus leur survivre mais les buter en tant que simple obstacle.
Donc oui tout à fait d'accord sur le fait que sa a orienté l'esprit de la série et que sa provoque une cassure... mais néanmoins nécessaire pour conserver du réalisme (si et seulement si on reprend comme tu le dis des personnages qui ont connus ce genre de situation).
Après sa serait moins mal passer si c'était d'autres personnages tout nouveau.

Velkan: Oui c'est vrai car au final c'est lui le cerveau manipulateur mais on l'aurait moins vu. Comme quelqu'un le disait, il faudrait un épisode entre RE4 et RE5 qui serait "la traque de Spencer" et qui aurait fini sur ce que l'on a vu dans les flashbacks de RE5. Et cela éviterai de le ressusciter... ce qui aujourd'hui parait de moins en moins crédible.
Image
Velkan
Rookie
Messages : 67
Inscription : 01 avr. 2009, 18:12
Localisation : Nantes

13 avr. 2009, 20:15

Du coup Spencer pourrait devenir le boss final après s'être fait tué par Wesker, montrant qu'en fait il avait prévu de se faire tuer par Wesker. Après combat et même Wesker serait impressionner.
Avatar de l’utilisateur
Guilty boy
Survivor
Messages : 998
Inscription : 16 mars 2005, 14:59
Localisation : 78

14 avr. 2009, 11:28

Ou bien au contraire, on ne ferait alors que passer sur les lieux du drame pour contempler les restes d'un vieillard décrépit qui ne s'attendait pas à finir de cette manière là. La vanité d'une entreprise incarnée dans le décès sans gloire du personnage le plus mythique de la saga, en quelque sorte...
Touche pas mon Tofu !
Répondre