A propos de Jill Valentine

"Jill Valentine"

Messagepar Jill » 31 Aoû 2013, 09:39

- Je n'avais pas fait attention qu'il fallait cliquer sur le mot "fanboys" pour voir apparaitre le dessin sur Jill Valentine. Du coup, je ne savais pas de quoi vous parliez. :lol5

Oui, le rendu final du dessin est juste magnifique ! Pour une bande-dessinée ou un Manga, cette version de Jill est superbe !
Maintenant, quant on compare le visage (ainsi que la taille de la poitrine :hehe) de la demoiselle avec ceux des jeux vidéos (le remake Biohazard, Biohazard : The Umbrella Chronicles, Biohazard operation : Raccoon City, Biohazard Revelations et Biohazard 5), l'auteur du dessin s'en éloigne un peu. De plus, Jill me donne l'impression d'être encore plus jeune que ses 23 ans au début de la série. On dirait une adolescente.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1106
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Kakyoin » 01 Oct 2013, 20:29

Comme toujours Capcom réussi à gâcher les choses. :wink
Image

And so the kiss became the cold.
Kakyoin
New Challenger
 
Messages: 1
Inscrit le: 01 Oct 2013, 19:40
Localisation: Canada

"Jill Valentine"

Messagepar Jill » 27 Juin 2017, 15:21

Patrick a écrit:Je ne suis pas d'accord sur le point. Jill est la femme soldat par excellence et je trouve qu'elle envoi plus de lourd que Claire. Jill est de loins la femme la plus compétente de la série face au menace biologique et est, pour le moment, le seule personnage féminin à rivaliser avec Chris et Leon en terme de professionnalisme. Elle a une grande détermination et un sens du devoir inégalé.

Comme tu dis, Jill excelle dans son domaine, mais à part ça, qu'est ce qu'elle a de bien à elle, dans sa vie privée autre que professionnelle ?
Il est vrai qu'elle est une combattante hors pair qui fini toujours par survivre à toutes les situations grâce à ses différents métiers et son passé contre Umbrella et les armes biologique, mais question personnalité, background, qu'est-ce que ça donne ?

Dans le premier épisode, c'est juste une pauvre jeune femme qui est térrorisée et qui, même si elle se reprend petit à petit, ne laisse rien transparaitre.
Aussi, elle se laisse guider par Barry, le "papa" de l'équipe. Ce qui est tout à fait normal car il s'agit de son supérieur hiérarchique.
Je pourrais aussi parler du cas de Chris dont le personnage est tout aussi inintéressant que Jill dans ce même épisode. Ce qui est tout à fait normal car, à l'époque, Mikami avait juste offert un jeu, rien de plus. Personne ne pouvait savoir qu'il allait engendré moultes suites.
Pourtant, suite il y a eu et dés le deuxième épisode, Chris s'est trouvé afflué d'une sœur, que l'on incarne en plus. Jill elle, que ce soit dans le second épisode ou même jusqu'à présent, il n'y a jamais eu vent de son passé, ni de sa famille et de ses amis. Comment donc pourrait-on voir en elle un personnage fouillé qui transpire le charisme dont la personnalité fait bondir les fans de leurs chaises ?
S.D Perry aussi, à l'époque de ses romans, avait compris que Jill n'offrait rien, ce qui l'a sans doute poussée à lui créer cette histoire comme quoi elle serait la fille d'un voleur/cambrioleur. Même si les romans ne sont pas canoniques, ils essaient de proposer quelque chose avec le personnage de Jill que les jeux n'ont, jusqu'à présent, rien offert de vraiment potable.

Dans le troisième épisode, elle se retrouve souvent toute seule et de plus, il n y a aucune phase qui nous éclaire une nouvelle fois sur ce qui fait la personnalité du personnage. Elle a bien le dessus sur sa relation avec Carlos à un moment, mais c'est parce qu'elle est supposée représentée le bien (S.T.A.R.S.) et Carlos, le mal (Umbrella). A un moment, elle lui rappelle de ne pas abandonner, ce qui est une bonne chose, mais c'est sûrement son coté flic/militaire qui l'a pousse à réagir comme ça et non son passé qui reste totalement inconnue.

Quant aux autres épisodes, ce n'est pas le cinquième épisode qui va enfin nous développer la personnalité à Jill. Ca aurait pu car, depuis la sortie de l'épisode 4, la saga Biohazard commence à développer le background des personnages. Ce n'est pas Leon et Chris qui diront le contraire.
Bref, dans ce cinquième opus, elle a toujours cette détermination de sauver le monde, mais une fois en équipe avec Josh, elle se retrouve à son niveau. C'est à dire un personnage lambda. Merde quoi ! On parle de la première héroïne de la saga quand même.

Pour The Umbrella Chronicles, ben vu que ce jeu fait passé son gameplay avant l'histoire, c'est normal à ce qu'elle soit mise sur la touche avec tous les autres personnages jouables. C'est le jeu qui veut ça.

En fait, il n'y a que dans Revelations où Jill commence à avoir une personnalité qui lui est propre, mais rien de franchement exceptionnel non plus.
C'était l'occasion parfaite de lui offrir une histoire. Après tout, Chris lui, a bien évolué avec Biohazard 5 (aussi bien physiquement que psychologiquement :lol). Entre son état d'esprit dans Biohazard 5 et le soldat au bout du rouleau dans Biohazard 6, le développement du personnage est intéressant.
Et que dire de Leon ? Certes, lui aussi, comme Jill, n'a pas un entourage qui lui est propre, mais il a acquis cette personnalité bien à lui après son expérience à Raccoon City. Il est devenu classe (même si je n'aime pas cette classe qui l'a obtenue depuis 4 Biohazard), fait de l'humour et assure comme un extra-terrestre sur le terrain.
Jill... je la trouve toujours à la ramasse.

Même Claire envoi plus qu'elle dans sa façon de se comporter ou de parler. Son vocabulaire, sa façon de voir les choses, de parler avec les gens de son entourage, l'a rend au final plus intéressante que Jill.

Même Ada est plus intéressante si on part du principe qu'étant donné qu'on ne sait rien sur elle, sur ses réelles motivations, ça donne l'envie aux joueurs d'en savoir plus sur ce qui motive cette espionne.

Sherry commence son parcours avec la perte de sa famille avant de devenir une adulte qui se sert de son passé familiale tragique pour tenir Jake en respect.
D'entrée, dans ce sixième épisode, elle m'a agréablement plus surprise contrairement à Jill via tous ses épisodes à elle.

Jill... c'est sûre qu'elle est plus intéressante qu'une Sheva et une Helena.
Et encore ! Sheva et Helena au moins, ont eu droit à une histoire personnelle d'entrée pour l'unique épisode ou elles apparaissent. Pour toutes les deux, il est question de vengeance.
Pour Jill aussi. Je suppose que ce qui l'a motive a continuer à faire ce qu'elle fait, à combattre le bioterrorisme, c'est par vengeance envers Umbrella qui a fait souffrir de nombreuses vies.
A moins qu'elle reste zen et ne cède pas à la tristesse ou la colère, je trouve franchement que Capcom ne sait pas quoi faire avec ce personnage.

Allez ! il faut bien admettre que Jill et plus intéressante qu'Ashley, non ? :lol

Est-elle aussi plus intéressante que Rebecca, là aussi, je ne sais pas trop.
Rebecca m'a toujours laissée de marbre, mais je trouve que son personnage est plus intéressant que sa coéquipière d'époque du S.T.A.R.S.
En plus, Biohazard Vendetta semble lui avoir donné une bonne évolution.

Peut-être qu'un film d'animation centré sur Jill pourrait enfin donner l'occasion de fouiller le personnage...

Quoi qu'il en soit, je suis contente pour toi, ainsi que pour tous les autres qui aiment Jill pour sa personnalité, son charisme ou je ne sais quoi. Tant mieux pour vous car au moins, le peu de choses qu'offre les jeux sur Jill vous suffissent amplement et c'est très bien. ;)

Patrick a écrit:tu n'as aucune raison de te justifié

Il fallait bien que je le fasse car sinon, on m'aurait posé la question.

Patrick a écrit:Je suis pas d'accord non plus. Il suffit juste de prendre le réalisateur qui faut. Gareth Edwards par exemple a accompli un excellent travaille avec son Godzilla. C'est un réalisateur anglais qui a parvenu a faire une excellent film américain à partir d'une franchise 100% japonaise. Qu'on aime ou non le film, le Godzilla de Legendary Pictures est une adaptation fidèle au kaiju original. Il respecte son thème et son idéal, en gros il possède son âme sans être un copier collé de l'oeuvre d'origine. La différence culturel à rien à voire la-dedans.

Et pourtant, c'est là que tu te trompes. Le Godzilla de 1954 d'Honda montre bien le traumatisme qu'ont subi les Japonais après Hiroshima.
Il est bien question à un moment de ce choc historique dans le film d'Edwards à travers le personnage de Serizawa, mais ça ne va pas plus loin que le choc des images japonaises du film d'Honda.
Les retombées de ce choc passent inaperçu dans le film d'Edwards vu que, comme tu dis, ce n'est pas une copie de l'œuvre originale. Mais d'une version moderne du mythe de Godzilla transposé de nos jours.
Godzilla = Hiroshima. Même s'il s'agit d'une version moderne, ne pas restituer l'action de cette époque là est déjà une trahison.
Enfin, quant on sait que Legendary Pictures en ont rien à faire de tout ceci, ce n'est pas surprenant. Après tout, le film d'Edwards est juste un prétexte pour en faire un autre derrière sur King Kong (Kong Skull Island) pour qu'enfin, s'affrontent les deux monstres dans un cross-over (ce qui est l'idée vu la fin de Kong).


Patrick a écrit:C'est pas des tentacules mais des tiges. Éssaye de créer une plante mutante monstrueuse suceuse de sang sans tiges qu'elle peu utilisée pour attaquer. Peu importe le jeu, film ou livre, le concept de la plante monstrueuse aura toujours des tiges comme moyens pour attaquer.

Bien sûr qu'il s'agit de tiges. Sauf que dans l'univers japonais, c'est ce qui fait automatiquement penser à des tentacules.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1106
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Grem » 27 Juin 2017, 15:40

Jill a écrit:En fait, il n'y a que dans Revelations où Jill commence à avoir une personnalité qui lui est propre, mais rien de franchement exceptionnel non plus.

Jill m'a toujours paru transparente et fade, même dans Revelations. Mais à la limite, c'est pas plus mal. J'aime bien jouer avec elle car elle crève pas trop l'écran, ce qui permet de mieux rentrer dans ses bottes en tant que joueur.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
 
Messages: 2388
Inscrit le: 15 Fév 2004, 00:40
Localisation: Brest

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Sly » 27 Juin 2017, 16:44

Je soutiens totalement l'idée que Jill soit la star du prochain film d'animation. Ce serait effectivement l'occasion pour elle d'affirmer enfin sa personnalité, ou plutôt, de prouver qu'elle en a une. Elle ne se révèle vraiment que dans RE3, où elle montre toute sa pugnacité. C'est aussi le seul épisode où elle ne partage pas la vedette avec Chris : ce n'est pas une coïncidence, car quand il est là, elle ne fait que rester dans son ombre. Moi aussi, je la trouve totalement transparente dans REV1, où son personnage est raté en tous points.
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3258
Inscrit le: 27 Nov 2003, 19:53
Localisation: Chambéry (73)

"Jill Valentine"

Messagepar Jill » 27 Juin 2017, 18:46

- Je suis d'accord avec vous deux, surtout avec ça :

Sly a écrit: =C'est aussi le seul épisode où elle ne partage pas la vedette avec Chris : ce n'est pas une coïncidence, car quand il est là, elle ne fait que rester dans son ombre.

C'est exactement ça. Lorsqu'elle partage l'affiche avec Parker, elle domine la relation. Avec Chris, que ce soit dans Revelations et The Umbrella Chronicles, elle ne fait qu'être "sa partenaire".
Claire elle, qu'elle soit avec Leon et Steve dans les épisodes canoniques ou comme dans The Darkside Chronicles, limite, elles les dirigent d'une main de fer. Je ne parle pas de son statut de simple citoyenne dans Degeneration ou elle parle sans retenue. Que ce soit avec les méchants de l'histoire ou avec un certain agent secret, Leon. Le passage dans l'ascenseur avec le clin d'œil qu'elle envoie à Leon avant que les portes ne se referment, ça, c'était quelque chose !
Et que dire de sa relation avec son frère qui lui demande de quitter les lieux avant l'explosion dans Code: Veronica X. Elle ne se contente pas de suivre aveuglément à ses ordres sans aucune répartie derrière, mais lui fait promettre, lui ordonne presque de survivre face à Alexia (avec le ton de sa voix c'en est presque une menace) là ou Jill se serait contenté d'un simple "Okay !"

Un film d'animation semble être la dernière chance pour Jill car, mine de rien, elle commence à vieillir la demoiselle. Si le film ne lui donne pas quelque chose, je doute qu'un prochain jeu se passant après 2017 ne lui offre ce qu'on attend : De la personnalité.
Au train où vont les choses, je la vois finir simple consultante comme Hunnigan. Non pas que ce soit un mal, mais à ne pas savoir quoi faire avec elle, c'est l'une des possibilités qui risque de lui arriver. Surtout après ce que son corps à subi dans Biohazard 5, je doute qu'elle veuille reprendre les armes.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1106
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Jericho » 27 Juin 2017, 21:57

Sly, dans Révélation, j'ai pas du tout aimé sont visage et surtout ça voix que je trouve complètement raté a tout les niveaux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Survivor
 
Messages: 515
Inscrit le: 29 Mar 2009, 02:01
Localisation: Villenave-d'Ornon (33)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Patrick » 27 Juin 2017, 22:16

Jill a écrit:Jill elle, que ce soit dans le second épisode ou même jusqu'à présent, il n'y a jamais eu vent de son passé, ni de sa famille et de ses amis.

Si je me souviens bien il avait été mentionné quelque part que le père de Jill était un français et sa mère une japonaise.

Jill a écrit:Et pourtant, c'est là que tu te trompes. Le Godzilla de 1954 d'Honda montre bien le traumatisme qu'ont subi les Japonais après Hiroshima.Il est bien question à un moment de ce choc historique dans le film d'Edwards à travers le personnage de Serizawa, mais ça ne va pas plus loin que le choc des images japonaises du film d'Honda.

Bordel regarde plus loins que les références à l'oeuvre original. Le monstre de Godzilla est une analogie à certains des pire désastre de l'histoire. Bien sur que le Godzilla de Honda est lié à Hiroshima car le film avait été fait 9 ans après la seconde guerre mondial et les japonais en soufrait encore. Godzilla représentait les conséquences de se désastre qui les hantait toujours. Si Edwards aurait fait le même travaille cela aurait été vraiment stupide car l'impacte n'aurait pas été pareille. Le Godzilla d'Edwards est modernisé et est une analogie des désastres les plus récent. Entre autre le tsunami indien de 2004, le tremblement de terre de Tohoku et le Tsunami de 2011, l'ouragan Katrina et le désastre nucléaire de Fukushima. Comme le Godzilla de 1954, le Godzilla de 2014 utilise comme thème les catastrophe qui hante encore la populations. Donc fidèle sur tous les point au concept du roi des monstres.

Et de plus lorsque le film a été fait en 2014 le studio avait même pas encore l'idée de faire un crossover avec Kong.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1361
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Iceweb38 » 28 Juin 2017, 14:03

En fait, c'est là qu'on se rend compte de l'importance du jeu des acteurs doublant les personnages.
Pour moi, Jill est la mieux représentée dans RE3 et RE5 surtout grâce aux actrices de l'époque qui l'ont doublée.

Catherine Disher (souvent considérée comme la meilleure) rendait Jill active et combative, Michelle Ja Lee y apportait un peu plus d'émotion et d'enjouement par moment.

C'est clair qu'un 4éme film d'animation serait bien utile pour le personnage parce qu'elle n'offre pas grand chose effectivement au délà de ça.
Revelations l'a effectivement totalement raté mais il faudra remercier la directrice de doublage Stephanie Sheh d'avoir imposé à Michelle Ruff de ne laisser aucune émotion transparaitre pour 'dénoter son côté sérieux et consciencieux'.
Stephanie devrait d'ailleurs peut être se tenir à l'écart de la série vu la voix de cruche qu'elle a donné à Rebecca Chambers.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
 
Messages: 2407
Inscrit le: 03 Avr 2009, 16:24
Localisation: Merignac (33)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Ruvik » 28 Juin 2017, 17:23

Complètement d'accord avec vous. Jill a besoin d'avoir plus de background et de dépasser le statut de partenaire de Chris et de vaccin ambulant. On ne sait presque rien d'elle, même Fong Ling et les autres personnages des Gun Survivor sont plus développé qu'elle! Avec un peu de chance les scénaristes rebondiront sur ce qui lui est arrivé dans RE5 pour la développer davantage dans ses prochaines apparitions.

Iceweb38 a écrit:Catherine Disher (souvent considérée comme la meilleure) rendait Jill active et combative, Michelle Ja Lee y apportait un peu plus d'émotion et d'enjouement par moment.

Tu t'es embrouillé avec les prénoms des doubleuses, non? :p Personnellement je préfère la doubleuse du Remake. Elle arrivait parfaitement à combiner toutes les facettes du personnage : jeune, humaine, sérieuse et consciencieuse sans pour autant tomber dans l’exagération. C'est là où selon moi Patricia Ja Lee pèche. Je suis complètement d'accord sur le fait qu'elle laisse transparaître plus d'émotions, mais ça manque de naturel et tombe limite dans le caricatural (je suppose que c'est tout simplement à cause de la direction artistique voulue pour 'Umbrella Chronicles et RE5 ). Disher a fait du très bon boulot, même si sa voix faisait vachement mature pour un personnage de 23 ans, et bon, la plupart des doublages à l'ère de la PS1 était aussi "cheesy" donc c'est pour ça que ce n'est pas ma préférée. Mais bon, les goûts et les couleurs... :dent

Iceweb38 a écrit:il faudra remercier la directrice de doublage Stephanie Sheh d'avoir imposé à Michelle Ruff de ne laisser aucune émotion transparaitre

Dis-moi qu'elle n'est plus en charge du voice acting! Son interprétation de Rebecca était effectivement à vomir. Un peu hors-sujet, je sais pas si je suis le seul à voir les choses comme ça, mais pour moi le gros problème qu'il y a avec les doublages, c'est qu'on entend certains doubleurs partout. Ça fait que les personnages en deviennent moins "uniques". Et je pense que c'est devenu le problème avec Jill ... entre autres! Je mets le reste en spoiler pour ne pas trop polluer la discussion :

Spoiler :
Par exemple j'ai récemment joué au jeu Catherine, j'ai tout de suite reconnu Ruff et ça m'a frappé à quel point son interprétation est semblable à celle de Jill dans Revelations.

Pareil pour Roger Craig Smith (alias Chris Refield/Curtis Miller/Ezio Auditore/Batman), mais aussi Laura Baily (Angela Miller/ Helena Harper/Nadine Ross) ou encore Troy Baker (Revolver Ocelot/Snow Villiers/Jake Müller/James Sunderland/Joël/ Batman).

Bref, la liste est immense, mais c'est juste pour montrer qu'on est loin du temps ou les acteurs/actrices prenaient le temps de donner une véritable identité à leur personnage, ou au moins de copier ce que leurs prédécesseurs avaient fait avec un personnage.
Ça donne l'impression comme le disait notre Jill qu'on a affaire à des personnages lambda. Les nouveaux doubleurs font juste leur travail et basta. Les seuls qui s'en sortent sont ceux qui arrivent à imiter les doubleurs originaux.
Patrick a écrit:Si je me souviens bien il avait été mentionné quelque part que le père de Jill était un français et sa mère une japonaise.

Il me semble que c'est tiré du roman de Stephani Perry, pas vraiment canon du coup.

Kobayashi a dit très récemment qu'il veut à nouveau Leon dans le prochain film d'animation... :rolleyes En espérant que l'idée d'inclure Jill et d'avoir un casting principalement féminin ne soit pas passée à la trappe.
"In this whole wide wicked world, the only thing you have to be afraid of is me."
Avatar de l’utilisateur
Ruvik
Rookie
 
Messages: 121
Inscrit le: 20 Jan 2015, 22:22
Localisation: Perpignan

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Mogancestral » 28 Juin 2017, 21:52

Je réponds avec quelques retards, vu que je me suis inscrit ici il y a peu de temps. Pour moi , cest évidemment dans RE 3 avec sa tenue optionnelle!Je ne précise pas laquelle, je pense que tout le monde aura devine de quelle tenue il s'agit.Par contre je mettrai un bé mol pour le mode combat au couteau dans cet opus.,si l'on peu l´appeler ainssi.Au niveau difficile ça n'est pas de la tarte.Si Capcom refait le portage de ce jeu,j'aimerai qu'avec le couteau se soit aussi bon que dans RE4.Maintenant j'ai une petite hésitation car j'ai vu une parodie de RE5 dans laquelle Jill est en tenue Vampire gothique ultra moulante! Et là j'hésite grave).Sa m'étonnerait que Capcom sorte une tenue en dlc de ce genre pour Jil version 2 mais celle que j'avais vue, a vraiment flatte mes mes yeux) .
Avatar de l’utilisateur
Mogancestral
New Challenger
 
Messages: 17
Inscrit le: 21 Juin 2017, 06:11

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Patrick » 28 Juin 2017, 22:11

Ruvik a écrit:Kobayashi a dit très récemment qu'il veut à nouveau Leon dans le prochain film d'animation... En espérant que l'idée d'inclure Jill et d'avoir un casting principalement féminin ne soit pas passée à la trappe.

Qui sait peut-être que sa sera un team-up entre Jill, Leon et Helena dans le prochain film d'animation. Personnellement si ils incluent un ancien personnage masculin ils devraient y aller avec Carlos. Par exemple utilisé Jill et l'une des possible partenaire cité comme Helena, Ada, Claire ou même encore Sheva et utilisé Carlos dans un rôle secondaire du même niveau que Ada dans Damnation ou Rebecca dans Vendetta.
''Go tell Aunt Rhody that everybody is...dead.''
RESIDENT EVII: biohazard
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
 
Messages: 1361
Inscrit le: 09 Mar 2004, 21:38
Localisation: Québec, Canada

"Jiru Balantïne"

Messagepar Jill » 29 Juin 2017, 10:21

Patrick a écrit:Le monstre de Godzilla est une analogie à certains des pire désastre de l'histoire. Bien sur que le Godzilla de Honda est lié à Hiroshima car le film avait été fait 9 ans après la seconde guerre mondial et les japonais en soufrait encore. Godzilla représentait les conséquences de se désastre qui les hantait toujours. Si Edwards aurait fait le même travaille cela aurait été vraiment stupide car l'impacte n'aurait pas été pareille.

Il n'y avait rien de stupide à recentrer l'histoire du film en plein post Hiroshima. Je dirais même que recentrer l'intrigue après Hiroshima, sous l'œil des Américains, ça aurait pu être quelque chose.
Jackson n'a pas eu peur de centrer son remake de King Kong en 1933. Il n'y a rien de stupide à faire la même chose avec Godzilla.

Patrick a écrit:Comme le Godzilla de 1954, le Godzilla de 2014 utilise comme thème les catastrophe qui hante encore la populations. Donc fidèle sur tous les point au concept du roi des monstres.

Pas vraiment.
Bon, le premier point que je vais évoquer n'est pas très intéressant, mais doit au moins être mentionné :

1/ Le physique de Godzilla
Certes, pour une version moderne, ce Godzilla est juste très très bon. Et s'il respecte l'esprit Godzillesque, peut-on dire qu'il respecte le corps du monstre ?
En fait, ce film est bien un film américain car le Godzilla de ce film est juste gros, comme les Américains friand de Mc Donald's. :lol5 Et ce n'est pas moi qui le nomme "Fatzilla", mais les Japonais eux-mêmes.
Enfin, comme je l'ai dit, ce point n'est pas vraiment intéressant, n'a rien à voir et donc, on peut facilement l'oublier (mais n'est pas dépourvu d'intérêt pour autant).

2/ Le deuxième point par contre, c'est autre chose : L'esprit Godzilla
Dans le film de 1954, Godzilla vient détruire le Japon parce que d'un, le pays se trouvait juste sur son chemin et de deux, c'est aussi un symbole pour expliquer, faire payer aux humains, ce qu'ils ont fait avec la bombe H. Godzilla est la némésis des humains, des Japonais et vient leurs faire comprendre que l'aberration qu'il représente, c'est à cause des humains qui n'ont pas le choix que de vivre avec.
Dans le Godzilla américain de 2014, Godzilla ne vient absolument pas attaquer les Etats-Unis ou le Japon. Il se retrouve en ville parce qu'il ressent la présence des MUTO. Pire, à la fin du film, non seulement il survit mais en plus, est pratiquement adulé par la foule américaine comme étant leur sauveur, heureux qu'il est survécu.
Ce Godzilla là n'est donc absolument pas dans l'esprit du Godzilla japonais. Après, il est vrai que le Godzilla japonais a subi le même genre de choses dans les années 60/70 ou il été devenu le protecteur des enfants et le sauveur de l'humanité. Epoque parodique totalement effacée vient The Return of Godzilla en 1984 où là, le Kaiju retrouve ses lettres de noblesses et fait impasse sur tous les films précédents où Godzilla était devenue une parodie pour enfants.
Donc oui, le thème catastrophe est bien présent dans le film d'Edwards, mais le thème... "Je suis votre nénémis : Godzilla !" on va dire.

Patrick a écrit:Et de plus lorsque le film a été fait en 2014 le studio avait même pas encore l'idée de faire un crossover avec Kong.

Pas avec Kong, mais le film avait déjà ouvert la voie pour faire affronter Fatzilla avec d'autres monstres géants via le lien avec Monarch.
Et ce n'est pas moi qui le dit, mais eux :
Spoiler :


A 41 minutes et 05 secondes.
Donc, que l'envie de créer un univers cross-over pendant ou après le film de Godzilla de 2014, même s'il respecte bien l'esprit du monstre japonais pour certains et pas pour d'autres, il n'empêche que je ne peux que blâmer Legendary Pictures d'avoir racheté les droits de Godzilla et King Kong pour amener tout ce beau monde à se taper dessus à l'écran au final.
Encore une fois, c'est normal d'engendrer du fric dessus, mais à partir sur cette idée, je ne peux pas donner toutes ses lettres de noblesses au Godzilla d'Edwards qui a ouvert la voie à ce futur cross-over.
Tout comme le Godzilla vs King Kong de 1962, je trouve l'idée pas terrible (un peu comme les Alien vs Predator ou Freddy vs Jason).
Patrick a écrit:Bordel

:lol
Sur ce, je pense qu'il faut arrêter de parler de Godzilla. Tu as tes opinions, j'ai les miennes et de plus, on est hors sujet. Je vais cependant lire ce que tu auras écrit une dernière fois sur le Roi des Monstres sans y répondre. ;)

Patrick a écrit:Si je me souviens bien il avait été mentionné quelque part que le père de Jill était un français et sa mère une japonaise.

Pas dans les jeux en tout cas. Comme l'a dit Ruvik, ces informations viennent des romans.
Ce qui prouve bien que, même si les romans ne sont pas canoniques, offre plus de background sur le personnage de Jill que dans les jeux. S.D Perry a du remarquer qu'elle n'avait aucune histoire intéressante dans les jeux pour lui donner ce genre d'histoire dans ses bouquins.

Maintenant, petite parenthèse, mais lorsqu'une personne prête sa voix à un personnage, on dit d'elle quelle est une comédienne de doublage.
Doubleur, c'est le nom que l'on donne à celui qui est en charge de la maison de doublage. ;)
J'ai bien retenue ma leçon grâce ou à cause d'un certain M. Legrand. :lol5
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1106
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Gemini » 29 Juin 2017, 15:13

Ruvik a écrit:
Patrick a écrit:Si je me souviens bien il avait été mentionné quelque part que le père de Jill était un français et sa mère une japonaise.

Il me semble que c'est tiré du roman de Stephani Perry, pas vraiment canon du coup.

Ce qui vient des romans de Perry, c'est le fait que le père de Jill soit un cambrioleur... Rien à voir avec la série et donc pas canon :p
En revanche, le père de Jill est bien français et sa mère est de descendance japonaise. C'est ainsi qu'Iwao, le scénariste de RE1, a pensé le personnage. Il existe même un artwork de RE1 qui montre Jill en compagnie d'une cousine japonaise. Bien que cela n'apparaisse pas dans les jeux/guides et qu'on puisse se demander si les scénaristes actuels tiennent toujours compte de ce background, il n'y a aucune raison de le renier si le personnage a été créé ainsi.

Niveau hobbies, je dirais qu'on peut raisonnablement considérer Jill mélomane et ayant pratiqué certains instruments de musique. Il va de soi qu'elle a pratiqué un minimum le piano, et le bureau des S.T.A.R.S. dans RE2 dévoilait une guitare près de son bureau, que je suppose lui appartenant plutôt qu'à Chris.
Je doute qu'elle ait dû persévérer dans la musique après l'incident de Raccoon, surtout vu son commentaire dans Lost in Nightmares lorsqu'elle doit rejouer la sonate de Beethoven.
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
 
Messages: 956
Inscrit le: 16 Fév 2004, 21:11
Localisation: Cherbourg (50)

Re: A propos de Jill Valentine

Messagepar Sly » 29 Juin 2017, 18:21

Tiens c'est marrant, j'avais toujours naturellement associé cette guitare électrique à Chris, sans doute parce que ça faisait une bonne combinaison avec le poster de voiture de sport et la veste en cuir, mais à bien y penser, elle doit effectivement appartenir à Jill, c'est plus logique. Non seulement parce qu'on sait qu'elle a des bases en solfège (et pas Chris, visiblement), mais aussi tout simplement parce qu'elle est de son côté du bureau. :dent
Gemini a écrit:Ce qui vient des romans de Perry, c'est le fait que le père de Jill soit un cambrioleur...

Et qu'il s'appelle Dick, ce qui est vraiment pourri comme prénom. :moquerie
On sent bien d'ailleurs que c'était une manière pour l'auteur de justifier le fait que Jill soit une "master of unlocking". Parce que bon, crocheter des serrures, ça fait pas partie de l'entrainement des forces spéciales : eux, ils les défoncent à coup de bélier, voire les font voler en éclats avec des explosifs. :viking
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3258
Inscrit le: 27 Nov 2003, 19:53
Localisation: Chambéry (73)

"Jill Valentine"

Messagepar Jill » 29 Juin 2017, 19:52

Gemini a écrit:Ce qui vient des romans de Perry, c'est le fait que le père de Jill soit un cambrioleur... Rien à voir avec la série et donc pas canon :p

Mais pas inintéressant dans la mesure où ça expliquerait des choses du canon et que surtout, ça approfondi le personnage de Jill.

Gemini a écrit:En revanche, le père de Jill est bien français et sa mère est de descendance japonaise. C'est ainsi qu'Iwao, le scénariste de RE1, a pensé le personnage. Il existe même un artwork de RE1 qui montre Jill en compagnie d'une cousine japonaise. Bien que cela n'apparaisse pas dans les jeux/guides et qu'on puisse se demander si les scénaristes actuels tiennent toujours compte de ce background, il n'y a aucune raison de le renier si le personnage a été créé ainsi.

J'aimerais ne pas le renier, mais tant que Jill ne fera pas un commentaire sur sa vie privée dans n'importe quel nouvel opus, je ne peux pas prendre ceci en considération.
Si vraiment il est question de cette famille Japonaise, qu'est-ce qu'attend Capcom pour en faire référence ?
Bon sang ! Voilà leur chance pour montrer que Jill, l'un des personnages féminins préférées des fans (si ce n'est le personnage préférée) est métis japonaise dans cette saga qui se passe n'importe où, sauf au Japon et ce avec des héros Américains.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1106
Inscrit le: 29 Mar 2009, 13:39
Localisation: Le Rove (13)

Précédent

Retourner vers biohazard discussion

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités