[Film] Resident Evil (Reboot live-action)

Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12584
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Rien que le plan du hall du manoir sonne faux et moche.
ça ne remplacera jamais la scène du jeu d'origine, c'est sûr... Parce qu'elle est ancrée dans nos mémoires comme une scène iconique de la saga. La reproduire à l'identique serait magnifique certes mais tellement prévisible. C'est comme pour tout j'ai envie de dire. A tous ceux qui critiquent (dans le sens je le descends gratuitement) le film avant de l'avoir vu, j'ai envie de leur dire, si vous voulez votre RE1 et RE2 tel quel, jouez aux jeux, ne regardez pas une adaptation cinématographique. Il y a tout ce qu'il faut dans les jeux, et même, ces mêmes jeux, on les critique encore sur le fond et la forme, c'est dire que la perfection en ce domaine n'existe pas. ;)
Par contre ça me rassure que le film est rated +18, j'ai vu ça passer je ne sais plus où par contre... :hehe
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Sherry.Birkin
Rookie
Messages : 142
Inscription : 07 nov. 2008, 13:35
Localisation : 54

L’affiche est classe :dent
Pièces jointes
6363F2F8-CB73-4665-A6A2-CA236D1D725F.png
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1094
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Hunk, oui le film et classé R au USA pour Rated R for strong violence and gore, and language throughout. Vivement :jumper !
Image
Sherry.Birkin
Rookie
Messages : 142
Inscription : 07 nov. 2008, 13:35
Localisation : 54

J’ai lu que le film durera 1h46. J’espère que ce sera suffisant pour raconter correctement les deux jeux. :))
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5847
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Lisa Trevor me fait beaucoup penser à un personnage dans la série The Strain, la mère du petit garçon qui est transformée en strigoï.
Globalement ça a l'air beaucoup plus horrifique que les films d'Anderson oui, à voir comment ça rend au final, mais de ce trailer je ne trouve pas que ça ait l'air cheap en tout cas. Les personnages n'ont pas trop l'air de cosplays (c'était bien pire dans les films d'Anderson, quand je vois les images des acteurs dans leurs costumes c'était une catastrophe), et bien que le casting ne laisse apparaître que des acteurs moins chers qui ont joué globalement dans des séries etc, l'ambiance globale qui se dégage de ce trailer rend ça moins important. Je pense que ça peut-être pas mal.
Certains plans appuient un peu trop sur le fan service, ça c'est un peu plus ennuyeux. Ça me fait penser au trailer de Matrix Resurrections qui est une succession de scènes de fan service avec une touche de comique et j'ai trouvé ça peu rassurant quant au rendu du produit fini. J'espère que cette adaptation RE ne sombrera pas dans l'excès de ce côté-là.
J'essaierai d'aller tranquillement voir ça le mois prochain, peut-être qu'il y aura quelques bonnes surprises.

L'affiche est en effet super classe ! S'il y a moyen de se la procurer j'aimerais bien l'avoir, avec le RPD hyper fidèle à celui de RE:2.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1885
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

De toute façon, les trois premiers jeux ressemblaient à des films de série B et le réalisateur a dit qu'il s'inspirait principalement des RE1 et RE2 originaux. Peut-être que cette approche un peu nanardesque est voulue. :dent
Ada a écrit : 13 oct. 2021, 16:08 L'affiche est en effet super classe ! S'il y a moyen de se la procurer j'aimerais bien l'avoir, avec le RPD hyper fidèle à celui de RE:2.

L'affiche est magnifique. C'est la raison pour laquelle je l'ai choisie comme avatar pour le moment. Bien que j'apprécie les deux trailers, cette affiche est la meilleure chose sortie du film jusqu'à présent. Cette affiche est en tous points fidèle à l'atmosphère des jeux et aurait fait une excellente jaquette pour REmake 2. Moi aussi j'aimerais me la procurer. Même si le film finit par être mauvais, je veux cette affiche dans ma collection. Elle est trop classe. Je n'ai pas de mal à croire que Johannes Roberts est vraiment fan des jeux.

Pour en revenir au film, j'ai l'impression que le cheminement logique pour les suites serait Code Veronica pour le second, Resident Evil 4 pour le troisième et Resident Evil 5 pour le quatrième. Avec les indices que je perçois dans les trailers, je pense que c'est dans cette direction que les producteurs veulent aller si leur reboot a du succès.
''Witness the beginning of Evil.''
Resident Evil: Welcome to Raccoon City
Avatar de l’utilisateur
Clyde
Survivor
Messages : 673
Inscription : 01 mars 2004, 00:39
Localisation : Grenoble

L'affiche est belle, dommage qu'il n'y ait pas une version avec la manoir, ça collerait encore plus avec l'accroche "Witness the beginning of evil".
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 2980
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Localisation : Merignac (33)

Nouvelle affiche bien sympathique pour le film.
Claire Redfield est au centre, ça semble confirmer que c'est bien elle qui va être la meneuse principale de l'intrigue.

Je note que Jill a bien un Samurai Edge en sa possession aussi :lol5
Pièces jointes
FCEIp5xXsAMse2-.jpg
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1094
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Ah oui, la tout suite je suis passé a un stand de "je me fous de ce film " a "j'ai vraiment hâte de le voir" !
Image
Avatar de l’utilisateur
Khris_Kennedy
Survivor
Messages : 570
Inscription : 03 mai 2006, 21:48
Localisation : Nord

Trop classe :dent
Pièces jointes
FCFYAQcXEAEVt1z.jpg
FCFYAQZX0AwerI7.jpg
In my restless dreams...In my dearest memories...
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1885
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Oui il faut admettre que les affiches sont quand même très classe. Chacune font film d'horreur dans leur ensemble. Les deux dernières ont un coté ''Aliens'' dans leur exécution pour le coté action et horreur qu'elle inspire. Ce qui est bien comme Aliens a servi également d'inspiration pour RE1 et RE2.

Ce qui me rassure est que Jill en fait partie. Ce qui semble indiquer qu'elle aura un rôle principal et non un rôle mineur. Les deux affiches nous confirme donc que Claire, Chris, Leon, Jill et Wesker seront les cinq personnages principaux du film.
''Witness the beginning of Evil.''
Resident Evil: Welcome to Raccoon City
Mikeul
Survivor
Messages : 560
Inscription : 24 janv. 2007, 19:08
Gamertag : Biobazard16
Playstation Network ID : Biobazard16
Localisation : Rouen

Au visionnage du dernier trailer je suis moi aussi plutôt hypé par l'arrivée du film. C'est sûr qu'en comparant aux films d'Anderson, ça plaît plus aux fans de Resident... Je suis hyper curieux de voir comment vont se mêler les intrigues du premier et du second épisode, c'est une chouette idée. Par contre , 1h40, ça risque d'être vite torché ! Là où je suis le moins convaincu, c'est sur les CGI (il est affreux le doberman Zombie, l'incruste est dégueulasse ) et les maquillages Zombies (qui font très cheap et penser aux tous premiers zombies de Romero pour moi!)

J'ai hâte en tout cas de lire vos avis aux uns et aux autres car vous avez toujours un certain don pour remarquer et commenter des petits détails auxquels je passe à côté, et c'est toujours bien écrit. RDV fin du mois !
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1885
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Mikeul a écrit : 23 oct. 2021, 01:33 J'ai hâte en tout cas de lire vos avis aux uns et aux autres car vous avez toujours un certain don pour remarquer et commenter des petits détails auxquels je passe à côté
Sur ce screen shot promotionnel, on peut y voir le tableau qui sert d'indice pour le puzzle de l'horloge dans RE1. ;)

EDIT:
Deux nouvelle affiches, cet fois dédié à Chris Redfield et Claire Redfield
Pièces jointes
245657546_4416055708473603_8676795439634802913_n.jpg
248163226_4834279996616091_8354206531127696244_n.jpg
248378039_4834279999949424_5062947318033959199_n.jpg
''Witness the beginning of Evil.''
Resident Evil: Welcome to Raccoon City
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1094
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Merci beaucoup pour le partage des images :)) , ça donne bien envie !
Image
Sherry.Birkin
Rookie
Messages : 142
Inscription : 07 nov. 2008, 13:35
Localisation : 54

Celle-ci est très sympa aussi :)) (je ne sais pas si c’est une officielle)
Pièces jointes
E1AFC6E3-B1C9-47A7-BBD5-155F6D3E85B7.png
Avatar de l’utilisateur
Clyde
Survivor
Messages : 673
Inscription : 01 mars 2004, 00:39
Localisation : Grenoble

Ca n'a pas l'air d'être une affiche officielle.
Sur les vidéos de présentation des personnages, si certaines libertés prises qui trahissent certains personnages m'ont un peu refroidi (
un Wesker "attachant", une Jill électron libre qui flirte avec Wesker, "une gentille" Lisa qui accompagne Claire. )
, je reste malgré tout plus impatient de voir ce film que les autres blockbusters de fin d'année.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1094
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Vraiment excellent ce nouveau trailer ! Allez plus que trois semaine !!

EDIT: J'ai eu la chance d'avoir le Mad Movie avec la critique de RE le film 2021. Le film s'en sort plutôt pas mal avec deux 4/6 et un 3.5/6. Voila plus que a voir le film :jumper .
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5847
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Je l'ai vu ce soir au Grand Rex et je ne comprends absolument pas les bonnes critiques qu'il a bien pu recevoir.

On dirait que Roberts est fan du rendu maladroit du premier, avec les dialogues à chier, mal joués et la mise en scène pourrie qui rend un effet de comique involontaire, son film est un véritable hommage à l'aspect série B de RE1 qui n'était pas du tout voulu à l'époque par Capcom, c'est juste un manque de moyens, de la maladresse et une histoire de contexte japonais des années 90. Son film est une ode à tout ça et je n'adhère pas du tout à cette approche.

Le début du film est vraiment lent et chiant, mais y'a pas que le début d'ailleurs, y'a beaucoup de longueurs en général, on trouve parfois le temps long en le regardant.
L'histoire des Redfield est très différente de celle des jeux, je n'ai pas accroché du tout, et dans l'ensemble les personnages n'ont pas grand chose à voir avec ceux des jeux. Les pires sont Wesker et Leon en effet, mais Ben Bertolucci est pas mal aussi dans son genre et Jill, Chris, Claire, Irons... ne sont pas ressemblants non plus au niveau de la personnalité.

Autant dans RE:2, les concepteurs de chez Capcom ont cherché à surprendre le joueur en déplaçant certains trucs attendus pour les placer ailleurs ou de façon différente avec un effet maîtrisé, autant là dans le film, Roberts a foutu RE1 et RE2 dans un shaker, il a mélangé ça n'importe comment et le rendu est une redistribution hasardeuse de l'histoire, des rôles, des lieux, des événements, et c'est loin d'être très heureux. Leon est devenu l'idiot du village qui est là pour faire rire l'assemblée, et c'est bien simple il est ridicule depuis sa première apparition jusqu'à la toute dernière.

Alors oui, parfois, souvent, on admire certains placements de caméra, certains décors, on reconnaît çà et là des éléments de décor des jeux ou des clins d'oeil divers si on est assez attentif. On peut apprécier quelques décors du manoir qu'ils ont trouvé pour représenter le manoir Spencer, ou le soin apporté à la reconstitution de la grille extérieure et au hall du RPD. Il y a quelques moments furtifs qui, il est vrai, réussissent à restituer ces visuels spécifiques des premiers épisodes de la série, et en tant que fan de la première trilogie, on est contents de voir ça.
Mais le RPD pue le carton pâte, dommage car autant l'affiche du film représentant le RPD avec le parapluie à terre était superbe, dans le film ça se voit que c'est du faux, comme le nez au milieu de la figure.

Et surtout, c'est mal foutu. Mal écrit, et mal joué. On dirait une caricature de caricature, bien souvent. On finit par en rire, de cette farce qui se déroule sous nos yeux, avec ces dialogues insipides et stupides. Le début est tellement mauvais, c'est horrible, les dialogues sont tellement lourdingues (le routier dans son camion, ou les S.T.A.R.S. dans le diner... Au secours, mais au secours), c'est limite pénible à regarder.

Scénaristiquement ça n'a strictement aucun intérêt, non plus, puisque Umbrella est présenté d'emblée comme le coupable et le grand méchant, y'a aucun suspense, rien. C'est le vide, le néant total.

Je n'en dis pas plus pour ne pas "spoiler" mais si visuellement le film a pu nous laisser espérer quelque chose de potentiellement intéressant au travers de quelques trailers pas trop mal montés, la version complète du film, elle, a balayé tous mes espoirs en à peine quelques minutes, lol.

Le film fait semblant d'être plus fidèle aux jeux que ceux d'Anderson, mais en réalité, quand on y regarde de plus près, c'est du pipeau, c'est du grand n'importe quoi là-dedans aussi, même si c'est dans un autre registre, celui de la caricature à l'extrême.

Le film a de ces moments, où tu te dis mais wow, ça ressemble vraiment aux jeux ce que je vois là, comme la scène bonus qui se trouve après le début du générique de fin, mais en 2 secondes l'effet retombe comme un soufflé dès que la scène se poursuit par un pseudo dialogue navrant avec une mise en scène de merde, non, vraiment, c'est du sabotage en règle, on dirait un film amateur fait par un gamin de 12 ans.

L'ambiance au Grand Rex était super, sinon, avec des petits cadeaux, des mecs déguisés, c'était sympa :lol
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12584
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Voilà un avis contrebalancé que je comprends parfaitement.
son film est un véritable hommage à l'aspect série B de RE1 qui n'était pas du tout voulu à l'époque par Capcom, c'est juste un manque de moyens, de la maladresse et une histoire de contexte japonais des années 90.
Bah si, RE1 est l'archétype même d'une série B en terme de résultat final, comme le remake d'ailleurs et pour cause, Mikami est allé pioché pour son inspiration dans ces films de série B (voir son anecdote sur le lance-roquettes qui vient du film Grizzly).
Je pense que l'idée du lance-roquettes m’est venue du film Grizzly (ndt : un film de William Girdler de 1976). Je pense que la dernière scène de Grizzly montrait l’utilisation de quelque chose comme un lance-roquettes (ndt : https://youtu.be/Y5SSV2eoD9M?t=5080).
Après ce qui n'était pas voulu, c'est surtout l'introduction du jeu avec des acteurs Live. Comme quoi le kitch peut devenir Culte. ;)

Pour ma part je me suis vidé la tête de tout préjugé en allant voir le film en me disant voyons ce que Roberts va nous proposer.
Je l'ai aussi dit dans ma critique, l'orientation scénaristique qui a été choisie ne me convient pas mais elle a le mérite de proposer autre chose que ce dont personne ici (ou presque) ne voulait voir à l'écran je vous le rappelle : la même histoire *connue* que dans les jeux.
Alors que moi j'étais pour, avec même un développement du lore par des scènes séquentielles (pour ne pas dire épisodiques) mettant en scène d'autres personnages nouveaux à plein d'endroits différents de Raccoon City.

Partant de ce postulat, il est facile de reprocher au réalisateur d'avoir suivi son nouveau scénario qui n'a pas dû être trop discuté.
Pour les décors en carton pâte, je ne sais pas si c'est voulu pour coller au genre série B ou si c'est le tournage pendant la COVID qui a imposé ce genre de scènes contrôlées en intérieur, ou si c'était pour une question de budget ou encore enfin, à cause de la difficulté de trouver un ancien musée d'art gothique avec un hall ressemblant à celui du R.P.D.
Mais bon, ça, c'est carrément pas dérangeant pour moi, j'ai vu des films de série B proposant bien pire à mon adolescence.

Ce film va avoir un problème générationnel pour les avis qu'auront les uns et les autres. D'un côté les jeunes qui ont été biberonnés aux effets spéciaux digitaux sur fond vert (ce que j'appelle la "Marvelisation" des effets spéciaux) trouveront le film à côté de la plaque, ringard, kitch à souhait et de l'autre les plus anciens comme moi qui adorent ce genre d'approche, en tout cas visuellement parlant.

Pour l'aspect humour potache, c'est heureusement ou malheureusement (là encore c'est selon) une élément alchimique d'une bonne série B, tout comme le sexe (qui n'est pas présent dans la saga Resident Evil). Mais c'est vrai qu'ici l'humour tel qu'on pouvait l'attendre pour un Resident Evil est galvaudé. Je ne l'ai même pas évoqué car finalement, l'humour s'appréciant de façon très différente selon les personnes est ici ni raté, ni réussi.

J'ai trouvé au contraire que la performance des acteurs était à la hauteur de ce que le scénario pouvait leur proposer. Un seul exemple ? Leon justement qui est pris pour une quiche, son rôle est parfaitement endossé par Avan Jogia. Après que cela ne plaise pas, c'est une autre affaire.
Le film fait semblant d'être plus fidèle aux jeux que ceux d'Anderson, mais en réalité, quand on y regarde de plus près, c'est du pipeau, c'est du grand n'importe quoi là-dedans aussi, même si c'est dans un autre registre, celui de la caricature à l'extrême.
C'est le problème de Roberts qui a affirmé vouloir rester le plus fidèle possible aux jeux. Seulement en écrivant à lui seul sa vision scénaristique binaire, il nous offre ce résultat discutable, mais moins que pour les films d'Anderson quand même. Car soyons honnêtes, réattribuer les rôles de chacun des personnages pour un nouveau scénario et en inventer un complètement à côté de la plaque (Alice) n'a rien à voir. Et je préfère dans ce cas largement la façon de faire de Roberts que celle d'Anderson. Il n'y a pas photo, je retrouve 100 fois mieux l'univers RE dans Bienvenue à Raccoon City que dans les films Live d'Anderson.
non, vraiment, c'est du sabotage en règle, on dirait un film amateur fait par un gamin de 12 ans.
Là encore, tes attentes étaient trop fortes certainement en tant que fan de la première trilogie des jeux. Pourquoi voudrais-tu que le réalisateur sabote son propre travail ? On voit que le type a fait de son mieux et un gamin de 12 ans ne lui arrive certainement pas à la cheville. Techniquement, certains plans rendent un bel hommage au cinéma de Carpenter mais je doute qu'un jeune aujourd'hui regardant ASSAUT de Carpenter ne comprenne quelque chose à ce cinéma d'antan.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5847
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Avant toute chose, je voudrais rectifier ce que j'ai dit hier soir quand je disais que c'est "mal joué". Non, en fait, ce n'est pas "mal joué", ce sont les dialogues médiocres et volontairement nanardesques qui donnent cet effet. C'est mal fait, mais c'est fait exprès, c'est donc un choix artistique assumé et je n'ai pas aimé que le film joue sur ce registre. Je remplacerais donc mes propos précédents, en disant plutôt que les acteurs ont fourni une performance honorable compte tenu de la direction souhaitée.

J'en reviens donc à ce que je disais au début, pour peut-être mieux expliquer ma pensée, Roberts semble avoir la vision totalement nanardesque de RE, et moi je n'ai jamais penché à fond de ce côté. J'ai toujours choisi de voir au travers des maladresses de la mise en scène et des dialogues de l'époque pour me concentrer sur ce qui était plus maîtrisé, à savoir le jeu en lui-même, les décors, l'exploration, l'ambiance, etc. Pour moi c'était ça qui était voulu par Capcom, alors que tout ce qui était dialogues, doublages, c'était pas maîtrisé, ils ont fait ce qu'ils ont pu, ça sonnait faux et c'était cheap, mais ce n'était pas un choix artistique. La preuve, ils ont tout fait pour gommer ça et donner un ton un peu plus sérieux aux épisodes suivants, le 2, le 3, et le remake de 2002.

Je déplore donc que le film exploite ce défaut de RE1 pour l'universaliser sur son interprétation de l'histoire, pour moi ça va totalement à l'encontre de la façon dont a évolué la première trilogie au fil des épisodes.

Je suis d'accord bien entendu qu'une adaptation des jeux à l'identique ne serait pas non plus la meilleure option mais il y aurait eu d'autres moyens de restituer l'histoire, que de faire ça, jimagine. Je trouve dommage d'avoir dénaturé certains personnages à ce point, surtout des personnages iconiques de la série comme Wesker. Je n'ai pas détesté Leon, c'est vrai qu'il y avait quelques détails rigolos par rapport à ce personnage, mais ce personnage n'est pas Leon, en vérité, c'est juste un autre personnage à qui ils ont donné le nom du personnage que nous connaissons.

Je n'avais pas non plus de très grosses attentes pour ce film, à la base quand j'ai entendu "nouvelle adaptation de RE" ça n'a pas suscité d'intérêt particulier chez moi, partant du principe que de mon point de vue, RE est difficile à adapter pour en faire un film digne de ce nom. C'est peut-être pour ça que Roberts en a fait une totale caricature justement, va savoir. Mais ce n'est pas ce que j'ai envie de voir non plus. En vérité, je pense que RE ne devrait pas être adapté en film, tout simplement :lol
J'avais par contre une certaine curiosité à découvrir cette adaptation prétendument "plus fidèle" avec ces plans aguicheurs rappelant la trilogie classique, mais pour le coup, même si ça reste plus fidèle que les films d'Anderson dans une certaine mesure, ça prend tout de même énormément de libertés avec les oeuvres originales, avec un parti pris qui ne correspond pas à ce que j'aime de la série ni à ma propre vision de la série.

Je ne dis pas qu'il sabote son propre travail, je dis qu'il sabote le matériau de base, et quand je dis gamin de 12 ans, je grossis le trait, évidemment, ce n'était pas à prendre au pied de la lettre.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12584
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Pour moi c'était ça qui était voulu par Capcom, alors que tout ce qui était dialogues, doublages, c'était pas maîtrisé, ils ont fait ce qu'ils ont pu, ça sonnait faux et c'était cheap, mais ce n'était pas un choix artistique.
ça se discute. Les "Itchy tasty", "Jill Sandwich", le "Yeah, yeah" de Barry et tous les dialogues entre Chris et Rebecca ne sont pas apparus par hasard.
Par contre, c'est vrai que par la suite ils ont essayé de donner un peu plus de sérieux dans la série mais il reste encore des répliques cultes de Wesker et de Leon bien marrantes. Donc, tout ça est subjectif et question d'appréciation. Et pour Roberts, effectivement, je suis d'accord avec toi, sa perception du sujet cheap est un peu trop prononcée. :dent
mais ce personnage n'est pas Leon, en vérité, c'est juste un autre personnage à qui ils ont donné le nom du personnage que nous connaissons
Oui, je suis d'accord. Leon est dans RE2, dépassé par les évènements, il essaye de comprendre ce qu'il se passe en ville, il n'est pas écouté et se retrouve dans des situations improbables pour un premier jour de travail pour un flic (Marvin, un collègue, le sommant de dégager un flingue pointé sur lui :jumper )
Mais en aucun cas il est à ce point ridiculisé, même en compagnie d'Ada qui joue avec lui mais ne le tourne pas en ridicule.
Ce qui m'amène à un autre point de concordance, J. Roberts n'aurait jamais dû revoir l'historique des personnages, l'enfance des Redfield, tout ça...
Là c'est une faute professionnelle de scénariste. Il peut librement adapter sans avoir à aller si loin dans la remise en question du background des personnages.
Donc oui, ça c'est regrettable à plus d'un titre.
Mais ce n'est pas ce que j'ai envie de voir non plus. En vérité, je pense que RE ne devrait pas être adapté en film, tout simplement
C'est exactement ce que je disais dans mon intervention à la page précédente de ce sujet. ;)
Faut arrêter de chouiner, si vous voulez du fidèle, jouez aux jeux RE, point barre. C'est la meilleure façon de ne pas être déçu.
Je savais pertinemment pour ma part qu'une nouvelle adaptation cinématographique ne me donnerait pas entière satisfaction, ce que j'attendais de J. Roberts c'est qu'il gomme l'affront fait par Anderson au titre Resident Evil. Et, même si c'est loin d'être parfait, au moins ça remet un peu l'église au centre du village. J'aurai l'air moins frustré en expliquant à ceux qui me parlent de RE en ayant vu ce film, que c'est pas mal (au lieu d'être à côté de la plaque) mais qu'il vaut mieux jouer les jeux vidéo pour vivre la véritable histoire, que ce film n'est finalement qu'un appât, une amorce au goût amer certes mais pas dénué d'intérêt pour qui souhaite en savoir plus sur cette saga.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Manic
Rookie
Messages : 88
Inscription : 25 mars 2005, 17:57
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Pour ma part, je l'ai vu vendredi soir, lors des avant-premières Gaumont (j'adore Resident Evil mais les AVP au Grand Rex, j'ai un peu donné, sauf si c'est vraiment on est en orchestre là les sièges sont confortables mais au balcon, il faut vraiment pas avoir de grandes jambes). Je partais pas convaincu, la bande-annonce m'avait refroidie, ça faisait très "fanfilm" avec un côté mauvais film DTV, un peu comme Silent Hill : Revelation) et j'avais été un peu surpris des quelques échos positifs, comme par exemple le magazine Mad Movies même si je me méfie toujours de leurs avis car ils sont extrêmement positifs et optimistes (mais au moins ça me pousse à voir certains films).

Et donc, bon, c'était pas simple. Dès le début, c'est les grandes lignes de la saga mixés au shaker, du coup, tout est à l'envers et on se demande pourquoi ça ne respecte pas l'ordre originel. Alors, certes, c'est une adaptation, et ils ont voulu compresser le 1 et le 2 ensemble. C'est un exercice compliqué et ils ont décidé de le faire, un choix saugrenu mais admettons. Moi, ce que je me suis demandé pendant tout le film, c'est : Qu'est-ce que le spectateur retiendra d'iconique ? Est-ce que c'est les éléments tirés des jeux vidéo qui resteront en mémoire ou les éléments amenés par le film ?

Et en réalité, je suis pas sûr que les gens retiendront quoique ce soit. C'est tellement anecdotique au niveau de l'histoire qu'il n'y a rien de marquant, ni même de cohérent.
Dans quel intérêt Umbrella empoisonnerait les habitants via l'eau ? Pourquoi la police est épargnée par ces phénomènes (à cause de Irons) ? Irons semble savoir des choses, mais ce n'est jamais explicite. Visiblement, il y a eu une fuite, genre le "Génie" est sortie de la bouteille, j'imagine que c'est le virus mais puisqu'ils empoisonnent la ville, en quoi c'est vraiment impactant ? On comprendra vraiment jamais pourquoi Birkin découpe des petits enfants dans son laboratoire ni même l'intérêt d'Umbrella dans tout ça (qui dans les jeux, est de créer des armes biologiques).
Et puis, en vrai c'est pas fou comme film, je vois pas comment on peut trouver ça divertissant pour un public qui n'y connaît rien. Déjà, c'est mou. Tu sens les minutes qui passent au début, on peut dire que ça installe l'ambiance et les personnages, OK. Jusqu'à un certain point, c'est pas ouf, mais ça reste cohérent, on peut pas dire que ce soit trop mauvais.

Et c'est ça la magie du cinéma. Tu es enthousiasmé par quelques idées, quelques reproductions de décors, où tu t'exclames "wow, c'est beau, ils ont vraiment reproduit le manoir, j'ai l'impression d'être dans le jeu !!!" et juste après, t'as un moment invraisemblable qui montre bien l'irrespect accordé dans ce type de productions.
Voir Lisa Trevor déboîter la mâchoire d'un Licker, je m'y attendais pas, et c'est extrêmement con comme idée.
À partir de là, le film est en pilotage automatique et se doit de conclure son histoire et son film, sauf qu'ils n'ont plus grand chose à raconter. C'est simple, il n'y a pas de second acte. D'un coup, tout s'accélère (pour pas qu'on ait le temps de réfléchir) et le film sombre dans le ridicule, que ce soit dans son scénario, le jeu d'acteurs, ses répliques... Franchement, c'était dur. Même la fin est expédiée et décevante, on se croirait devant un speedrun.

Ce qui est dommage, c'est que le film montre par moments ce qu'aurait pu être une bonne adaptation. Y a une ambiance type "Assaut" qui est clairement revendiqué avec le commissariat, et la découverte du Manoir ainsi que l'attaque dans la pénombre où la lumière émane du tir des balles sont de belles et chouettes scènes ! Le défaut aura donc été d'avoir eu les yeux plus gros que le ventre : à savoir mixer plusieurs histoires entre elles, voire à réécrire les lignes de la saga, mais ça aurait pu passer si ce film se donnait le temps de raconter une histoire, ce qu'il ne fait pas vraiment. À part vouloir le beurre et l'argent du beurre (aka mettre le plus de personnages et de clins d’œil possible), je ne vois pas trop en quoi le film innove tant l'histoire semble avoir la même finalité que dans les jeux.

Ils auraient dû, soit adapter le premier volet, soit adapter le second volet mais s'en tenir à un seul film, pensé et réfléchi comme tel. Je me répète mais quand tu vois le Manoir dans le film, tu sens qu'il y avait du potentiel, on aurait pu avoir un film d'horreur bien tendu où une équipe en sous-effectif mais compétente découvre un lieu où il va se révéler difficile de survivre. Sauf que c'est là le comble, je trouve que le film ne fait même pas peur, n'est jamais vraiment divertissant (sauf la scène dans la pénombre) et surtout les zombies sont ratés et hideux ! Ce qui est un comble (oui, deux fois).

J'ai été un peu virulent sur Twitter concernant le film, mais honnêtement, je ne vois pas à qui ça peut plaire : ni aux fans, ni à un public lambda (qui voudra davantage voir un bon film quand même). Il y aura toujours des gens pour apprécier et soutenir le film (et il en faut !) mais j'ai bien peur que c'est encore un coup raté et qu'on est pas prêt de voir la suite. Après, c'est pas plus mal, autant qu'on nous donne un film de qualité, que ce soit une bonne adaptation ou non à ce stade.
Et trop de clin d’œil tue le clin d’œil. Quand j'ai vu les clefs, je me suis dit, mais bon sang, à qui ça va parler chez les non-fans ??? C'est tellement anecdotique et ça n'apporte rien...
Image © jaipatoukompri
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5847
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Hunk a écrit : 21 nov. 2021, 16:07ça se discute. Les "Itchy tasty", "Jill Sandwich", le "Yeah, yeah" de Barry et tous les dialogues entre Chris et Rebecca ne sont pas apparus par hasard.
Par contre, c'est vrai que par la suite ils ont essayé de donner un peu plus de sérieux dans la série mais il reste encore des répliques cultes de Wesker et de Leon bien marrantes. Donc, tout ça est subjectif et question d'appréciation
Bah après, les types qui ont écrit les dialogues ne sont sûrement pas de grands dramaturges, donc je persiste à penser que ça reste de la maladresse de la part de l'équipe créative.
Hunk a écrit : 21 nov. 2021, 16:07Ce qui m'amène à un autre point de concordance, J. Roberts n'aurait jamais dû revoir l'historique des personnages, l'enfance des Redfield, tout ça...
Pour ça on est d'accord, ses choix sont quand même assez étranges. Et puis, ça n'a pas de sens qu'il se soit attaché à inclure cette courte scène avec Leon qui fait référence à des explications scénaristiques apportées par, je crois, Kamiya, pour que rien de ce personnage ne soit conservé pour le reste, c'est un peu bizarre - surtout qu'elle est nulle, la scène, en plus.
Hunk a écrit : 21 nov. 2021, 16:07Faut arrêter de chouiner, si vous voulez du fidèle, jouez aux jeux RE, point barre. C'est la meilleure façon de ne pas être déçu.
Je ne chouine pas, ça n'a jamais été mon rêve de voir RE adapté au cinéma, donc même si je me désole qu'ils fassent tous de la merde, je n'avais pas d'attentes au départ.
Et quand je parle de fidélité, ça ne veut pas dire que les jeux soient repris exactement à l'identique non plus, y'a un juste milieu qui serait sûrement possible.

Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54Alors, certes, c'est une adaptation, et ils ont voulu compresser le 1 et le 2 ensemble. C'est un exercice compliqué et ils ont décidé de le faire, un choix saugrenu mais admettons.
C'est tout simplement une très mauvaise idée et le résultat en est la preuve. Il n'aurait jamais dû mélanger les deux histoires et les faire se dérouler simultanément, c'est complètement casse-gueule comme concept.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54Moi, ce que je me suis demandé pendant tout le film, c'est : Qu'est-ce que le spectateur retiendra d'iconique ? Est-ce que c'est les éléments tirés des jeux vidéo qui resteront en mémoire ou les éléments amenés par le film ?
How about "aucun" ?
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54C'est tellement anecdotique au niveau de l'histoire qu'il n'y a rien de marquant, ni même de cohérent.
Je suis d'accord avec les points que tu soulèves, des éléments d'histoire sont introduits mais jamais vraiment exploités, l'identité de certains personnages n'est jamais expliquée non plus, y'a pas d'éléments fournis pour comprendre le fond des choses... Les scènes s'enchaînent sans aucun fil conducteur intéressant, c'est ce que je disais dans mes précédents posts, c'est le néant, ce film. Y'a rien.

Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54À partir de là, le film est en pilotage automatique et se doit de conclure son histoire et son film, sauf qu'ils n'ont plus grand chose à raconter. C'est simple, il n'y a pas de second acte. D'un coup, tout s'accélère (pour pas qu'on ait le temps de réfléchir) et le film sombre dans le ridicule, que ce soit dans son scénario, le jeu d'acteurs, ses répliques... Franchement, c'était dur. Même la fin est expédiée et décevante, on se croirait devant un speedrun.
Le ridicule du scénario, du jeu d'acteurs et des répliques, ça y est depuis les premières minutes du film, et je dirais même que les scènes les plus nazes et les plus insupportables se trouvent justement au début.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54Ce qui est dommage, c'est que le film montre par moments ce qu'aurait pu être une bonne adaptation. Y a une ambiance type "Assaut" qui est clairement revendiqué avec le commissariat, et la découverte du Manoir ainsi que l'attaque dans la pénombre où la lumière émane du tir des balles sont de belles et chouettes scènes !
Cette séquence était beaucoup trop longue et absolument pas crédible, mais j'ai malgré tout aimé l'idée, dommage que ça ait été fait comme ça. J'ai bien aimé la séquence du briquet par contre.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54Ils auraient dû, soit adapter le premier volet, soit adapter le second volet mais s'en tenir à un seul film, pensé et réfléchi comme tel.
Il aurait fallu considérablement étoffer l'histoire de toutes parts mais ça aurait été en effet une approche plus intéressante de faire un film par jeu.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54honnêtement, je ne vois pas à qui ça peut plaire : ni aux fans, ni à un public lambda (qui voudra davantage voir un bon film quand même)
Là aussi je suis complètement d'accord. Le film faitn'importe quoi avec les éléments de la licence et c'est irritant pour ceux qui connaissent, mais pour quelqu'un qui ne connaît pas, c'est juste un nanar lambda avec une histoire et des personnages totalement anecdotiques.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54
Et trop de clin d’œil tue le clin d’œil. Quand j'ai vu les clefs, je me suis dit, mais bon sang, à qui ça va parler chez les non-fans ??? C'est tellement anecdotique et ça n'apporte rien...
Bah ça va avec le reste de ce qu'on peut reprocher à Roberts, en fait, la pseudo fidélité aux jeux est surtout cosmétique.
Ça réside dans une tonne de petits détails, comme Leon qui se réveille de sa cuite, ou des objets, comme les lampes vertes je ne sais plus où, je crois dans le manoir, qui sont exactement les mêmes que celles de la bibliothèque dans RE:2 par exemple, ou ces prises de vue tape-à-l'oeil avec des angles qui rappellent vraiment les jeux, la reproduction à l'identique de la grille de l'orphelinat, de celle du RPD ainsi que du hall du RPD, les clefs du RPD que tu cites, la séquence dans le train à la fin où Birkin défonce le plafond avec sa griffe, le lance-roquettes final...
On peut dire que ça aussi c'est anecdotique si on se met dans la position d'un non fan, en fait. D'ailleurs, cet attachement à reproduire ces détails est l'un des rares éléments intéressants du film je trouve.
Manic
Rookie
Messages : 88
Inscription : 25 mars 2005, 17:57
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Ada a écrit : 22 nov. 2021, 16:42Le ridicule du scénario, du jeu d'acteurs et des répliques, ça y est depuis les premières minutes du film, et je dirais même que les scènes les plus nazes et les plus insupportables se trouvent justement au début.
Il y a un peu de ça, ne serait-ce que par le chauffeur, et malheureusement par le grand mélange de l'adaptation qui rend certains éléments ridicules, mais je ne sais pas, sans doute que j'avais envie d'y croire puisque les éléments s'installaient doucement et que ça ne partait pas encore loin dans le côté gonzo. Mais si tu as ressenti ça depuis le début, ça a dû être une séance horrible !
Ada a écrit : 22 nov. 2021, 16:42Bah ça va avec le reste de ce qu'on peut reprocher à Roberts, en fait, la pseudo fidélité aux jeux est surtout cosmétique.
Ça réside dans une tonne de petits détails, comme Leon qui se réveille de sa cuite, ou des objets, comme les lampes vertes je ne sais plus où, je crois dans le manoir, qui sont exactement les mêmes que celles de la bibliothèque dans RE:2 par exemple, ou ces prises de vue tape-à-l'oeil avec des angles qui rappellent vraiment les jeux, la reproduction à l'identique de la grille de l'orphelinat, de celle du RPD ainsi que du hall du RPD, les clefs du RPD que tu cites, la séquence dans le train à la fin où Birkin défonce le plafond avec sa griffe, le lance-roquettes final...
On peut dire que ça aussi c'est anecdotique si on se met dans la position d'un non fan, en fait. D'ailleurs, cet attachement à reproduire ces détails est l'un des rares éléments intéressants du film je trouve.
Il y a un peu de mauvaise foi forcément dans mon commentaire, mais autant la plupart des éléments que tu cites ne me gênent pas car ils participent à l'ambiance ou s'inscrivent facilement dans l'action du film. Là, disons que pour moi c'est un élément qui comporte un intérêt narratif dans les jeux vidéo, certainement difficile à reproduire dans un film, qui n'est pas respecté et qui n'a aucun intérêt (le mot clin d’œil est bien trouvé tant c'est expéditif, on s'en débarrasse en deux secondes). J'aurais préféré un film qui n'abuse pas de ce type de références au profit d'un récit qui digérerait beaucoup mieux les aspects à utiliser de la licence, mais au bout d'un moment, ça penche du mauvais côte de la balance à mes yeux.
Pour ma part, le moment qui fait clin d’œil pour les fans mais que j'ai bien aimé, c'est le plan d'ensemble que la ville, avec la même typo que sur les volets Playstation, ça instaurait une certaine ambiance, avec cette ville perdue et pauvre qui s'apprête à connaître l'enfer... Dommage que la ville est littéralement vide et jamais vivante, un comble pour un film sur Raccoon City.
Image © jaipatoukompri
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12584
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Dommage que la ville est littéralement vide et jamais vivante, un comble pour un film sur Raccoon City.
Tout se passe sur une nuit et la première horloge affichait une heure tardive de mémoire, donc tout le monde est couché et sera réveillé par la suite par la sirène d'évacuation.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1885
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Je rejoins l'avis de Hunk. Welcome to Raccoon City est une adaptation libre de RE1 et RE2 et il faut le prendre comme ça. Le réalisateur a pris les éléments du lore des deux premiers jeux et en a fait sa propre version. Cette tentative est beaucoup plus proche de l'ambiance et de l'esthétique crade des jeux que les six précédents films live-action. Ici on sent qu'on est plus dans une histoire de Biohazard. C'est une réinterprétation des évènements de la destruction de Raccoon City prenant place dans son propre univers alternatif.

Le film est exactement ce à quoi je m'attendais. Un bon p'tit film d'horreur de série B qui essaye de raconter une histoire cohérente. Johannes Roberts tente tant bien que mal quelque chose qui ressemble à Resident Evil. Et sur ça, je lui tire mon chapeau. J'ai apprécier le film et je compte me le procurer sur Blu-Ray. Pour moi il mérite de faire partie de ma collection de produits dérivés.

Comme Hunk je le considère satisfaisant. 7/10.
Manic a écrit : 22 nov. 2021, 13:54
Voir Lisa Trevor déboîter la mâchoire d'un Licker, je m'y attendais pas, et c'est extrêmement con comme idée.
En quoi c'est con comme idée? Moi j'ai trouvé cette scène pas mal.
''Witness the beginning of Evil.''
Resident Evil: Welcome to Raccoon City
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 2980
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Localisation : Merignac (33)

Ayant enfin vu le film, je ne trouve pas grand chose à y sauver, c'est pour moi un ratage quasi-total ! :desespere

Bon déjà l'idée de faire passer en même temps des événements de RE1 et RE2 était à la base pas fameuse mais le film n'est en plus pas servi ni par sa construction, ni son écriture et de toute évidence ni le budget non plus :
c'est creux, c'est vide et tout est expédié!

Une alarme retentit dans toute la ville mais on ne voit au total que 3 ou 4 civils, une petite dizaine de zombies qui s’agglutinent devant le portail, 2 policiers + l'équipe des S.T.A.R.S au nombre de 5....et c'est tout.
Et surtout, pourquoi envoyer l'équipe des S.T.A.R.S. à ce moment là au manoir pour ensuite vouloir quitter la ville une heure plus tard?
Et comment le chef est ensuite déjà au courant que les civils ne sont plus normaux juste après le briefing avec les S.T.A.R.S. ?

L'expédition au manoir n'apporte d'ailleurs rien au scénario, si ce n'est de montrer que Wesker avait l'intention d'abandonner ses collègues mais c'est très léger.

Alors oui, pendant tous ces mois, le réalisateur s'est fendu du discours comme quoi son film serait plus fidèle aux jeux : oui les façades du RPD et du manoir sont reproduites à l'identique, oui on a quelques clins d’œils et quelques objets en provenance directe de RE2 remake surtout, la scène du camion de RE2 remake est assez similaire aussi....mais tout cela est finalement très superficiel.
On ne comprends rien à l'histoire de Lisa Trevor par exemple, elle est juste....là.
Je cherche encore à comprendre aussi à quoi a servi la reproduction de la scène des jumeaux Ashford?? Cette scène n'a absolument rien d'une expérience sur des enfants et n'apporte encore rien au contexte du film. C'est juste là pour dire "oh regardez, ça vient de Code Veronica".
Et je ne vois pas surtout comment le téléspectateur lambda qui n'a jamais touché aux jeux peut comprendre toute l'histoire. Tout est anecdotique au possible.

Il y a quelques idées intéressantes cela dit :
le mouvement des lampes au plafond est une très bonne idée pour amener le Licker, faire de Lisa Trevor une aide inattendue et mystérieuse, voir que Chris et Claire ont été dans l'orphelinat de Raccoon City, l'utilisation des corbeaux.....

L'ambiance au départ est également bien amené et pesante.
Les passages dans le manoir sont également assez haletantes je trouve. Mais tout le reste est ensuite bien trop mollasson pour ressentir une quelconque tension.

Je ne reproche rien aux acteurs qui ont donné une interprétation correcte. Leurs personnages sont juste pour certains très mal écrits :
Claire est clairement devenue la nouvelle Alice tant elle est s'est accaparée les rôles tenus à la base par les autres personnages, Leon est un boulet complet qui passe pour un sidekick pseudo-comique. Quant à Sherry, on n'a guère le temps d'apprécier le personnage ou de s'y attacher et son drame familial ne suscite pas grand chose comparé aux jeux. D'ailleurs, on en parle de Claire qui abandonne la fille sous la table à sa mère zombifiée? :??

En fin de compte, Roberts a réussi selon moi à faire pire que les 2 premiers films d'Anderson qui, s'ils ont eu pas mal de mauvaises idées, ont au moins été efficaces en terme de production et pour amener l'intrigue, montrer comment la ville tombe peu à peu face au virus, comment Umbrella Corps est impliqué dans les événements et surtout une meilleure utilisation des zombies et des monstres.

Si Roberts tenait sincèrement à avoir les événements de RE1 et RE2 dans un même film, pourquoi ne pas avoir utilisé les événements de RE1 comme un flashback, alterner les événements de Juillet puis de september pour montrer comment ce qui s'est passé dans RE1 a affecté la ville dans RE2 ?

Si Roberts pensait qu'en reproduisant à l'identique certains éléments de 2 jeux Resident Evil dont le plus récent Resident Evil 2 Remake, cela suffirait pour faire un film "fidèle" et surtout supérieur à ce qui a pu être fait par le passé, il va pouvoir revoir sa copie.
Il reproduit finalement pas mal d'erreurs d'Anderson mais s'est en plus reposé sur ses lauriers en comptant sur ces quelques éléments repris des jeux.
Hélas, ces même éléments auront suffi pour attirer pas mal de fans dans les salles je pense. :|
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1094
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Et ben tous vos avis ne donnent vraiment pas envie de voir le film :/ Je crois que je vais attendre qui soit disponible sur Amazon Prime en location, pas moyen de dépenser dix euros pour voir ça :tete-mur
Image
Avatar de l’utilisateur
Trebla Reksew
Survivor
Messages : 787
Inscription : 28 nov. 2003, 12:47
Localisation : Avignon (cité des Papes)

Je sors tout juste de la séance. Je vais vous faire un résume ultra simple =
Je ne me suis pas ennuyé, c'est déjà pas mal :lol
Trebla Reksew, fan de la toute première heure ...
Avatar de l’utilisateur
Clyde
Survivor
Messages : 673
Inscription : 01 mars 2004, 00:39
Localisation : Grenoble

Comme pour tant d'autres films, ça sera VOD pour moi aussi. Bon ou mauvais film ça va être dur de patienter d'ici là... :/
Malgré les libertés prises, je croise les doigts pour que tout le passage dans le manoir vaille son pesant d'or.
C'est tout même dommage de ne pas avoir eu un film par volet, j'aurais bien aimé voir en début de film l'attaque de randonneurs et familles aux alentours de Raccoon City par les Cerbères. :((
Répondre