RESIDENT EVIL 6 [FILM]

"Biohazard"

Messagepar Jill » 08 Juin 2017, 11:03

Iceweb38 a écrit:Quand les fans demandent un vrai film RE, on parle pas vraiment d'une reproduction à l'identique d'un jeu mais plus d'un film retraçant avec de vrais acteurs et le style cinématographique qui convient les événements qui surviennent dans les jeux. Pas question donc de faire usage à outrance de bruitage, de mécanismes de gameplay comme l'inventaire (ça c'est pour les films parodiques de fans :lol5 ).

Pour l'inventaire, je suis d'accord vu qu'il s'agit de la plus grosse des incohérences des jeux. Je veux dire qu'avec 6 emplacements pour Chris et 8 pour Jill, si ses deux là rangent dans leurs poches 6 et 8 clés, ils ne sont même plus capable de prendre des munitions, des armes et autre clés directement dans leurs mains...
Donc, qu'ils suppriment l'inventaire dans les films est une bonne chose. Gommer une incohérence pareil, je remercie déjà Anderson et ses films. :lol5

Iceweb38 a écrit:Prenons par exemple le film Scott Pilgrim tiré d'une série de comics et d'un jeu vidéo. Sans reproduire à l'identique tout le comics et le jeu, il en fait une synthèse impeccable avec le style cinématographique qui convient et c'est tout ce qu'on demandait.

Je ne connais pas ce film, mais je te crois.
Maintenant, il y a forcément des fans des œuvres originelles qui ont du voir noir lorsque ce film est sorti. Il y a forcément des choses qui ne vont pas.

Iceweb38 a écrit:Prenons aussi par exemple ce concept de film sur le premier Resident Evil :


On n'a pas par exemple les portes pour les temps de chargement ou un électrocardiogramme mais on a ici une ébauche qui respecte bien davantage les codes des premiers jeux : ambiance lugubre, angles de caméras angoissants, costumes et décors en accord avec le jeu. Les musiques ne proviennent pas du jeu non plus mais collent bien aux scènes.

Ah je ne dis pas. Cette vidéo est une belle découverte et j'ai aimée.
Seulement...
1/ Lorsque Jill et Barry arrive dans la salle à manger, elle semble petite car Barry se retrouve directement devant la flaque de sang.
D'accord, il s'agit d'une ébauche, mais de là à oublier de mentionner le "Une salle à manger" dit par Barry, ça ne leur coûtait rien.
2/ Lorsque Jill tombe sur le Zombie, ce dernier se retourne du mauvais coté.

Par contre, bon point : C'est sous-titrée avec les pieds et donc, oui, ça respecte la traduction du jeu. :lol
Sinon, la bonne chose que je retiens, c'est lorsque Barry exécute le Zombie, il le retourne avec son pied. Logiquement, c'est ce qu'aurait fait un flic. Histoire de bien voir cette créature qui sort de l'imaginaire.

Plus sérieusement, cette vidéo était sympathique, mais croyez-vous franchement que ce que vous venez de voir proviendrait d'un film Hollywoodien ?
Franchement, le rythme était trop lent. Et si tout un film se retrouve avec le même ryhtme lent, nous les fans, on va aimer car c'est exactement ce qu'il se passe dans le jeu, mais pour un type qui ne s'intéresse qu'aux films d'horreur, il va juste s'emmerder car oui, même cette courte vidéo est emmerdante si on laisse de coté notre fan attitude.
En fait, quand je vois cette vidéo, vu la façon dont s'est filmé, cet extrait irait bien à un téléfilm spécialement conçu pour la télévision. Si on part dans ce contexte, alors oui, je veux du Biohazard en live, mais seulement en téléfilm au budget réduit car plus respectueux de l'esprit Biohazard qu'en film hollywoodien à gros budget car l'esprit ne sera pas conservée.

Iceweb38 a écrit:Bien sûr, des contraintes sont imposés au réalisateur, y a pas à douter.
Par contre, quand on apprend de Milla Jovovich elle même qu'elle a fait réecrire le scénario du premier film avec Anderson parce qu'elle souhaitait s'accaparer le premier rôle destiné à Michelle Rodriguez (et elle le clame haut et fort sans en avoir honte), il y a pas de doute qu'ils ont aussi un grosse marge de manœuvre sur le scénario et l'univers. Et on connait la suite avec les films suivants.

Je ne le nie pas.
Seulement, tu fais allusion à la réécriture du scénario du premier film par Jovovich qui voulait le premier rôle, pas de l'histoire même. Elle peut paraître démoniaque d'avoir fait ça, mais si j'avais une chance d'obtenir le premier rôle parce que je me suis rapproché intimement du réalisateur, sûre que je ferais la même chose. Si c'était Rodriguez qui avait des vues sur Anderson, vu la mentalité de cette femme, elle aurait sûrement fait de même. Je ne vois donc pas où est le mal à vouloir être en tête d'affiche. Les affaires sont dures, c'est comme ça.
Mais bon, finalement, j'aurais bien voulu que le premier rôle soit à Rodriguez. Ainsi, tout le monde aurait craché son venin sur elle et non sur Jovovich (que je n'apprécie pas non plus je le répète).

Iceweb38 a écrit:D'ailleurs, je lis sur certains sites le scénario de sa prochaine adaptation Monster Hunter et ça parle de passages dimensionnels et d'invasion de monstres dans notre monde, ce qui n'a absolument rien à voir avec Monster Hunter qui offre pourtant avec son propre univers suffisamment de matière pour faire quelque chose ressemblant à Monster Hunter. Bref, ça sera pas un film pour les fans de Monster Hunter clairement.

Je ne vois pas où est le problème avec ça. Comme je l'ai déjà dit, les Japonais sont aussi coupables que les Américains.
Quant je joue à Metal Gear Solid Peace Walker HD et que je tombe sur ce chat qui amène Big Boss sur une île pour chasser du dragons, c'est tout simplement une idée absurde. Bien sûr, ça reste un hommage à Monster Hunter, mais cette saga n'a clairement rien à faire dans Metal Gear.
Donc, que les Américains inventent une histoire farfelue, ça ferait juste une connerie de plus qui, au final et comme les sagas Biohazard et Dragon Ball, n'entachera en rien les véritables liscence de ces séries (alors que Dragon Ball Super qui est une série "japonaise" est juste merdique à souhait).

Hunk a écrit::lol oui Jill, je me demande pourquoi tu aimes te torturer autant l'esprit que ça.
Un film avec tous les aller-retours et les ouvertures de portes. :moquerie :jumper


Je suis juste une tarée un poil objective, c'est tout. :lol

Les aller-retours par exemple, ils existent dans les jeux pour faire chier les joueurs qui devront se taper à nouveau les mêmes lieux pour avancer. Seulement, alors qu'on croit que ça ne va être que ça, on a la surprise de tomber sur de nouveaux ennemis.
Par exemple, si projet hollywoodien pour Biohazard a lieu, je vois mal les Américains montrer à l'écran un deuxième passage dans le manoir Spencer après avoir vaincu Plant 42. Je pense plutôt qu'ils passeront directement dans les catacombes pour se rendre au laboratoire. Problème : S'ils font ça, on aura pas la surprise de voir débarquer une armée de Hunters dans le manoir.

Quand aux ouvertures de portes, je reconnais volontiers que j'y vais un peu fort. Je suis pour la suppression d'une grande partie d'entre-elles, mais pas toutes.
Dans les jeux, pour expliquer les temps de chargement, Mikami/Capcom a eu la bonne idée de nous montrer des portes qui s'ouvrent pour mieux accepter les joueurs à patienter. Seulement, lorsqu'on découvre un épisode la première fois, on a peur de découvrir ce qu'il y aura derrière, d'où ce stress permanent à travers cette porte en bois.
Si film il y a, sûr que les portes seront absentes. Ce qui sera pour moi une erreur. SAUF, je dis bien, SAUF si on a droit à deux/trois ouvertures de portes à travers le point de vue du personnage de Jill qui était terrorisée au début de l'aventure.

Dernier point, toujours sur les portes, si elles nous étaient montrées, je prie pour que les Américains soient moins cons que les Japonais et nous montrent que les portes ne s'ouvrent que dans un sens. Car dans les jeux... :lol5

Patrick a écrit:Gans est vraiment un fan des jeux Silent Hill, il a même pris le temps des refaire lui-même avant de commencer la production de son film. Bien que Silent Hill n'a pas été apprécier par les critiques professionnel il reste néanmoins l'une des adaptions d'un jeu vidéo les plus fidèle. L'ambiance, son coté psychologique, la trame sonore, l'horreur et les thèmes symboliques des créatures sont bien présent dans son film. Qu'on aime ou non Silent Hill l'esprit de son jeu est bien dedans. Gans savait quoi faire avec la franchise.

Je suis d'accord avec toi. Pour moi aussi, Gans est vraiment fan des jeux. Du moins les trois premiers car il n'a jamais fait les autres. Donc déjà, pour moi, ce n'est pas un si "grand fan" que les gens pensent.
Mais je reconnais que le bonhomme si connait. Il suffit de le voir donner son point de vue sur Silent Hill aux cotés de Yamaoka dans les bonus de son film. De même, un autre bonus nous le montre donner son avis, excellent d'ailleurs, sur Silent Hill 2 (j'adore notamment le passage où il évoque cet escalier interminable qui ne fait que descendre).

Maintenant, il ne faut pas se leurrer, Gans n'est pas aussi "fan" de Silent Hill qu'il veut nous le faire croire.
D'abord, il n'a plus touché à un épisode après Silent Hill 3 même s'il a vu, il me semble, Silent Hill 4 (mais là je ne suis pas du tout sûre).
Ensuite, bien qu'il explique clairement qu'il est au courant que Pyramid Head est la manifestation de la culpabilité de James et que donc, son Pyramid Head du film n'est pas LE Pyramid Head de Silent Hill 2, il n'empêche que Pyramid Head n'a rien à faire dans ce film qui traite d'Alessa et non de James.
Cybil qui meure sur un bucher comme une sorcière alors que Harry l'a bute au parc d'attraction, Dahlia qui possède une sœur, Cristabella, les monstres de Silent Hill 2 qui n'ont rien à faire là en plus de la bande-son de Silent Hill 2, permets-moi d'avoir des doutes et de croire qu'il a essayé de mélanger deux histoires en même temps, ce qui est complétement con.
Et je ne parle pas de Dahlia qui est gentille... bien sûr, Gans sait que dans Silent Hill 3, il y a une scène où Dahlia regrette ce qu'elle va faire à sa fille, mais là, dans son film, on est à des années-lumière de la véritable Dahlia.
Harry qui devient une femme, Rose... Gans disait qu'il savait qu'une forte relation père/fille existait, mais pas aussi grande qu'une relation mère/fille. Je suis d'accord avec lui, mais ce n'était pas une excuse pour changer le sexe du personnage.

En plus de tout ça, on peut dire aussi que la production ne lui a pas donnée carte blanche pour faire tout ce qu'il voulait.
Au final, oui, le film Silent Hill est l'adaptation d'une série de jeux le plus fidèle possible. Bien que j'adore ce film, pour moi, ça reste une adaptation qui ne mérite pas les louanges que les fans lui accorde.

Et vous voulez toujours un reboot de la saga Biohazard à la sauce encore et toujours hollywoodienne ?
Ce n'est pas moi qui me torture l'esprit, mais vous. :wink

Patrick a écrit:C'est pas une excuse. Le Godzilla de 2014 est fidèle à tous point à son homologue japonais

Presque
Si on oublie que le Godzilla de 2014 ne bouffe pas du nucléaire, j'ai juste envie de dire "Fatzilla". :lol5
Les Japonais, certains du moins, ont appréciés le film, c'est vrai. Mais la grande majorité, surtout la Toho, a vite répliqué avec "Shin Godzilla" car ils ont trouvés le Godzilla d'Edwards juste honteux. Et comme ce sont eux les papas de Godzilla, ils sont le mieux placé pour le savoir.
Le terme nucléaire est respecté, c'est vrai, mais pas tout l'esprit Godzillesque. Cependant, ça reste bien mieux que le Godzilla d'Emmerich, c'est sûr. Mais ce n'était pas encore ça.
Celà dit, vivement le cross/over américain avec King Kong. Car depuis la sortie du film "Kong : Skull Island"... mais chut ! Pas de spoil.

Patrick a écrit:Les films de Resident Evil sont de mauvaises adaptations. Il ne respecte pas l'esprit d'un Biohazard et on ne ressent pas l'univers d'un Resident Evil dans sa conception. C'est seulement un mixte entre The Matrix et Mad Max avec des zombies dedans. Comme je le dit souvent pour faire une bonne adaptations de Biohazard il faut se basé sur le concept de Aliens le retour. L'histoire et l'ambiance sont pratiquement identique. Remplacé Hicks par Chris, Ripley par Jill, les xénomorphes par des zombies, les chestbursters par des cerbères, les facehugger par des araignées géante, la Alien Queen par un Tyrant et situé l'histoire dans le présent et voilà on a un vrai Biohazard au cinéma.

Faux !
L'histoire du premier Biohazard se place en 1998. Si on retrace ce film à notre époque, en 2017, des modifications vont avoir lieu. La technologie déjà. Bien plus avancée qu'en 1998. Et je ne parle pas des téléphones portables ou des lecteurs DVD et Blu-ray qui n'existaient pas encore à l'époque. Je verrai bien un SMS de Chris à Jill :
"Chris : Jill ne pass pa par la port 2 gauch. plein 2 zonbi, d'ak ?
"Jill : XD cimer!"

Patrick a écrit:Et de plus Constantin Films qui est responsable des films Resident Evil est une compagnie allemande pas américaine.

Ote moi d'un doute. La production du film, les employés et Anderson sont bien Américains, n'est-ce pas ?

Pour finir, je le redis :
Moi aussi je trouve que les films américains d'Anderson sont de mauvais films Biohazard. Mais il faut juste savoir faire la part des choses. A savoir que toutes les fautes qu'on balancent sur Anderson et Jovovich ne viennent pas toujours d'eux. Et bien sûr, les Japonais sont aussi coupables que les Américains (voir les incohérences dans les jeux que j'ai évoqué dans mon post précédent). Après tout, si on a droit à des films aussi merdique, c'est à cause d'eux. Ils n'avaient qu'à pas offrir les droits aux Américains pour qu'ils produisent leurs navet. l'appât de l'argent, malheureusement...

Patrick a écrit:Dans tous les cas je n'essaie pas de te faire changer d'avis Jillou. Je fait juste expliquer pourquoi je suis incapable d'apprécier les films live-action. Si tu arrive à les aimer, aime les! Tu as aucune raison de te justicier. On est tous fan de Resident Evil à sa manière. Si tu arrive à les apprécier je suis content pour toi. Je ne doute pas de ta passion pour les jeux.

Pas de problème. ;)
Du moment qu'on débat dans la joie et la bonne humeur... même si c'est difficile d'être de bonne humeur quand on parle des films de Paulo. :lol
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Iceweb38 » 08 Juin 2017, 13:37

C'est clair qu'on est tous libre d'aimer ou non les films d'Anderson, pas de soucis là dessus :))

Jill a écrit:
Iceweb38 a écrit:Prenons par exemple le film Scott Pilgrim tiré d'une série de comics et d'un jeu vidéo. Sans reproduire à l'identique tout le comics et le jeu, il en fait une synthèse impeccable avec le style cinématographique qui convient et c'est tout ce qu'on demandait.

Je ne connais pas ce film, mais je te crois.
Maintenant, il y a forcément des fans des œuvres originelles qui ont du voir noir lorsque ce film est sorti. Il y a forcément des choses qui ne vont pas.


Tout à fait. (Je te recommande de voir le film d'ailleurs, ça te donnera sûrement envie de lire les comics :)) )

Jill a écrit:Ah je ne dis pas. Cette vidéo est une belle découverte et j'ai aimée.
Seulement...
1/ Lorsque Jill et Barry arrive dans la salle à manger, elle semble petite car Barry se retrouve directement devant la flaque de sang.
D'accord, il s'agit d'une ébauche, mais de là à oublier de mentionner le "Une salle à manger" dit par Barry, ça ne leur coûtait rien.
2/ Lorsque Jill tombe sur le Zombie, ce dernier se retourne du mauvais coté.

Par contre, bon point : C'est sous-titrée avec les pieds et donc, oui, ça respecte la traduction du jeu. :lol
Sinon, la bonne chose que je retiens, c'est lorsque Barry exécute le Zombie, il le retourne avec son pied. Logiquement, c'est ce qu'aurait fait un flic. Histoire de bien voir cette créature qui sort de l'imaginaire.

Plus sérieusement, cette vidéo était sympathique, mais croyez-vous franchement que ce que vous venez de voir proviendrait d'un film Hollywoodien ?
Franchement, le rythme était trop lent. Et si tout un film se retrouve avec le même ryhtme lent, nous les fans, on va aimer car c'est exactement ce qu'il se passe dans le jeu, mais pour un type qui ne s'intéresse qu'aux films d'horreur, il va juste s'emmerder car oui, même cette courte vidéo est emmerdante si on laisse de coté notre fan attitude.
En fait, quand je vois cette vidéo, vu la façon dont s'est filmé, cet extrait irait bien à un téléfilm spécialement conçu pour la télévision. Si on part dans ce contexte, alors oui, je veux du Biohazard en live, mais seulement en téléfilm au budget réduit car plus respectueux de l'esprit Biohazard qu'en film hollywoodien à gros budget car l'esprit ne sera pas conservée.


Je ne suis pas entièrement d'accord. Des films d'horreur/épouvante comme The Ring, It, Conjuring, Friday 13th, The Grudge... sont lents mais le téléspectateur ne s'ennuiera pas si le suspense et la tension sont bien maintenus.
Un film RE jouant sur l'angoisse peut s'en sortir si il veut jouer sur ces aspects.
Après, il est tout à fait possible aussi que le format téléfilm puisse mieux convenir.

Jill a écrit:
Iceweb38 a écrit:Bien sûr, des contraintes sont imposés au réalisateur, y a pas à douter.
Par contre, quand on apprend de Milla Jovovich elle même qu'elle a fait réecrire le scénario du premier film avec Anderson parce qu'elle souhaitait s'accaparer le premier rôle destiné à Michelle Rodriguez (et elle le clame haut et fort sans en avoir honte), il y a pas de doute qu'ils ont aussi un grosse marge de manœuvre sur le scénario et l'univers. Et on connait la suite avec les films suivants.

Je ne le nie pas.
Seulement, tu fais allusion à la réécriture du scénario du premier film par Jovovich qui voulait le premier rôle, pas de l'histoire même. Elle peut paraître démoniaque d'avoir fait ça, mais si j'avais une chance d'obtenir le premier rôle parce que je me suis rapproché intimement du réalisateur, sûre que je ferais la même chose. Si c'était Rodriguez qui avait des vues sur Anderson, vu la mentalité de cette femme, elle aurait sûrement fait de même. Je ne vois donc pas où est le mal à vouloir être en tête d'affiche. Les affaires sont dures, c'est comme ça.
Mais bon, finalement, j'aurais bien voulu que le premier rôle soit à Rodriguez. Ainsi, tout le monde aurait craché son venin sur elle et non sur Jovovich (que je n'apprécie pas non plus je le répète).


Je voulais surtout en venir au fait que finalement, ils ont pas complétement les mains liés quant à l'écriture du film.

C'est vrai que j'en avais pas parlé mais Silent Hill est aussi un bon exemple d'un film respectant davantage l'oeuvre originale.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
 
Messages: 2414
Inscrit le: 03 Avr 2009, 16:24
Localisation: Merignac (33)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Ruvik » 08 Juin 2017, 16:19

À mon tour de mettre de l'huile sur le feu! :p Je veux pas jouer les rabat-joie, mais James Wan n'a pas fait que d'excellents films non plus. J'ai seulement vu les Conjuring, Annabelle, Insidious 1 et SAW 2. Et de mémoire, je n'ai pas trouvé ses films si bons que ça mis à part les Conjuring. Cet homme a aussi réalisé Fast and Furious 7, le blockbuster Hollywoodien d'action par excellence! je reconnais par contre qu'il sait faire monter la tension dans les films d'horreur.
Grem a écrit:Je partage complètement le point de vue de Sly.

Le problème des films c'est que ça ne paraît pas authentique.

Un vrai concept de film live action sympa aurait été de suivre les Bravo du STARS jusqu'à l'arrivée de l'équipe Alpha.

Pareil pour moi. Je ne vois pas en quoi c'est compliqué de créer une histoire originale/inédite, qui s'intègre parfaitement dans l'univers/la chronologie des jeux. Le lore de la série est énorme, il y a de quoi faire des choses vachement intéressantes et canoniques qui pourraient plaire à la fois aux vétérans de la série, tout comme aux néophytes (sans qu'ils ne se sentent paumés). Rien que l'idée de Grem le prouve !

À voir les divergences d'opinion, c'est clair que viser dans le mille va être difficile. :lol5 En fait, on dirait qu'il y a 2 types d'adaptations et les points négatifs qui vont avec :

    1) Celles qui ne font qu'amalgamer certains éléments des œuvres originales (quitte à copier d'autres films à succès comme le dit Patrick) pour en faire leur propre truc au point de devenir des productions presque entièrement originales (comme les RE d'Anderson, les Tomb Raider avec Angelina Jolie ou Ghost in the Shell). Mais celles-ci peuvent être jugées trop éloignées et donc pas assez bonnes du point de vue des fans "hardcore".
    2) Celles qui se veulent fidèles et respectueuses, en faisant limite un copié-collé d'un format vers un autre (Silent Hill 1 -même s'il pourrait facilement rentrer dans le catégorie précédente sur certains points-, le prochain Tomb Raider, l'anime Bayonetta ou encore Scott Pilgrim comme l'a dit Iceweb). Donc même si elles sont bonnes, autant rejouer/lire l'oeuvre originale pour les puristes.

En voyant ça, c'est facile de deviner qu'il y aura des gens (*ahem* des fans) pas contents. C'est pour ça qu'un film intégré dans le canon serait peut-être le meilleur compromis. Ça a déjà été fait (les RE en CGI, Assassin's Creed, Dead Space, Devil May Cry) et ces œuvres sont généralement bien acceptées que le spectateur soit un fan à la base ou pas, on dirait.

Jill a tout dit, en fin de compte, le plus intéressant pour les studios, c'est le pognon ! :moquerie

Question : vous pensez que c'était un choix de Capcom de faire la distinction entre leur série de jeux et les films live-action ?
"In this whole wide wicked world, the only thing you have to be afraid of is me."
Avatar de l’utilisateur
Ruvik
Rookie
 
Messages: 121
Inscrit le: 20 Jan 2015, 22:22
Localisation: Perpignan

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 08 Juin 2017, 18:15

Jill a écrit:Je suis d'accord avec toi. Pour moi aussi, Gans est vraiment fan des jeux. Du moins les trois premiers car il n'a jamais fait les autres. Donc déjà, pour moi, ce n'est pas un si "grand fan" que les gens pensent.Mais je reconnais que le bonhomme si connait. Il suffit de le voir donner son point de vue sur Silent Hill aux cotés de Yamaoka dans les bonus de son film. De même, un autre bonus nous le montre donner son avis, excellent d'ailleurs, sur Silent Hill 2 (j'adore notamment le passage où il évoque cet escalier interminable qui ne fait que descendre).Maintenant, il ne faut pas se leurrer, Gans n'est pas aussi "fan" de Silent Hill qu'il veut nous le faire croire.D'abord, il n'a plus touché à un épisode après Silent Hill 3 même s'il a vu, il me semble, Silent Hill 4 (mais là je ne suis pas du tout sûre).Ensuite, bien qu'il explique clairement qu'il est au courant que Pyramid Head est la manifestation de la culpabilité de James et que donc, son Pyramid Head du film n'est pas LE Pyramid Head de Silent Hill 2, il n'empêche que Pyramid Head n'a rien à faire dans ce film qui traite d'Alessa et non de James.Cybil qui meure sur un bucher comme une sorcière alors que Harry l'a bute au parc d'attraction, Dahlia qui possède une sœur, Cristabella, les monstres de Silent Hill 2 qui n'ont rien à faire là en plus de la bande-son de Silent Hill 2, permets-moi d'avoir des doutes et de croire qu'il a essayé de mélanger deux histoires en même temps, ce qui est complétement con.Et je ne parle pas de Dahlia qui est gentille... bien sûr, Gans sait que dans Silent Hill 3, il y a une scène où Dahlia regrette ce qu'elle va faire à sa fille, mais là, dans son film, on est à des années-lumière de la véritable Dahlia.Harry qui devient une femme, Rose... Gans disait qu'il savait qu'une forte relation père/fille existait, mais pas aussi grande qu'une relation mère/fille. Je suis d'accord avec lui, mais ce n'était pas une excuse pour changer le sexe du personnage.

Être fidèle à l'oeuvre original ne veut pas dire adapté avec exactitude le scénario sur lequel il est basé. Gans comprenait Silent Hill et il a créer l'univers cinématographique de cet franchise en y ajoutant sa touche personnel. Le prochain film de Resident Evil pourrait utilisé une histoire inédite avec de nouveaux protagonistes et quand même resté dans l'esprit des jeux.

Et de plus lorsque Gans à commencer à travailler sur son film de Silent Hill, Silent Hill 4: The Room venait de sortir. C'est normal qu'il avait pas fait les autres Silent Hill au-delà du 3. Si je me souviens bien l'un des collègues de Gans avait dit qu'il se tapais Silent Hill 4 durant ses pauses pendant le tournage du film.

Jill a écrit:L'histoire du premier Biohazard se place en 1998. Si on retrace ce film à notre époque, en 2017, des modifications vont avoir lieu. La technologie déjà. Bien plus avancée qu'en 1998. Et je ne parle pas des téléphones portables ou des lecteurs DVD et Blu-ray qui n'existaient pas encore à l'époque. Je verrai bien un SMS de Chris à Jill :
"Chris : Jill ne pass pa par la port 2 gauch. plein 2 zonbi, d'ak ?
"Jill : XD cimer!"

Et c'est exactement de quoi je parlai. Bien sure si ils font l'histoire de RE1 à notre époque actuel ils devront la modernisé pour convenir au thème comme Marvel Studios a fait pour Iron Man 1.

Biohazard avait sortie en 1996 mais son histoire était situé 2 ans plus tard en 1998 comme si Capcom voulait faire un scénario qui prend place dans un future proche. En restant fidèle au concept du jeu en utilisant la même histoire que RE1 je ferait situé l'histoire en 2028 si par exemple le nouveau film sort en 2019 ou 2020. Et de plus je ne m'attend pas que Chris et Jill vivront leur aventure séparément.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"Biohazard"

Messagepar Jill » 08 Juin 2017, 20:17

Iceweb38 a écrit:Tout à fait. (Je te recommande de voir le film d'ailleurs, ça te donnera sûrement envie de lire les comics :)) )

Mouais. Tu sais, moi et les comics... après avoir vu les épisodes de The Walking Dead, j'ai voulu m'intéresser aux comics, mais finalement, les bandes-dessinées américaines, ce n'est pas vraiment mon truc.
Enfin, peut-être qu'un jour...

Iceweb38 a écrit:Je ne suis pas entièrement d'accord. Des films d'horreur/épouvante comme The Ring, It, Conjuring, Friday 13th, The Grudge... sont lents mais le téléspectateur ne s'ennuiera pas si le suspense et la tension sont bien maintenus.

Ce n'est pas vraiment de ça dont je parle, mais de la retransmission au cinéma de Biohazard. Evidemment que les films dont tu as cités et que j'ai même vu sont bons, mais ils n'ont pas une étiquette sur eux avec écrit "Adaptation d'un jeu vidéo" et donc, tous ces films développent leurs propres marques vu qu'ils ne proviennent à la base d'aucune source.
Avec Biohazard, une retransmission au cinéma de l'univers d'un épisode, ça ne passera absolument pas. Sauf si le format qui adapte les jeux est d'ordre téléfilms.

Iceweb38 a écrit:Je voulais surtout en venir au fait que finalement, ils ont pas complétement les mains liés quant à l'écriture du film.

Pour Anderson, c'est normal vu que le premier film est de lui. Mais pour Jovovich, je suis désolée et je le redis, je ne vois pas en quoi elle a participée à la réécriture du scénario. Comme tu l'as dit, elle a juste retoucher je ne sais quoi pour s'accaparer le premier rôle.
Donc, si elle a vraiment touchée au scénario, j'aimerais savoir en quoi. Des exemples ?

Iceweb38 a écrit:C'est vrai que j'en avais pas parlé mais Silent Hill est aussi un bon exemple d'un film respectant davantage l'oeuvre originale.

Respectant davantage l'œuvre originale, oui, mais...
Je cite à nouveau mon propre post :

"Maintenant, il ne faut pas se leurrer, Gans n'est pas aussi "fan" de Silent Hill qu'il veut nous le faire croire.
D'abord, il n'a plus touché à un épisode après Silent Hill 3 même s'il a vu, il me semble, Silent Hill 4 (mais là je ne suis pas du tout sûre).
Ensuite, bien qu'il explique clairement qu'il est au courant que Pyramid Head est la manifestation de la culpabilité de James et que donc, son Pyramid Head du film n'est pas LE Pyramid Head de Silent Hill 2, il n'empêche que Pyramid Head n'a rien à faire dans ce film qui traite d'Alessa et non de James.
Cybil qui meure sur un bucher comme une sorcière alors que Harry l'a bute au parc d'attraction, Dahlia qui possède une sœur, Cristabella, les monstres de Silent Hill 2 qui n'ont rien à faire là en plus de la bande-son de Silent Hill 2, permets-moi d'avoir des doutes et de croire qu'il a essayé de mélanger deux histoires en même temps, ce qui est complétement con.
Et je ne parle pas de Dahlia qui est gentille... bien sûr, Gans sait que dans Silent Hill 3, il y a une scène où Dahlia regrette ce qu'elle va faire à sa fille, mais là, dans son film, on est à des années-lumière de la véritable Dahlia.
Harry qui devient une femme, Rose... Gans disait qu'il savait qu'une forte relation père/fille existait, mais pas aussi grande qu'une relation mère/fille. Je suis d'accord avec lui, mais ce n'était pas une excuse pour changer le sexe du personnage.
"

Malgrès tout ça, Silent Hill reste la meilleure représentation à l'écran d'une saga de jeux vidéo. Cependant, il y a encore des progrès à faire.
Et c'est sûr que si on compare l'adaptation de la Colline Silencieuse à tous les films sur la Résidence Démoniaque, Silent Hill a le mérite d'être fidèle aux jeux.

Patrick a écrit:Être fidèle à l'oeuvre original ne veut pas dire adapté avec exactitude le scénario sur lequel il est basé. Gans comprenait Silent Hill et il a créer l'univers cinématographique de cet franchise en y ajoutant sa touche personnel.

Exactement !
Un réalisateur, même s'il est vraiment fan d'une saga de jeux vidéo, est obligé d'y ajouter sa patte artistique. D'un parce qu'il veut donner un autre sens aux jeux. De deux parce que reproduire exactement un jeu en film n'est pas intéressant et de trois, parce qu'il doit obéir aux ordres.
Donc, aussi fidèle un réalisateur soit d'un jeu, son film ne le sera pas.

Patrick a écrit:Le prochain film de Resident Evil pourrait utilisé une histoire inédite avec de nouveaux protagonistes et quand même resté dans l'esprit des jeux.

Ca dépend quelle esprit des jeux Biohazard tu voudrais en film. l'ambiance Survival Horror qui n'existe tout simplement pas, qui ne s'est jamais vu en film (et donc impossible à retransmettre car le Survival Horror est un genre du jeu vidéo pas du cinéma) ou l'ambiance action depuis 4 Biohazard qui pullule dans énormément de production ?
En disant ça, je remarque que des films retraçant les premiers épisodes est de moins en moins possible.
Mais comme tu dis, un film se passant avant, pendant ou après certains épisodes (l'équipe Bravo, les scientifiques du manoir Spencer, une poignée de survivants pendant le cas Raccoon City) pourrait être très intéressant. Limite, plus intéressant que les épisodes mêmes car ces derniers se justifie déjà très bien à eux seuls en jeux vidéo.

Patrick a écrit:Si je me souviens bien l'un des collègues de Gans avait dit qu'il se tapais Silent Hill 4 durant ses pauses pendant le tournage du film.

En tout cas, ça ne sert à rien d'adapter Silent Hill 4 : The Room en film vu que ça existe déjà et que ça s'appelle "Chambre 1408". :lol5 Que ce soit en roman ou en film.

Patrick a écrit:Et c'est exactement de quoi je parlai. Bien sure si ils font l'histoire de RE1 à notre époque actuel ils devront la modernisé pour convenir au thème

Donc, ce ne sera pas fidèle. :wink
A ma connaissance, le seul cinéaste qui n'a pas eu peur de se casser les dents, c'est Jackson pour son remake de King Kong. Au lieu de moderniser le mythe du grand singe comme ça avait été fait en 1976, Jackson est tout simplement retourné dans les années 1930. Résultat : Une réussite ! Je ne dirais pas "totale", mais réussite quand même.
Pour Biohazard, il faut que ça se passe en 1998 car sinon, il faudrait expliquer pourquoi le S.T.A.R.S. ne contacte pas des secours via leurs téléphones portables une fois dans le manoir. :lol
Je ne suis pas contre une modernisation de la liscence, mais je vois déjà le fan crier au scandale pour la non fidélité du film.

Pour finir, ce week-end, je revois RESIDENT EVIL chapitre final, mais en 2D cette fois. Non pas que j'ai hâte, mais le film été pas mal.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 09 Juin 2017, 18:30

Jill a écrit:Donc, ce ne sera pas fidèle.

Être fidèle n'implique pas faire l'histoire à l'identique. Les films du MCU et Assassin's Creed sont un parfait exemple.

Jill a écrit:Pour Biohazard, il faut que ça se passe en 1998 car sinon, il faudrait expliquer pourquoi le S.T.A.R.S. ne contacte pas des secours via leurs téléphones portables une fois dans le manoir.

Les raisons peuvent être variée. Il est très possible d'adapter l'histoire de Biohazard 1 avec le scénario situé en 2018/2028. Et de plus le manoir Spencer est situé très profondément dans la forêt de Raccoon. C'est pas impossible d'avoir un manque de réseau dans un vieux manoir isolé en montagnes à plusieurs kilomètres de distance du centre urbain le plus proche. En plus j'ai pas connaissance de membres d'une équipe à la SWAT qui traine leur cell avec eux en mission et Wesker pourrait être responsable de bloquer les transmissions de communications.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"Bio Hill"

Messagepar Jill » 09 Juin 2017, 20:11

Patrick a écrit:Être fidèle n'implique pas faire l'histoire à l'identique.

Etre fidèle à l'esprit Biohazardienne, j'ai compris.
Reste que ça n'intéressera pas forcément les fans. Ce qu'ils veulent, c'est revoir exactement les mêmes choses que dans les jeux. Je veux dire que si tu conserves exactement tout ce qui fait le personnage de Chris mais qu'un cinéaste a le malheur de le renommer Christian, ce sera un scandale (référence à Cheryl qui devient Sharon dans Silent Hill, chose que je n'ai jamais compris...)

Patrick a écrit:Les raisons peuvent être variée. Il est très possible d'adapter l'histoire de Biohazard 1 avec le scénario situé en 2018/2028. Et de plus le manoir Spencer est situé très profondément dans la forêt de Raccoon. C'est pas impossible d'avoir un manque de réseau dans un vieux manoir isolé en montagnes à plusieurs kilomètres de distance du centre urbain le plus proche. En plus j'ai pas connaissance de membres d'une équipe à la SWAT qui traine leur cell avec eux en mission et Wesker pourrait être responsable de bloquer les transmissions de communications.

J'y ai pensé à la perte de réseau. Une version moderne de Biohazard serait intéressante, mais ce n'est pas ce que je recherche. Je veux la véritable histoire de 1998, pas d'une version moderne de 2018.
Ca me fait d'ailleurs pensé que le Silent Hill de Gans est une version moderne du premier jeu vu que les personnages possèdent des téléphones portables... j'avais oublié ce détail. Ce qui prouve une nouvelle fois que ce film s'éloigne beaucoup de sa source de base. C'est un bon film, un bon Silent Hill moderne, mais pas un bon Silent Hill fidèle.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 09 Juin 2017, 22:46

Il y a une différence entre adapter une histoire et faire un copié coller. Le premier film de Silent Hill était l'adaptation de l'histoire du premier jeu mais sans être une copie exacte. Nous offrant une réinterprétation fidèle des évènements de Silent Hill 1 comme ce que Silent Hill Shattered Memories avait fait sur Wii.

Mon pote Silver du défunt site SilentHillSource est un fan hardcore des jeux Silent Hill et il fut satisfait du premier film. Comme il le dit les liberté prisent passe bien comme le film ressemble vraiment à une histoire sur Silent Hill.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"RESIDENT EVIL : Chapitre Final"

Messagepar Jill » 11 Juin 2017, 10:52

- Moi aussi je suis fan des Silent Hill et j'ai été globalement satisfaite du premier film. Mais il y a et y aura toujours ce "mais".
En tout cas, nous sommes d'accord. Il s'agit d'une réinterprétation moderne du premier épisode.

J'ai donc vu à nouveau RESIDENT EVIL Chapitre Final et mon avis ne change pas. Il s'agit d'un film moyen mais qui reste, pour moi, le meilleur film de la saga (il faudrait tout de même que je revois Extinction histoire de bien juger les deux). Mais bon, j'aurais toujours une préférence vite fait pour le plus mauvais film qu'est Apocalypse car gros fan service qu'offre cet épisode (Raccoon City, Jill, Nemesis, Code: Veronica, etc).

Effectivement, la créature dans le Hive semble bien être un Bloodshot. Tout de même, je n'avais même pas fait attention lors de mon premier visionnage en 3D pourrie du film...
Dommage que le cœur de la bête ne soit pas exposé, mis en valeur comme dans Biohazard 6.
Enfin, pendant que la créature course Alice, cette dernière passe par dessus les tables d'opérations en glissant dessus d'une certaine façon qui rappelle aussi Biohazard 6.

Pour finir, c'est encore une fois, avec ce second visionnage, que j'ai remarqué que Claire portait sur elle sa veste de Revelations 2 (à moins que je ne me trompe).
Spoiler :
Aussi, c'est la seule survivante du casting originelle des jeux vu que son frère, Jill, Carlos, Barry, Leon et Ada sont tous morts.
... Ca fait bizarre.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Grem » 15 Juin 2017, 21:15

Kobayashi, qui produit les films live, veut que le reboot soit "encore plus action" que les films d'Anderson...

Dans le genre gros boulet qui a rien compris, il remporte facilement la palme chez Capcom.
RE6, les films d'Anderson et, récemment, Vendetta ont été critiqués pour ces raisons là justement.

Mais non ça percute toujours pas visiblement. Mais bon, rien d'étonnant quand on se souvient de son interview pour le 20ème anniversaire où il paraissait complètement à l'ouest.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
 
Messages: 2389
Inscrit le: 15 Fév 2004, 00:40
Localisation: Brest

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Lurka » 17 Juin 2017, 09:08

Ce gars est une blague...Il a toujours été pour de l'action nanardesque à la manière de RE6 et de ces " trucs " d'Anderson. Il a quand même eu le culot de dire lors d'une interview (je me rappel plus laquelle) qu'il n'était pas fan de l'horreur. Quand on sait qu'il a bossé sur les premiers jeux RE, il ose dire ça...Mikami doit en rigoler derrière son Evil within 2 :lol
Kawata-san pensait pratiquement pareil à un moment donné, jusqu'à dire que la série pouvait même marché en FPS. Il a certes gardé la vue en 1ère personne (RE7 pour cité), mais il a changé d'avis. Au moins un qui s'est rendu compte que le schéma RE6 ne pouvait pas marché. Bon d'accord, il y a eu Umbrella Corps, mais comme on dit " l'erreur est humaine " ahah

Perso, au point où nous en sommes, des films d'actions ne me dérangent pas, tant que la réalisation s'avère correcte. Ceux d'Anderson eux étaient mauvais dans tous les sens du terme. Ils peuvent faire des films d'actions à gogo du moment que ça ne touche pas l'influence sur les jeux.
Le choix de James Wan me rassure d'un côté car ses films sont globalement très bons. Après voilà, si c'est l'autre gugus de Kobayashi qui donne ses avis, on sait déjà à quoi s'attendre en terme d'ambiance.
"Ethan ? Ethan ? Eeeeethaaaan !" (Jack Baker, RE7)

ID PSN : Wesker_190
Avatar de l’utilisateur
Lurka
Rookie
 
Messages: 160
Inscrit le: 01 Sep 2014, 17:00
Localisation: Lyon

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Hunk » 17 Juin 2017, 09:58

Quand on sait qu'il a bossé sur les premiers jeux RE, il ose dire ça...


C'est pas parce qu'il n'est pas fan de films d'horreur que ça l'empêchait de bosser sur un titre de jeu d'horreur ^^
Faut bien gagner sa croûte. :jumper

Mais oui, Kobayashi aujoud'hui n'est peut-être pas le haut responsable chez Capcom qui peut redonner une orientation source à Resident Evil, même si Rebirth tout ça...
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11662
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:26
Localisation: Lille

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Grem » 17 Juin 2017, 10:48

Kobayashi n'arrive tout simplement pas à sortir du succès de RE4. Il pense avoir réussi un truc extraordinaire avec ce jeu et veut continuer sur cette lancée. Sauf qu'il faudrait peut-être lui rappeler que c'était il y a plus de dix ans. Les goûts évoluent.

C'est un Leon fanboy qui veut de l'action partout. La dernière interview qu'il a donné au sujet de Vendetta nous apprend qu'au départ il voulait que le perso principal soit Leon. Je me rappelle qu'il disait la même chose pour RE6.

Heureusement que Capcom ne lui confie plus les jeux.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
 
Messages: 2389
Inscrit le: 15 Fév 2004, 00:40
Localisation: Brest

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Sly » 18 Juin 2017, 09:34

Grem a écrit:Kobayashi, qui produit les films live, veut que le reboot soit "encore plus action" que les films d'Anderson...

Je vois même pas comment ce serait possible, en fait. :lol
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3259
Inscrit le: 27 Nov 2003, 19:53
Localisation: Chambéry (73)

"RESIDENT EVIL : Chapitre final"

Messagepar Jill » 18 Juin 2017, 14:52

- Hier soir, j'ai regardé tous les bonus présents sur le Blu-ray du film.
Pour un double Blu-ray (Blu-ray 3D du film + Blu-ray du film) vendu 35€, niveau bonus, ce n'était pas fameux. En tout, il y en avait pour quoi... 1h/1h30 maximum. Du grand foutage de gueule !

Il n'y avait même pas toutes les bandes annonces et trailers du film, ni scènes coupées, ni bêtiser et encore moins de commentaire audio pour le film...

J'en reviens aux scènes coupées car je suis sûre qu'elles doivent exister. En effet, pendant le bonus "Les femmes de Resident Evil"., on peut vite fait voir Claire tomber dans un conduit (comme Alice dans le film) avant de la voir essayer de sortir de sa cellule de verre.

Après, certains bonus étaient intéressants, mais j'ai été surprise de voir que le gros Zombie au début du film, celui qui bondi hors de l'eau pour attaquer Alice, était un J'avo. Alala ce Paulo... :lol
De même, un bonus, totalement inutile, revient sur le personnage de Cobalt, la fille qui meure pendant l'attaque de la tour assiégée par les Zombies. Déjà et à moins que je me trompe, c'est dans ce bonus qu'on y découvre son nom, "Cobalt", mais en plus, c'était la petite amie de Christian, le type qui ne faisait pas confiance à Alice (ce même type qui se fait bouffer par les Cerbères après avoir sauter dans l'eau). Bref, leur relation n'est même pas montrée à l'écran et c'est ce bonus qui nous en apprend plus sur eux... tout juste stupide !
Pour en revenir à Rola, l'interprète de Cobalt, c'est dans ce bonus qu'on découvre qu'elle est en fait Japonaise. Elle doit être métisse, car elle ne fait clairement pas Japonaise. Cela dit, il semblerait qu'il s'agisse d'une actrice connue dans son pays.
Là où c'était drôle n'empêche, c'est qu'à un moment, elle s'adresse à la caméra en japonais et dit "je joue dans ce film Biohazard... Resident Evil". Comme quoi, de plus en plus de Japonais se mettent à dire le titre américain. C'est dommage.

Pour finir, dans l'un des bonus, Anderson revient sur son parcours et parle de ce qu'il a du faire pour adapter le premier film Resident Evil.
Il disait que même s'il voulait à tout prix adapter ces jeux en films, ça ne marchait pas comme ça. Qu'il a du aller au Japon, parler avec les producteurs de Capcom pour obtenir le feu vert. Bien sûr, ils les a convaincu, mais il a du se plier à certaines de leurs règles.
Tout ça pour dire que, bien que je n'aime pas le bonhomme, il ne mérite pas toute la haine qu'on déverse sur lui. A l'avenir, renseignez-vous mieux que ça avant de cracher votre venin sur lui et sa femme. Vous comprendrez alors que si ses films Resident Evil sont aussi pourris, que c'est avant tout à cause des auteurs originaux, les Japonais de chez Capcom, qui ont accepter que leur liscence soit adaptée au cinéma américain. De toute façon, même s'ils savaient que l'univers des jeux ne sera pas respecté, ils s'en contreficheraient bien, du moment que leurs jeux "japonais" soient adaptés pour le marché via les films "hollywoodien américains". Car un jeu japonais qui finit par être adapté en films chez les Américains, aussi mauvais soient-ils, pour les Japonais, c'est atteindre un palier de plus qui conduit au sommet. L'Amérique, c'est quand même LE pays du film. Le sommet en quelque sorte comme je disais.
Bref, les Japonais sont les premiers coupable dans cette histoire. Vient ensuite Paulo et ses films.

PS : Excellent le bonus sur Biohazard Vendetta ! :))
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Sly » 18 Juin 2017, 18:33

Paul W.S. Anderson a écrit lui-même le scénario de tous les épisodes et réalisé quatre d'entre eux, bien sûr qu'il est le premier responsable. Admettons que Capcom ait envoyé des ninjas pour menacer sa famille s'il osait faire un bon film : ça n'explique pas le fait qu'il n'a jamais réussi à réaliser un seul film juste correct de toute sa carrière de cinéaste. Le moins mauvais est probablement Mortal Kombat : ça se passe de commentaire. Il mérite tout le venin qu'on lui crache à la figure et même plus. Il est au même niveau d'incompétence et d'arrogance que Uwe Boll, sauf qu'il obtient plus de budget que lui pour ses navets.
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3259
Inscrit le: 27 Nov 2003, 19:53
Localisation: Chambéry (73)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Jericho » 18 Juin 2017, 21:54

Event Horizon et plutôt pas mal dans sont genre ;). On et servie niveaux gore. :devil
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Survivor
 
Messages: 519
Inscrit le: 29 Mar 2009, 02:01
Localisation: Villenave-d'Ornon (33)

"Japonais et Américains = Même merde"

Messagepar Jill » 19 Juin 2017, 16:14

Sly a écrit:Paul W.S. Anderson a écrit lui-même le scénario de tous les épisodes et réalisé quatre d'entre eux, bien sûr qu'il est le premier responsable.

Nan. C'est Capcom Japan, les producteurs originaux des Biohazard, qui ont osé lui céder les droits d'adaptation de la liscence en 2002, qui sont les premiers responsable.
Il faut savoir reconnaître les erreurs des uns avant celles des autres.
Maintenant, quant je vois ce que donne l'immonde Dragon Ball Super, tout comme à son époque, Dragon Ball GT, fait par les Japonais eux-mêmes, je me dis que Dragon Ball Evolution ne mérite pas de s'en prendre plein la tronche. :lol
Bref, les Japonais sont coupable avant les Américains.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 19 Juin 2017, 20:44

Je te corrige ici Jillou! Si il y a une chose que j'ai du mal à accepter est qu'on disent du mal sur DB, Z et Super :fouet2

DragonBall Super est une très bonne suite à DragonBall Z et est supérieur à GT sur tous les points! Toyotarō fait un excellent travail sur le manga comme étant le successeur de Akira Toriyama. Super contribue d'avantage sur le développement de l'univers de DragonBall contrairement à GT. Et pour parler de GT cet série n'a pas été faite par le créateur de DragonBall mais par les producteurs de l'anime qui avait les droits de la franchise à la télé comme pour les films de Resident Evil qui ne sont pas fait par les créateurs des jeux.

Et pour les films de Resident Evil c'est Constantin Films eux même qui ont passé le travail à Anderson! Le premier script a été écrit par Alan B. McElroy le réalisateur de Halloween 4. Dans son scénario Umbrella et les STARS n'existait pas et Chris et Jill faisait partie d'un groupe de SWAT. Les créatures de son scénario était seulement les zombies et le Tyrant qui était un Wesker fou muté.

Le second script à été écrit par Kevin Williamson et l'histoire était situé dans un future proche ou toutes les maladies y compris le cancer avaient disparue. Umbrella décide de créer une pandémie avec le virus-T afin de pouvoir continuer à faire des profits dans un monde qui avait plus besoin de société pharmaceutique.

Le script de Romero était le 3e et il fut rejeté comme les autres par les producteurs chez Constantin Films. Donc Anderson, Jovovich et Constantin Films sont les seules à blamer pour leur version maladroite de Resident Evil.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"Japon"

Messagepar Jill » 20 Juin 2017, 11:04

Patrick a écrit:Je te corrige ici Jillou! Si il y a une chose que j'ai du mal à accepter est qu'on disent du mal sur DB, Z et Super :fouet2

Il va falloir t'y faire pour Dragon Ball Super. :lol5

Patrick a écrit:Et pour parler de GT cet série n'a pas été faite par le créateur de DragonBall mais par les producteurs de l'anime qui avait les droits de la franchise à la télé comme pour les films de Resident Evil qui ne sont pas fait par les créateurs des jeux.

Je le sais bien. Mais comme la Toei a donné vie à l'anime de Dragon Ball Z et de Dragon Ball GT, ils sont tout aussi les auteurs originaux que Toriyama via son Manga.

Pour finir, vous n'arrivez pas à comprendre. Je recommence :

Qu'il s'agisse d'Anderson ou de Constantin Films ou je ne sais quoi, il a fallu d'abord acheté les droits d'adaptation aux Japonais de chez Capcom Japan (comme la fait Gans à Konami pour Silent Hill).
Donc, les Japonais sont les premiers responsables. Il ne fallait tout simplement pas céder les droits aux Américains. Mais comme je l'ai dit, la consécration ultime d'une production japonaise, c'est d'être adaptée au cinéma "Hollywoodien américain." car il s'agit de la crème de la crème. Les Japonais en ont donc rien à faire si la liscence est détruite ensuite, du moment qu'elle atterrisse chez les Américains.
Vous avez compris ?
Les Japonais sont les premiers à qui il faut jeter la pierre.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 20 Juin 2017, 11:47

Non Jillou c'est toi qui a du mal comprendre :lol5

Dans les années 90 l'industrie des jeux vidéos était pas aussi fleurissante qu'aujourd'hui et en plus elle était même pas considéré comme une forme d'art. Biohazard avait été fait avec un budget limité et Capcom avait réussi à faire un excellent jeu nouveau genre avec le peu de ressource qu'ils possedaient. Biohazard a dépassé énormément les attente que les développeurs avait estimé attirant l'attention d'une compagnie de production allemande qui avait des connection avec Hollywood, Constantin Films. Constantin Films proposa d'acheter les droits cinématographique de Biohazard pour en faire un film au cinéma. Avec seulement un jeu de produit et Biohazard 2 qui était pas encore sortie, Capcom à alors saisie l'opportunité de faire connaitre d'avantage la série et d'obtenir plus de profits au passage.

Pour une compagnie de jeux vidéos qui avait pas encore les moyens de produire leur propres films en image de synthèses et que le succès de l'éventuel Biohazard 2 était pas vraiment assuré, cela aurait été vraiment stupide de leur part de ne pas accepter l'offre d'un film hollywoodien basé sur Biohazard.

C'est pas parce que Capcom s'en fichait de leur franchise, ils voulaient faire grossir la valeur marketing de leur nouveau bébé à une époque ou les jeux vidéos avaient encore du mal à être pris au sérieux.

Les trois premier scénarios rejetée de Resident Evil The Movie étaient de véritable films d'horreurs. Constantin Films a fait un caprice car ils voulaient sortir un film qui vise un publique adolescent. Pourquoi? Car en 1997 les jeux vidéos était toujours associé au p'tit jeunes et donc leur logique était d'attiré un publique de p'tit jeunes car les jeux vidéos avaient encore du mal à être pris au sérieux.

On peux pas vraiment blâmer Capcom d'avoir pris une décision qui à fini par rendre leur franchise plus forte au final.

Constantin Films sont ceux a qui on doit jeter la pierre car ils ont fini par confier le travail du film Biohazard à un couple d'incompétents.

Jill a écrit:Il va falloir t'y faire pour Dragon Ball Super. :lol5

Franchement je vois pas ou tu sort ça car DragonBall Super est très bien reçu auprès du publique. :?? En plus tous les fans vétérans que je connais aime bien l'anime et le manga et les critiques que je fréquente ont donné très peu de critiques négatif sur les épisodes de la série.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"Biohazard/Rési Dante Ivol"

Messagepar Jill » 22 Juin 2017, 09:05

Patrick a écrit:Constantin Films sont ceux a qui on doit jeter la pierre car ils ont fini par confier le travail du film Biohazard à un couple d'incompétents.

Va pour Constantin Films. ;)
... Même si les premiers coupables sont les Japonais d'avoir céder les droits d'adaptations de Biohazard. :lol5
Ca me rassures car, au final, ce n'est pas Paulo le premier responsable et donc, il faut que les gens se mettent ça en tête.
1er/Japonais - 2ème/Constantin Films - 3ème/Paulo
Des excellents jeux n'ont pas forcement besoin d'être adapté. Jusqu'à présent, c'est un sans faute de la part de Konami via la saga Metal Gear qui n'a jamais fait soin d'une adaptation. Mais depuis des années, des rumeurs d'adaptations en films pullulent (encore pire depuis le départ de Kojima).
Maintenant que j'y pense, c'est tout de même incroyable que la meilleure saga de jeu vidéo au scénario tout simplement épique et dantesque n'a pas eu droit aux honneurs américains... contrairement à Biohazard est bien d'autres licences.

Après et là où je suis d'accord avec toi, c'est qu'au final, même si les films Resident Evil sont mauvais à titre de comparaison avec les jeux, il n'empêche que les adaptations américaines ne sont pas préjudiciables vu qu'au contraire, ça renforce l'intérêt du public de connaître une saga à laquelle ils n'avaient jamais joué.
Les films ne font absolument aucune ombre aux jeux Capcom. Mieux, la saga en ressort grandit.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Patrick » 22 Juin 2017, 09:50

Jill a écrit:... Même si les premiers coupables sont les Japonais d'avoir céder les droits d'adaptations de Biohazard. Ca me rassures car, au final, ce n'est pas Paulo le premier responsable et donc, il faut que les gens se mettent ça en tête.
Paulo est pas un mauvais réalisateur en soit. J'ai aimer son adaptation de Mortal Kombat qui avait beaucoup contribué au scénario du jeu lui-même par la suite. J'ai adoré Event Horizons et j'ai pris du plaisir à regarder Le soldat, Course à la mort et AvP. Ce qui me gave à sont sujet est lorsqu'il prétend avoir resté fidèle au jeux dans ses interviews concernant les films. :SS

Jill a écrit:Des excellents jeux n'ont pas forcement besoin d'être adapté.

De nos jours la plupart des jeux n'ont vraiment plus besoins d'être adapter en film. L'industrie des jeux vidéos est plus populaire et les jeux eux même sont pris au sérieux comme n'importe quel oeuvres d'art. Énormément de jeux peuvent être plus beau que des films et leur scénarios peuvent surpasser ceux de plusieurs films. En faite, de nos jours, les adaptations film de jeux vidéo devraient suivre l'exemple des films d'animations de Biohazard, Final Fantasy, Halo ou le film d'Assassin's Creed. C'est à dire être des spinoff situé dans le même univers que son jeu.

Jill a écrit:Les films ne font absolument aucune ombre aux jeux Capcom. Mieux, la saga en ressort grandit.
Certains refuse de l'admettre mais c'est vrai sur une certaine mesure. Le succès des films live à permis à Capcom de faire des titres Resident Evil plus ambitieux et à plus gros budget en plus de leur donné la possibilité de réaliser leur propre films en image de synthèses. Qu'on aime ou non des épisodes comme RE5, 6 et 7, Biohazard à grandit et a muté sur plusieurs formes pour nous offrir un univers plus vaste et riche.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1364
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Hunk » 22 Juin 2017, 15:58

Capcom Japan a vendu les droits d'exploitation de la licence au cinéma à Contantin Films. Ils savaient qu'ils allaient faire une adaptation libre du jeu au ciné, ils n'avaient donc dans l'absolu rien à redire.
ça aurait plus grave si Constantin Films s'était effectivement porter garant d'une adaptation fidèle du (des) jeux au cinéma. Là, Capcom aurait pu mettre une clause d'approbation sur le projet final. Mais ça n'a pas été le cas.

Donc Capcom Japan n'est en rien, selon moi, responsable de ce massacre.
Ils sont bien plus responsables des désorientations de la série depuis RE4. ça oui.

C'est donc bien Paulo le nigaud qui a ensuite profité de sa liberté d'adaptation pour faire de RE au cinéma, un truc mal monté pour ados en mal de cartes Pokémon ^^

Bref, tout ça pour dire qu'il faut oublier ces 17 années de disette concernant les films Live et espérer en un avenir cinématographique plus radieux. Ce qui n'est pas gagné d'avance, loin de là.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11662
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:26
Localisation: Lille

"Capcom/Anderson"

Messagepar Jill » 24 Juin 2017, 13:03

Hunk a écrit:Capcom Japan a vendu les droits d'exploitation de la licence au cinéma à Contantin Films.

Ah bah merci !!
Donc, les Japonais sont les premiers coupables.

Hunk a écrit:Capcom Japan n'est en rien, selon moi, responsable de ce massacre.

Je n'ai jamais parlé du fait que la branche japonaise de Capcom était responsable du massacre des films américains. Juste qu'ils sont fautifs d'avoir céder le concept aux Américains ou plutôt, à Constantin Films et ce, même si les films avaient étaient les meilleures adaptations d'une liscence de jeux vidéo. ;) Un truc japonais, ça reste japonais. Et c'est valable pour les trucs américains comme Paranormal Activity (dont les Japonais ont voulu donner une suite alternative au premier film via leur Paranormal Activity Tokyo Night) qui doivent rester américains.

Hunk a écrit:C'est donc bien Paulo le nigaud qui a ensuite profité de sa liberté d'adaptation pour faire de RE au cinéma

Hé nan !
Les nigauds sont les Japonais d'avoir céder les droits à Constantin Film qui eux-mêmes ont donné carte blanche ensuite à Paulo. :lol5
Je ne vois pas où c'est difficile à comprendre...

Hunk a écrit:Bref, tout ça pour dire qu'il faut oublier ces 17 années de disette concernant les films Live et espérer en un avenir cinématographique plus radieux.

Une meilleure adaptation live, certes, mais en aucun cas, je ne compte oublier ces 15 années de plaisir de voir du Resident Evil au cinéma. Même si j'ai de plus en plus de mal avec les deux premiers films, j'aime bien cette saga. Même Street Fighter The Movie. J'espère ne jamais l'oublier tellement j'adore ce film (en plus de notre bon vieux Jean Claude) ! Ca me fait d'ailleurs penser... Il faudrait que je me renseigne pour savoir si ce film existe en Blu-ray.
Quant à Resident Evil, si je trouve un coffret collector Blu-ray pour pas cher qui inclut tous les films de la saga, je ne dirais pas non. Surtout que je possède les trois premiers films en DVD. L'occasion donc de conclure ma collection en passant au rayon bleu pour tous les films vu que je possède uniquement les trois derniers en Blu-ray collector.

Patrick a écrit:Paulo est pas un mauvais réalisateur en soit. Ce qui me gave à sont sujet est lorsqu'il prétend avoir resté fidèle au jeux dans ses interviews concernant les films. :SS

Ca fait plaisir à lire ! Même si je n'aime pas le bonhomme, enfin je lis quelqu'un qui a l'intelligence d''avouer qu'il n'est pas un mauvais réalisateur.
Maintenant, pour ses propres besoins personnelles, il est obligé de mentir et de dire qu'il est resté fidèles aux jeux. C'est le futur de sa carrière qui est en jeu. De plus, ceux qui ne s'intéressent qu'au cinéma et qui ne jouent pas aux jeux vidéos, pourront croire ce type lorsqu'il prétend rester fidèle à l'esprit des jeux...

Mais bon, une fois de plus, j'ai envie de dire : HONTE AUX JAPONAIS !!!
Je veux dire par là qu'en vendant le concept aux étrangers (et par conséquent Anderson), ce dernier est totalement libre de mentir dans ses propos en osant affirmer qu'il est resté fidèle aux jeux. Car en partant de là, les fans et surtout, Capcom, ne peuvent faire de procès à ce Monsieur pour publicités mensongères ou je ne sais quoi à son égard.
Une fois de plus, la bêtise des Japonais font qu'ils doivent s'en mordre les doigts. Ou alors et comme je le disais dans l'un de mes posts précédents, ils s'en fichent si Anderson étale mensonges sur mensonges vu que leur bébé Biohazard est arrivé sur le "meilleur sol qui puisse exister question films : l'Amérique". Donc, une fois de plus, les Japonais sont les premiers à blâmer. :))

Patrick a écrit:Certains refuse de l'admettre mais c'est vrai sur une certaine mesure. Le succès des films live à permis à Capcom de faire des titres Resident Evil plus ambitieux et à plus gros budget en plus de leur donné la possibilité de réaliser leur propre films en image de synthèses. Qu'on aime ou non des épisodes comme RE5, 6 et 7, Biohazard à grandit et a muté sur plusieurs formes pour nous offrir un univers plus vaste et riche.

Nous sommes d'accord.
Même si l'idée comme quoi les Américains ont apporté leur édifice à la saga japonaise ne me plait pas, il faut reconnaître que les films de Paulo ont eu de bons impacts sur les jeux.
Rien que le coté technologie d'Umbrella des films à permis à Capcom de montrer que son Umbrella des jeux a aussi ce coté high tech. Prenons l'exemple du couloir aux lasers du premier film repris dans Biohazard The Umbrella Chronicles. Et je ne parle pas de Red Queen reprit vite fait dans ce même jeu.
Enfin, le "Tirez dans la tête !" de Jill dans Resident Evil Apocalypse est devenu une des répliques favorites de Leon. Enfin, dans les jeux, je ne sais pas trop, mais dans Biohazard Degeneration, il dit exactement la même chose à Angela et Greg.
"Les copieurs Américains copiés ensuite par les Japonais", j'ai juste envie de dire que la boucle est bouclée.

Maintenant, ce que j'ignorais, c'est qu'avec les films américains, ça a donné l'occasion à Capcom d'avoir le fric nécessaire et surtout, l'ambition pour produire leurs propres films en images de synthèses.
Aux dit quoi ? Merci les Américains ! Merci PAULO !! :lol
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Sly » 24 Juin 2017, 16:53

Excuse-moi Jill mais c'est complètement débile ce que tu dis. Si je te donne l'autorisation de chier dans ma boîte aux lettres, et que tu le fais, certes j'aurais été stupide de te laisser faire, mais tu serais encore plus stupide de le faire et de t'y appliquer. Il n'est pas question ici de savoir qui a fauté en premier, mais qui a fait de la merde, et la réponse est évidente. Oui, Capcom n'aurait pas dû céder les droits à n'importe qui, personne ne dira le contraire, mais en dernière analyse, le seul responsable du ratage ou du succès d'un film est son réalisateur, car c'est lui qui porte tout le projet sur ses épaules. Cela non plus, ne me semble pas difficile à comprendre.

Et je passe sur le fait que si on ose penser que Paul W.S. Anderson est un réalisateur exécrable, on n'est pas intelligent... :bailler
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3259
Inscrit le: 27 Nov 2003, 19:53
Localisation: Chambéry (73)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Hunk » 24 Juin 2017, 17:03

Tu penses ce que tu veux Jill, mais ton manque de discernement me consterne (avec la voix de Vador) :lol
Donc, les Japonais sont les premiers coupables.

je ne vois pas en quoi vendre des droits d'exploitation d'une licence pour se faire de l'argent c'est être coupable.
Si ça avait été vendu à des français, on aurait aussi eu droit à de beaux nanards. Donc c'est ceux qui réalisent qui sont coupables. Capcom a fourni la matière première, Contantin films était la chaine de production et Paulo le nigaud a façonné l'objet, et il s'est vautré. ;)

Un truc japonais, ça reste japonais.

Resident Evil (le jeu) n'a absolument rien de japonais. :lol
Tous les héros sont américains, l'intrigue se déroule aux Etats-Unis, les clichés sont ceux des histoires Hollywoodiennes avec rebondissements et traîtrise que l'on voit arriver au tournant.
Le ratage de Paulo est d'autant plus grave qu'il n'avait juste qu'à pomper la façon de faire du premier jeu pour son premier film, même pour une adaptation libre. Tout était servi sur un plateau.
Ton argument ne tient donc pas une seule seconde. :moquerie :jumper
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11662
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:26
Localisation: Lille

"Productions"

Messagepar Jill » 24 Juin 2017, 20:45

Sly a écrit:Excuse-moi Jill mais c'est complètement débile ce que tu dis. Si je te donne l'autorisation de chier dans ma boîte aux lettres, et que tu le fais, certes j'aurais été stupide de te laisser faire, mais tu serais encore plus stupide de le faire et de t'y appliquer.

Et je suis totalement d'accord avec toi. Le problème maintenant, c'est que ton argument n'est pas valable. Ton exemple n'est pas un bon exemple.
Ce que je veux dire, c'est que tu me donnes l'autorisation de fienter dans ta boite alors que Capcom n'a jamais donné son feu vert à Anderson de faire de la "merde" avec sa saga. C'est très différent. :lol
Je le redis, Anderson n'est pas le premier à blâmer, mais Capcom. Ca ne veut pas dire que je n'en veux pas à Paulo d'avoir pondu ces films, mais qu'avant d'être désigné comme étant le coupable n°1 dans le cœur des fans qui ne cherchent pas à réfléchir plus que ça, il faut se pencher sur les auteurs originaux, Capcom.

Sly a écrit:Il n'est pas question ici de savoir qui a fauté en premier, mais qui a fait de la merde, et la réponse est évidente.

Oui, Capcom. :lol

Sly a écrit:Oui, Capcom n'aurait pas dû céder les droits à n'importe qui, personne ne dira le contraire, mais en dernière analyse, le seul responsable du ratage ou du succès d'un film est son réalisateur, car c'est lui qui porte tout le projet sur ses épaules. Cela non plus, ne me semble pas difficile à comprendre.

Et je le comprends tout à fait. Je garde juste à l'esprit qu'Anderson a obtenu l'autorisation de faire ce qu'il en voulait de la saga Biohazard. Capcom a donc sa part de responsabilité. La première en plus. ;)

Hunk a écrit:Tu penses ce que tu veux Jill, mais ton manque de discernement me consterne (avec la voix de Vador) :lol

... dit-il avec la voix française de Vador de l'épisode IV... :^^
Je préfère la voix originale de "Vader". Vador, je ne connais pas. :lol5

Hunk a écrit:je ne vois pas en quoi vendre des droits d'exploitation d'une licence pour se faire de l'argent c'est être coupable.

Tu l'as dit : Capcom a vendu le concept au Américains pour se faire de l'argent. Evidemment, je ferais la même chose carl'argent et désolée de le dire, c'est la vie. Sans argent, tu ne fais rien. La vie est dure, c'est comme ça.
Je ne dirais donc pas qu'il faut arrêter de ne voir que l'argent comme l'on fait les Japonais. Je dis juste que s'ils ont offert Biohazard aux Américains pour se faire du fric, quelque soit le bon ou mauvais résultat qui allait en découler, quelque part, ils sont les premiers responsables.
Comme je l'ai dit à Sly, Paulo a effectivement sa part de responsabilité dans l'affaire. Sans doute même que LA plus grosse part de responsabilité vient de ce bonhomme vu la saga cinématographique honteuse qu'il nous a pondu via ces films. Mais force est de constaté qu'il n'est pas le premier à qui il faut jeter des tomates. Capcom d'abord, Paulo ensuite.

Hunk a écrit:Si ça avait vendu à des français, on aurait aussi eu droit à de beaux nanards.

Qu'est-ce qui te fait dire ça ? Parce que c'est "français" ce sera forcément de beaux nanars ? C'est quoi cet argument ? :/
Certes, les français ont beaucoup moins de moyens et n'ont pas la patte artistique des américains, mais dans leurs domaines (que je cherche encore... peut-être la comédie :dent), ce sont les meilleurs. Chaque pays a sa façon de concevoir les choses.
Nos productions à nous par exemple, même si je n'aime pas vraiment le cinéma français, nos films possèdent des personnalités que les Américains n'ont pas, question culture et ce n'est pas faute d'avoir essayer de nous copier. Le Grand Bleu, Leon, Taxi, Bienvenu chez les Ch'tis etc, les Américains ont essayé de nous copier et se sont vautrer avec leurs versions.
Si les Français avaient achetés les droits d'adaptations des Biohazard pour le cinéma, vu le budget dérisoire que nous aurions certainement obtenu, ce serait justement peut-être plus rapproché de l'ambiance des jeux que les films de Paulo. Je dis bien peut-être car, l'horreur, ce n'est pas vraiment notre format maison (j'ai appréciée "La Horde", mais ça ne va pas plus loin).

Hunk a écrit:Resident Evil (le jeu) n'a absolument rien de japonais. :lol
Tous les héros sont américains, l'intrigue se déroule aux Etats-Unis, les clichés sont ceux des histoires Hollywoodiennes avec rebondissements et traîtrise que l'on voit arriver au tournant.

L'histoire et les personnages sont effectivement américains, mais la peur, l'ambiance et le stress qu'offre les premiers opus, surtout le premier épisode est un peu à résonance asiatique quand même. Certes, c'est moins perceptible qu'un Silent Hill dont l'ambiance qui en ressort fait partie du folklore japonais, mais Biohazard est aussi inspiré par cette même culture. Rien que les Hunters, ces espèces de monstres grenouilles géants proviennent directement de ce qu'on appelle les Yokai (les démons japonais). Et je ne parle pas du coté tentacules de Plant 42 tout droit sorti des productions Hentai avec des filles, toujours avec ces mêmes tentacules.
Après tout, n'oublions pas que Shinji Mikami est Japonais. :lol

Hunk a écrit:Le ratage de Paulo est d'autant plus grave qu'il n'avait juste qu'à pomper la façon de faire du premier jeu pour son premier film, même pour une adaptation libre. Tout était servi sur un plateau.
Ton argument ne tient donc pas une seule seconde. :moquerie :jumper


Je dirais plutôt que c'est ton argument qui ne tient pas la route. ;)
Tu sembles avoir du mal à comprendre ce qui fait la différence entre une ambiance et l'histoire d'un jeu vidéo contre ces mêmes codes pour les films.
Je veux dire que pomper la façon de faire du premier jeu comme tu as dit pour retranscrire le tout en un film, même s'il s'agit d'une adaptation libre, ne fait pas parti des codes des films (américains ou autres). Mêmes les films ou les séries japonaises qui adaptent des jeux vidéos ne reprennent jamais à 100% les codes des jeux car les formats "jeux vidéo" et "films" ont chacune leurs personnalités, leurs codes qui, bien que parfois rendu hommage sous tel ou te format, au final, passe moyennement.
Le film Silent Hill en est le parfait exemple. Le début du film, bien que discutable, avait le mérite de se rapprocher le plus possible du jeu dont il est inspiré. D'où ma question : Pourquoi Gans n'a t-il pas continué sur cette voie ? Tout simplement parce que reproduire à l'identique un "jeu" au format "film" ne serait pas intéressant. Ce qui marche en jeu ne peut marcher en film et vice/versa. Au bout d'un moment, après l'hommage de reproduire au cinéma la même chose qu'offre un jeu, il faut s'avoir s'en éloigner.
Ensuite vient l'histoire de la patte du réalisateur : Si Anderson et Gans venait à faire un copier/coller d'un jeu au cinéma, sa maison de productions, ainsi que les gens, finiront par leur coller une étiquette avec écrit "Réalisateur en manque d'ambition qui n'offre rien et qui fait que reproduire à l'écran et à l'identique, un jeu vidéo." Les réalisateurs ne veulent pas de ça et ont des ambitions. C'est pourquoi jamais, je dis bien jamais, nous aurons une adaptation totalement fidèle à 100%, plan par plan, angle de caméra par angle de caméra, musique originale du jeu et tous les mêmes lignes de dialogues retranscrites dans un film live.
Il y a trop de choses qui fait que le concept cinéma et le concept jeu vidéo sont incompatibles. Ne se marient pas ensemble et ce n'est pas force d'essayer.
:8

Il y a quelques jours, je disais que ce qui pouvait se rapprocher le plus de l'ambiance d'un jeu, hormis les fans films, ce sont bien les téléfilms et ce même si ce format ne reproduira pas à 100% jeu à l'écran. Ne peut reproduire à 100% un jeu à l'écran.
Ca n'a pas changé.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: RESIDENT EVIL 6 [FILM]

Messagepar Hunk » 24 Juin 2017, 23:53

Pour ce qui est du cinéma français, j'aurai dû préciser dans le genre horreur effectivement, où l'on n'a jamais vraiment percé, qui plus est en mode Zombie. Comme tu l'as dit, seul "La Horde" tirait son épingle du jeu.
Je ne parlais pas du cinéma français en général que j'apprécie bien évidemment à sa juste valeur, comme pour nos grandes comédies. :)

mais la peur, l'ambiance et le stress qu'offre les premiers opus, surtout le premier épisode est un peu à résonance asiatique quand même

Bof, même pas, ou si peu. Il n'y a qu'à se référer à la liste des films dont s'est inspiré Mikami pour Bio1 pour constater que ce ne sont que des films américains.

Sources de films d’horreur pour Biohazard Original & Director’s Cut

Amityville (The Amityville Horror) 1979
La Gorgone (The Gorgon) 1964
Vendredi 13 (Friday the 13th) 1980
Evil Dead 2 (1987)
L’île du docteur Moreau (1932 et 1977)
Monster in the closet (1986)
La nuit des fous vivants (The crazies – Code name : Trixi) 1973
Soldat Cyborg (SYNGENOR) 1990



Je comprends ce que tu veux dire sur Capcom Japan, mais encore une fois lorsqu'ils ont concédé des droits d'exploitation de la licence à Constantin Films c'est peut-être (et surement) dû au fait que de l'autre côté de l'Atlantique, ils ne voulaient qu'une adaptation libre et non pas fidèle au jeu. ça a peut-être pesé dans la balance, et Capcom a cédé quand même pour prendre le fric. Après comme le dit Sly, le premier responsable du désastre c'est le réal.

En tout cas pour moi, ça ne fait aucun doute. Après, je ne t'en veux pas d'accuser Capcom Japan d'être premier responsable, car à vrai dire, je m'en fiche complètement. :lol
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11662
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:26
Localisation: Lille

"Capcom"

Messagepar Jill » 25 Juin 2017, 12:11

Hunk a écrit:Pour ce qui est du cinéma français, j'aurai dû préciser dans le genre horreur effectivement, où l'on n'a jamais vraiment percé, qui plus est en mode Zombie. Comme tu l'as dit, seul "La Horde" tirait son épingle du jeu.
Je ne parlais pas du cinéma français en général que j'apprécie bien évidemment à sa juste valeur, comme pour nos grandes comédies. :)

Alors tout va bien. ;)

Hunk a écrit:Bof, même pas, ou si peu. Il n'y a qu'à se référer à la liste des films dont s'est inspiré Mikami pour Bio1 pour constater que ce ne sont que des films américains.

Sources de films d’horreur pour Biohazard Original & Director’s Cut

Amityville (The Amityville Horror) 1979
La Gorgone (The Gorgon) 1964
Vendredi 13 (Friday the 13th) 1980
Evil Dead 2 (1987)
L’île du docteur Moreau (1932 et 1977)
Monster in the closet (1986)
La nuit des fous vivants (The crazies – Code name : Trixi) 1973
Soldat Cyborg (SYNGENOR) 1990

Et je suis totalement d'accord avec ça.
Cette liste a sûrement vu le jour lorsqu'on a demandé à Mikami quelles étaient ses sources d'inspirations américaines de films pour Biohazard.
Maintenant, si on lui demande de faire une liste de ses sources d'inspirations culturelles japonaises, soit sur que les Yokai, les Kaiju et autres genres qui font parti de ce qu'on appelle le Tokusatsu, seront de la partie.
Hideo Kojima aussi s'est inspiré du cinéma américain pour sa saga Metal Gear, mais à chaque fois, on demande à ce monsieur quelles ont étaient ses sources d'inspirations américaines, mais personne ne demande de dresser une liste de ses sources d'inspirations japonaises tellement ils en ont rien à faire de ce qui fait la richesse de la culture nipponne. Comme si seule la culture américaine mérite qu'on s'y attarde... :rolleyes2
Robocop de 1987 par exemple. Pas beaucoup ne savent que Paul Verhoeven ou plutôt, Rob Bottins, s'est inspiré du Tokusatsu, en l'occurrence Gavan (X-OR) pour le design de l'armure du policier robot et de Sharivan pour la façon qu'à Robocop de jouer avec son arme avant de la ranger dans sa jambe robotique.
Tout ça pour dire qu'un jeu japonais se passant dans l'univers américain comme Biohazard et Silent Hill, il y aura toujours ce coté asiatique dans la production car elle fait partie de la culture de l'équipe en charge du film. Certes et comme je l'ai dit, la référence japonaise dans Biohazard est beaucoup moins perceptible dans un Biohazard que dans Silent Hill, c'est vrai, mais est tout de même bien présente (dans les trois premiers jeux et surtout le premier opus).
Un auteur Japonais qui n'inclue pas sa propre culture dans son jeu, je ne pense pas que ça existe. Car la culture d'une personne, c'est un peu sa patte artistique, sa raison d'être bref, ce qui fait sa vie.

Hunk a écrit:Capcom a cédé quand même pour prendre le fric.

Pas que. C'est aussi pour que la saga soit plus perçue dans le monde qu'elle ne l'était déjà avant 2002, date du premier film.
Mais bon, si c'est effectivement pour l'argent, ca montre bien que tout le monde ne voit que ça (ce qui n'est pas plus mal car, pour moi aussi, l'argent, c'est la vie). Ce qui confirme mes propos comme quoi il ne faut pas en vouloir qu'à Paulo vu que les Japonais sont aussi pourris que lui.
Moi aussi je m'en fiche complètement que Capcom à sa part de responsabilité dans l'affaire, mais qu'on déverse sa haine sur Paulo en priorité alors qu'il faudrait d'abord parler de Capcom japan, ça, ça ne passe pas. ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1107
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

PrécédentSuivant

Retourner vers biohazard discussion

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Majestic-12 [Bot] et 1 invité