[REMAKE] Dead Space

Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 2117
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Image

Profitant très certainement des succès de Resident Evil 2 remake, de Resident Evil 3 remake et possiblement de Final Fantasy VII remake, EA a annoncé un remake de Dead Space qui sera développé par Motive Studios. Le remake devrait sortir sur PlayStation 5, Xbox Series X/S et PC. Comme l'original, le remake de Dead Space sera un survival horror en vue à la troisième personne.

Parmi le staff principal, citons le producteur Philippe Ducharme, le directeur créatif Roman Campos-Oriola et le directeur artistique Mike Yazijian, tous ayant déjà travaillé sur de précédents jeux Dead Space. Il n'est pas prévu de changer l'histoire ou les personnages mais l'équipe désire inclure des références à des précédents titres Dead Space afin de mieux intégrer le premier jeu dans le canon qui avait été enrichi par les suites et les spin-off.

L'équipe a déclaré qu'elle supprimerait certains éléments de gameplay qui "n'ont pas fonctionné", en consultant les joueurs et les fans de la série Dead Space. Le remake utilisera le moteur graphique Frostbite Engine, reconstruisant tous les systèmes à partir de zéro et introduisant de nouvelles fonctionnalités. Le jeu tirera parti de la puissance des consoles next gen pour créer une expérience transparente entre les niveaux sans aucun temps de chargement. Il n'est pas prévu d'introduire des microtransactions dans le jeu, une décision similaire à Star Wars Jedi: Fallen Order.

Reveal Trailer:
"Would you be so kind as to get me my slippers, Patrick? Thank you.''

- Spencer to his butler :parapluie

Resident Evil: Resistance
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Bien que j'attendais plutôt un Dead Space 4 avec Ellie Langford comme prévu initialement, je suis très enthousiaste à ce sujet !
Si cela peut permettre en plus de donner une personnalité à Isaak, qui n'adressait aucune parole dans le jeu d'origine, ça serait parfait !
Image
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 2117
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Si ce remake a du succès, je ne serais pas surpris qu'EA décide de produire Dead Space 4 ou du moins une nouvelle suite à la série. Comme ils ne semblent pas vouloir ignoré Dead Space 2 et 3 c'est presque une certitude qu'un hypothétique nouveau opus, qui suivrait après le remake de Dead Space 1, sera une suite à Dead Space 3.
"Would you be so kind as to get me my slippers, Patrick? Thank you.''

- Spencer to his butler :parapluie

Resident Evil: Resistance
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1546
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Iceweb38 a écrit : 26 juil. 2021, 09:36 Si cela peut permettre en plus de donner une personnalité à Isaak, qui n'adressait aucune parole dans le jeu d'origine, ça serait parfait !
Oui j'avoue ça serait une excellent idée ! J'ai toujours trouvé complètement stupide les personnage muet dans les jeux :desespere !
Image
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3647
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Je ne suis pas un fan de la série - j'ai essayé plusieurs fois de jouer au premier mais il m'est tombé des mains à chaque tentative - donc forcément je n'ai pas d'attente particulière, mais pour être en train d'y jouer en ce moment même (justement suite à cette annonce), je ne comprends pas l'intérêt de ce remake. Le jeu a beau avoir déjà 13 ans, il n'a pas tant vieilli que ça et reste tout à fait jouable et supportable visuellement. Les développeurs précisent que même si l'expérience sera largement améliorée sur tous les plans, le jeu restera très proche du matériau d'origine... aucun intérêt, du coup, non ? :?

Ils n'ont visiblement pas la même approche que Capcom concernant les remakes, mais faut aussi dire que la franchise n'a pas la même aura. Le remake de RE2 a mis la planète en émoi, alors que celui-ci fait à peine lever quelques sourcils. :p
En tous cas si j'étais fan de la série, je serais navré de voir qu'après l'avoir laissée pour morte pendant 8 ans, on la ressuscite avec un remake à l'intérêt discutable, en lieu et place d'un véritable quatrième épisode. Au moins avec RE, on sait que les remakes ne sont que des bonus et que la série continue en parallèle, alors que pour DS, rien ne garantit que la série puisse reprendre son cours un jour...
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Effectivement, techniquement la trilogie a bien vieilli, preuve qu'elle était vraiment au top de ce qu'il se faisait sur la génération PS3/Xbox 360.

C'est vrai que lorsque les rumeurs du remake avaient commencé à apparaitre, j'étais un peu sceptique.
Mais finalement, en plus de refaire découvrir la série à une nouvelle génération, le plus gros avantage que j'y trouverais serait d'avoir Isaak avec une vraie personnalité et qui s'implique dans l'histoire comme il le fait dans le 2 et 3.

Certains passages sont également assez barbants dans le jeu original, notamment ceux où tu dois marcher comme un escargot à cause de l'espèce chair putride collante.
Le script me parait notamment assez perfectible car le jeu se résume à résoudre un problème pour nous demander ensuite d'en résoudre un autre, sans proposer un développement vraiment intéressant des personnages.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Donc hier soir, les développeurs ont tenus à montrer quelques phases en développement du jeu et c'est de très bonne augure !
Un très bon résumé de la vidéo ici:
https://twitter.com/Nibellion/status/14 ... 1549777930



- les dégâts corporels sur les nécromorphes sont retravaillés, la chair se détruit sous les tirs et laisse apparaitre les os, ce qui sert aussi à indiquer la vie restante.
- Le déplacement en zone sans gravité a été complétement remanié par rapport au premier jeu pour être plus proche du gameplay de Dead Space 2/3. Les déplacements en 360° vont permettre d'explorer autrement certaines zones du vaisseau, le jeu va donc différer dans le cheminement.
- Pas de micro-transactions.
- Le remake sera l'occasion d'imbriquer le jeu plus efficacement dans la storyline de la série, en rapport avec les livres, OVA, préquelles et suites qui sont sortis.
- Isaac va parler !!! Son doubleur habituel Gunner Wright est de retour. (j'espère que Pierre Tessier reprendra le rôle en français).
- Le développement a commencé il y a un peu moins d'un an et ils sont en pleine phase de production.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Les développeurs nous donnent RDV pour une nouvelle diffusion directe sur Dead Space Remake.
à priori, cela concernerait cette fois le design sonore du jeu.

RDV le 11/03 à 19h (heure FR)
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Bon le moins que l'on puisse dire, c'est que les efforts consentis rien que sur le design sonore du titre sont impressionnants !
Surtout le système A.L.I.V.E qu'ils ont mis en place, wouaouh !
Tout ce travail de recherche sur la respiration. Et les différentes versions des dialogues en fonction de l'état de fatigue d'Isaac.
Y avait-il d'autres jeux en TPS ayant poussé aussi loin ces 2 concepts? Sinon ils pourraient bien l'avoir révolutionné.
J'apprécie vraiment ces streamings qui nous amènent vraiment en profondeur dans les coulisses du développement, je trouve tout ça très enrichissant et c'est aussi un sacré gage de qualité sur le travail qu'ils sont en train d'accomplir !
Enfin le jeu a été annoncé pour début 2023 finalement. Il risque donc de faire concurrence avec Resident Evil 4 Remake.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Prochain streaming des développeurs le jeudi 12 mai à 19h00, qui s'attardera cette fois-ci sur la direction artistique du titre.
ça promet d'être intéressant !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1546
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Date de sortie: 27 Janvier 2023 !
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Yes !
Etonnamment, sur la même période que certaines sorties de jeux Capcom.
Espérons pour Capcom et EA que leur prochaine production ne tombe pas en même temps, ça serait dommage une concurrence pareille.

Pour le reste, j'apprécie vraiment leurs explications détailles sur le développement des assets et le fonctionnement de leur moteur, c'est vraiment une excellente lecture pour ceux qui envisagent de travailler dans le développement de jeux vidéos.
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Étrangement, ce remake sort presque deux mois après Callisto Protocol (02.12.22), qui est développé par une partie de la team des anciens Dead Space et qui semble s'imposer comme une suite spirituelle à la trilogie Dead Space. Je me demande si c'est voulu comme stratégie marketing histoire de faire une sorte de compétition entre les deux jeux pour que les joueurs choisissent leur camp, va savoir. XD

Pour le moment, DSR semble seulement annoncé sur PS5 et PC. Je n'ai hélas pas de PS5, ce faisant je ne pourrais que me rabattre dans l'immédiat sur Callisto Protocol qui lui sort sur PS4, si je veux du survival horror / action spatial. J'espère qu'ils sortiront ce remake un peu plus tard sur PS4 comme ça a été le cas pour certaines exclus temporaires PS5, car il me fait envie mine de rien ! J'avais adoré le premier qui reste une référence du TPS survival horror, et à mes yeux le RE4 de l'espace qui aura marqué un avant et un après.
Ça me semble évident mais j'espère qu'Isaac ne sera pas muet ici, sait-on jamais, ce serait le comble pour un remake. Haha.
Image
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 2117
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Désolé de te décevoir mais Dead Space remake est entièrement Next-Gen. Cela a été confirmer il y a un moment. Toutefois, Isaac ne sera pas muet. L'acteur qui le jouait dans Dead Space 2 et 3 a repris le rôle pour le remake.
"Would you be so kind as to get me my slippers, Patrick? Thank you.''

- Spencer to his butler :parapluie

Resident Evil: Resistance
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Oui, je m'en doutais un peu.
Avec un peu de chance, ça sera une exclue temporaire et ça sortira plus tard sur PS4 comme ce fut le cas avec certains jeux, mais j'en doute fort pour celui-là. Je ne suis pas encore prêt de prendre une PS5 au vu des prix se pratiquant pour le moment, suite à l'inflation. Je verrais avec le temps comment ça se passera.
Et tant mieux si Isaac reprend sa voix d'origine que j'avais bien aimée. Merci.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Enfin un premier trailer de gameplay, qui nous donne un rapide aperçu des dialogues, quelques combats et explorations :
Je trouve ça encore léger pour l'instant.
Un trailer montrant les nouvelles possibilités de gameplay par rapport au jeu d'origine et un comparatif direct avec le jeu d'origine serait plus efficace , nous en sommes déjà à 3 mois avant la sortie du jeu après tout.

Les développeurs (re)confirment :
- des éléments scénaristiques supplémentaires qui permettront de mieux lier le jeu aux différents préquels sortis.
- de nouvelles pièces, routes et obstacles. Une exploration totalement fluide, sans coupure et chargement. Une nouvelle interface sous forme de carte.
- sortie sur PlayStation 5, Xbox Series, et PC via Steam, Epic Games Store, et Origin le 27 janvier, 2023 à 69.99€.
Une édition Digital Deluxe à 79.99€ donne accès à 3 tenues supplémentaires et 2 textures de tenues supplémentaires. (ils se sont toujours pas débarrassé de cette manie :// )

Premier comparatif sous forme de screenshot :



Edition collector distribué par Limitedrungames :



Contenu :
– Dead Space en version physique
- un boitier steelbook
- Une réplique taille réelle du casque d'issac avec des LED (portable pour du cosplay)
- La Bande originale sur CD
- une Impression Lithographie dans un porte folio estampé
- 4 mini affiches
- un Écusson Ishimura
- un pin's marker
- une petite figurine de marker en métal
- Le tout dans une boite collector
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

IGN publiera ce mois-ci de nombreuses vidéos de Dead Space Remake.
La 1ère est arrivé lundi avec les 18 premières minutes de gameplay:
On a donc l'occasion de voir Nicole clairement mieux modélisée que dans les jeux d'origine, ainsi que la réécriture des dialogues que j'apprécie nettement.
Isaak et Kendra ont une vraie conversation, Kendra n'est d'ailleurs plus passive-agressive comme elle pouvait l'être dans l'original (chose qui la rendait désagréable dès le départ je trouvais).
Pour le gameplay, ça a l'air bien pêchu et fluide, ce qui n'aide pas le cas de Callisto Protocol venant de sortir :p (j'en donnerais mon avis plus tard à ce sujet).

Prochaine vidéo ce soir à 18h apparemment.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1546
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

J'ai été pas du tout attiré par ce jeu, mais avec cette vidéo de gameplay. J’avoue que ça me plait beaucoup !
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

Comparaison de plusieurs séquences cinématiques entre l'original et le remake :
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Personnellement, j'aurais aimé qu'ils te ressortent la trillogie principale Dead Space en versions remasterisées sur PS4/PS5 et sous forme de compilation (mais sans les DLC multijoueurs, ni la coop pour le 3).
Je suis très content de voir que ce remake va apporter une cure de jouvence à la série, et ça m'a l'air plus prometteur encore que Callisto Protocol, sur lequel je fais l'impasse pour l'instant car j'ai masse de jeux à faire avant, et aussi parce que ce n'est pas non plus la claque ultime qu'on nous avait promise.
Cela dit, je suis déjà très curieux de lire ton avis sur Callisto, Iceweb. ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 3365
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Playstation Network ID : Iceweb38
Localisation : Merignac (33)
Contact :

C'est vrai que j'ai toujours été surpris qu'EA n'ait jamais eu l'idée de remasteriser la trilogie avant, c'est pourtant un projet facile et qui leur aurait permis de rentabiliser davantage les 2 derniers titres très couteux apparemment.

Je suis par contre en désaccord pour DS3, le mode coop est un aspect essentiel du troisième titre, même si facultatif. Le multijoueur était bien travaillé sur cet opus, le fait qu'un joueur souffre d'hallucinations et l'autre non est une idée assez ingénieuse !
Image
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 2117
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Pour Dead Space 3, je suis d'avis qu'ils rendent le mode coop possible en partie local hors-ligne sur écran scindé si un jour ils nous pondent un remaster du titre.
"Would you be so kind as to get me my slippers, Patrick? Thank you.''

- Spencer to his butler :parapluie

Resident Evil: Resistance
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1546
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Dead Space 3, ce ne pas celui qui avait fait polémique a l’époque ? Si mes souvenirs sont exacts, les fans hardcore reprocher au jeu d’être trop orienté action.
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Il me semble que le 3ème opus avait effectivement déplu en partie à cause de son gameplay plus orienté action que ses prédécesseurs, du moins en grande partie. Par exemple, on peut se mettre à couvert et en plus des sempiternels Necromorphes, on a affaire à des humains en guise d'ennemis, donc les gunfights sont de la partie. Le système de points de force pour upgrader les armes du premier et du second jeu cèdent la place à un système de craft avec des espèces de puces pour une certaine dimension de personnalisation, ajoutant une fonction secondaire à une arme. Et puis il y a aussi des missions secondaires dans le 3, à l'image d'un RPG, rendant l'aventure moins dirigiste. Ces idées n'ont possiblement pas plu à certains joueurs.

La plupart des fans préfèreront toujours les deux premiers opus, le 3ème étant le vilain petit canard de la série pour eux, à cause de son parti pris plus action et de quelques changements. Ce fut également le dernier Dead Space en date jusqu'à l'annonce et l'arrivée du remake du 1, qui arrive très bientôt. Pour autant, Dead Space 3 reste encore un survival horror dans le fond, l'essence de la série est toujours là. Certes plus axé action, mais il y a toujours des énigmes à résoudre qui sont plus ou moins dans la même veine que DS1 et DS2. Des fichiers audios et textuels peuvent être collectés, ce qui invite à l'exploration. Et plein d'autres éléments inhérents à la saga restent encore présents.
C'est surtout Dead Space Extraction qui est un jeu d'action tout court avec une ambiance survival, en tant que rail shooter à l'instar de Resident Evil Umbrella Chronicles et Darkside Chronicles. Mais celui-ci n'a pas besoin de remaster selon moi. C'est un spin off à part.

Je comprends l'implémentation du mode coop pour les subtilités évoquées plus haut, dans DS3, mais vu que c'est un survival horror et pas simplement un jeu d'action comme RE5 et RE6 où, à mon sens, la coop a plus sa place, je trouve que ça se joue mieux essentiellement de façon individuelle et personnelle en tant que survival horror. La coop ne me dérange pas outre mesure, mais ce n'est pas vraiment ce que je préfère pour ce style de jeu, où je pense qu'on profite mieux de l'ambiance et de l'exploration en solo. Ça reste mon avis, bien sûr. Et je considère le 3 comme un bon jeu et un bon DS, mais un cran en-dessous du 1 et du 2.

Quoi qu'il en soit, ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à souhaiter un retour de la trilogie originelle en version remastérisée.
Si seulement un jour ça se réaliserait, quitte à le faire après le remake du premier et, pourquoi pas, des remakes du 2 et du 3 si ça marche bien et que la triflogie se modernise avec le temps. Mais rien que d'avoir la trilogie en remaster + le remake du 1, ça serait déjà très bien ! Surtout que le premier Dead Space est clairement mon préféré de la trilogie, principalement en raison de l'effet de surprise à l'époque. Et même 14 ans après sa sortie (bientôt 15), il a bien vieilli pour un des premiers jeux de la PS3. J'ai toujours considéré ce jeu comme le Resident Evil 4 / Biohazard 4 de l'espace.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1546
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Les critiques sont tombés, et visiblement, le jeu serait une grosse tuerie ! Je crois que je le ferais cet été, quand tout sera calme !
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Je confirme, il est couvert de dithyrambes de partout, mais partout dans le monde. Les critiques et les notes sont plus que favorables, et tout semble indiquer qu'il est encore meilleur que l'original. De ce que j'ai vu dans les reviews vidéo et textuelles, il n'y a rien à redire, c'est vraiment un excellent remake. Seul bémol qui me fait encore hésiter un peu :
les 70 balles pour un remake que je trouve un peu cher. D'un autre côté, j'ai envie de le jouer maintenant et d'être parmi les premiers à le faire (ça ne m'arrive pas souvent), surtout que je n'ai rien d'autre à me mettre sous la dent question achat de jeu jusqu'à Biohazard 4 Remake.
Je vais voir si je le prends tout de suite, ou si j'attends un peu qu'il baisse de prix.
Image
Avatar de l’utilisateur
Trebla Reksew
Survivor
Messages : 797
Inscription : 28 nov. 2003, 12:47
Localisation : Avignon (cit? des Papes)

Me concernant, je n'ai pas pu résister et je l'ai pris day one :lol
J'étais un peu réticent notamment par rapport à la durée de vie du remake (environ 13h).
Voici mon premier retour après seulement 2h de jeux sur PS5 sur un écran 4k.
Je n'ai pas choisi le mode performance mais j'ai opté pour le mode qui permet d'obtenir une qualité d'image optimale mais en 30fps.
Le jeu est graphiquement sublime, les effets de lumières sont exceptionnels. Quand aux bruitages, c'est un travail remarquable.
A mon sens, la seule partie qui a mal vieillie et qui n'a pas été retravaillée, c'est cette lourdeur dans le gameplay et les scripts de déclenchement des créatures qui sont un peu vieillot.
Sinon pour le reste, c'est que du bonheur et l'ambiance au casque est terrible. Le prix pique un peu pour un remake mais le travail accompli est formidable.
Foncez les yeux fermés, c'est mon conseil :jumper
Trebla Reksew, fan de la toute premi?re heure ...
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Voilà, je l'ai terminé en prenant mon temps et en le savourant comme il se doit, et je vous livre donc ma critique sur ce grand jeu qui frappe fort en ce début d'année 2023 ! Jeu testé sur PS5.

Entre les remakes de Resident Evil 4, Silent Hill 2 et Dead Space dont il est question ici, autant dire que je suis toujours sur les charbons ardents de voir ce qu'il en est pour chacune de ces refontes de jeux cultes qui ont impacté ma vie de joueur. Pour cette renaissance du premier Dead Space, je peux d'ores et déjà vous le confirmer : Il s'agit bel et bien d'un remake dans tous les sens du terme, où l'équipe de développement est totalement repartie à zéro. À mon sens, l'un des avantages de ce remake est qu'il n'y a pas eu beaucoup de communication autour, évitant ainsi d'avoir de trop grosses attentes au risque d'être déçu. Malgré tout, je croisais les doigts pour avoir un remake digne de ce nom. Et il se trouve que cette nouvelle refonte s'est avérée être une sacrée surprise !

Commençons donc par les nouveautés de ce remake. Le héros de cette terrifiante odyssée spatiale, Isaac Clarke, parle désormais et gagne ainsi considérablement en charisme. Muet comme une carpe dans le jeu original de 2008, ici en revanche Isaac prend la parole et s'implique dans les conversations avec tous les personnages composant l'aventure, sans pour autant verser dans la superfluité de dialogues. Il parle juste le nécessaire et interagit avec les autres protagonistes comme il faut, en dévoilant toujours un peu plus de sa personnalité. Ce faisant, il est plus aisé de s'attacher à lui. Pour le Dead Space de 2008, je n'ai jamais vraiment perçu ce mutisme comme un défaut, plutôt un parti pris assumé pour plonger le joueur dans une certaine immersion en se faisant lui-même ses propres réflexions quant aux pensées du protagoniste principal. Un peu à l'image des deux premiers Bioshock en leur temps. Mais il est évident que si ça passe en 2008, en 2023 ça ne passe plus du tout. Je signale que j'y ai joué tout en français. Pour ceux qui jouent en VO, vous serez ravis de vous retrouver en terrain connu puisque Gunner Wright (qui avait prêté sa voix à Isaac dans Dead Space 2 & 3) est de retour pour interpréter notre vaillant ingénieur. Les voix françaises m'ont semblé de bonne facture, avec des dialogues mieux écrits que par le passé. On en retrouve certains du jeu original mais reformulés, au goût du jour. De même que les enregistrements audio que vous récolterez tout au long de vos pérégrinations s'adaptent à l'air du temps tout en restant fidèles au fond de l'intrigue. Idem pour les journaux textuels, avec en prime dans les deux cas quelques nouveaux fichiers à lire et écouter. Si globalement l'histoire reste la même que celle d'il y a 15 ans, elle est aujourd'hui mieux écrite et apporte quelques nouvelles mises en scène donnant plus de crédibilité à l'interaction des personnages, alliés ou antagonistes. Mais aussi un peu plus d'épaisseur à la psychologie et à l'histoire de chaque personnage. Il y a aussi une poignée de personnages secondaires ajoutés, mais ceux-ci sont peu présents ou vite expédiés, et leur raison d'être est surtout de rendre le jeu plus vivant qu'autrefois. Le visage de tous les personnages a été retravaillé et le résultat est assez convaincant, mais chacun reste facilement reconnaissable. Isaac est un peu différent, notamment sa couleur de cheveux, mais ses traits restent dans le ton de l'esprit de la série.

Piochant parmi le meilleur des œuvres de science-fiction d'horreur comme Alien, Dead Space s'était démarqué en son temps grâce à sa touche industrielle apportée à l'ambiance. On retrouve donc cette atmosphère S-F très industrialisée mais également futuriste, tant dans la narration que dans le gameplay, toujours du point de vue d'Isaac en TPS avec caméra libre. Le traceur de notre héros lui indique où il doit aller pour accomplir les objectifs de ses différentes missions, sous forme de fil d'Ariane. Mais en plus des missions principales, vous pourrez mener des missions secondaires. Le fil conducteur sera bleu pour les missions principales, et jaune pour les missions secondaires. Ces dernières peuvent être suivies à tout moment jusqu'à parvenir au point de non-retour, où le jeu vous préviendra. Le jeu est toujours fragmenté en une douzaine d'épisodes, mais la transition de l'un à l'autre se déroule si dynamiquement et naturellement que limite on n'y voit que du feu. L'accomplissement d'une quête secondaire peut être conditionnée par des objectifs devant se réaliser dans plusieurs épisodes, ce qui vous obligera à progresser et à faire du backtracking. Mais attention, il ne s'agit pas de simple backtracking à l'ancienne, car l'exploration est grandement récompensée pendant que vous mènerez ces missions optionnelles en parallèle de la trame principale. De plus, il y a une gestion de l'apparition aléatoire des ennemis sur le chemin se détournant de la quête principale, ou lorsque vous faites une exploration de reconnaissance. Si en revanche vous ne faites qu'avancer en ligne droite, l'essentiel des ennemis sera naturellement scripté et identique d'une partie à l'autre. Ces petits évènements aléatoires concernent également des sortes de jumpscares, pas forcément issus des monstres, mais de l'environnement. Et dans un cas comme dans un autre, cela dynamise les allers-retours et apporte une réelle tension de tous les moments. À vos risques et périls !

Pour en revenir aux missions secondaires, s'il est vrai qu'elles ne sont pas spécialement nombreuses, certaines restent scénarisées et prennent le temps de se développer autour d'éléments du lore à travers différentes étapes. D'autres consistent à récupérer des RIGs de membres du personnel du vaisseau Ishimura en vue d'accéder à de nouvelles salles renfermant de précieuses ressources et bonus utiles. Comme ce fut le cas pour son modèle de 2008, Dead Space 2023 dissimule dans ses environnements des schémas destinés à débloquer des objets à la boutique, mais aussi d'autres plans qui devront être ramenés à des établis afin d'élargir les grilles d'améliorations de vos armes tout en récupérant des points de force pour chaque plan enregistré. Le principe de customisation des armes reste le même qu'en 2008, chaque précieux point de force collecté vous permettant d'acheter ou améliorer une compétence de l'arme. Petite nouveauté ici : Il sera possible de débloquer de nouvelles capacités pour chaque arme qui lui offriront un nouveau comportement en combat ou une performance particulièrement haussée en dénichant des plans prévus à cet effet. Même la boutique vend un exemplaire de plan de customisation pour chacune de vos armes, mais il vous faudra trouver vous-même tous les autres exemplaires disséminés au sein des différents secteurs du gigantesque vaisseau spatial USG Ishimura.

Afin de rendre l'exploration et le backtracking plus agréable dans le sentiment d'accomplissement et de montée progressive en puissance, il vous faudra déverrouiller des salles via des cartes d'accès numérotées correpondant au niveau d'habilitation de la salle, à l'instar de la série Metal Gear. Au fur et à mesure que vous progresserez dans l'histoire, votre niveau d'accréditation augmentera et de plus en plus de portes vous seront ouvertes. Ce petit côté metroidvania apporte un plus non-négligeable et allonge la durée d'un run sans nécessairement meubler. Parce que je le répète : l'exploration est grandement récompensée. Et comme les monstres peuvent apparaître aléatoirement durant ces trajets, cela gratifie le joueur d'une expérience de survie intense. D'autant qu'ils respawneront à l'infini à un endroit ou à un autre. Économisez donc vos munitions autant que faire se peut même si les mobs en lâchent souvent à leur mort, ça sera toujours plus rentable.

Point de vue gameplay, c'est sans doute l'aspect du jeu qui a le plus vieilli. Est-ce un défaut pour autant ? Hum... Pas forcément. En effet, la maniabilité d'Isaac a été conservée telle qu'à l'époque. Il se déplace en tirant, y compris latéralement, il n'y a pas moyen de faire volte-face mais il se retourne quand même un peu rapidement (mais un demi-retour rapide n'aurait pas été du luxe). Il y a toujours cette lourdeur qui accompagne la jouabilité, on ne va pas se mentir. Un point assumé de l'équipe de développement visant à faire ressentir la vulnérabilité face aux Nécromorphes techniquement plus rapides qu'Isaac, et qui je rappelle sont les monstres qui se nomment comme cela. Ces monstruosités se constituent de parties humaines cadavériques et aliennes. Mais puisqu'on peut faire appel au pouvoir de la stase qui stoppe momentanément les Nécromorphes, du moment qu'on l'utilise avec sagesse, on conserve un certain équilibre dans le gameplay. PS5 oblige, les gâchettes haptiques de la Dualsense sont bien sollicitées et les sensations transmises au joueur attestent d'un véritable parcours du combattant. Vous serez fermement cramponné à votre manette, suant dessus s'il le faut tant l'action sera présente. Pour le coup, on a vraiment l'impression d'avoir vécu une expérience éprouvante mais ô combien gratifiante une fois les crédits de fin à l'écran. J'ai même trouvé le jeu un tantinet plus difficile que l'original dans sa difficulté globale (la difficulté moyenne de base définissant l'équilibre d'un jeu sur la difficulté générale selon moi), ne serait-ce qu'en difficulté normale, notamment en partie découverte quand on ne connait pas l'emplacement des ennemis. L'emplacement de ces derniers change à certains endroits par rapport au jeu classique de 2008. Idem pour les objets. Il y a quelques détails nouveaux venant enrichir ce gameplay désuet mais efficace dans le contexte. Comme le fait d'empaler avec la télékinésie un Nécromorphe à l'aide d'une serre provenant justement de ce genre de créature, ou de projeter une hélice de conduit pouvant sectionner les membres d'un ennemi.

Un des détails les plus intéressants est sans nul doute la détérioration progressive des Nécromorphes à mesure que vous les affaiblissez, servant d'indicateur visuel de santé. En effet, plus ces créatures subissent de dégâts, plus elles perdront de parties de chair, d'organes, jusqu'à entrapercevoir leur ossature. Tout comme dans le jeu original, ils vous faudra les démembrer au moyen de vos armes industrielles et létales, sous peine de gaspiller des munitions tant elles peuvent les encaisser avant de trépasser si vous ne les démembrez pas directement. S'ensuit alors une explosion de masse charnue et d'organes volant en éclat alors que les corps des ennemis se détruisent avec de belles giclées de sang, de liquide jaunâtre et de broyage d'os. Autant dire que le jeu se révèle extrêmement gore. Son PEGI 18+, il ne l'a pas volé. Aussi je déconseille ce jeu aux personnes sensibles à la vue du sang, de l'intérieur de l'anatomie humaine et des démembrements. Le premier Dead Space de 2008 avait fait couler pas mal d'encre à l'époque à ce sujet, mais sur la dernière génération actuelle de consoles, c'est beaucoup mieux mis en évidence grâce à la qualité graphique époustouflante et au moteur du jeu assez performant nommé Frosbite. Les Nécromorphes ont le chic pour vous prendre à revers, en embuscade ou en faisant mine de fuir vers les conduits d'aération pour attirer leurs congénères vers vous. L'IA des ennemis a donc été un peu revue en comparaison à il y a une quinzaine d'années. La différence n'est pas non plus énorme mais elle se ressent quand même un peu.

Enfin, nous arrivons à la nouveauté la plus séduisante du gameplay : les phases dans les zones sans gravité. Dans le jeu original on pouvait se propulser directement d'une surface à l'autre dans les environnements dépourvus de gravité, que ce soit pour résoudre des énigmes ou pour progresser. Il y avait comme "un effet d'aimant." Certains ennemis exploitaient également l'apesanteur pour vous attaquer sous différents angles et cela n'a pas changé. Eh bien ici, Isaac peut littéralement voler dans ces endroits et lors de ces phases grâce aux micro-propulseurs de son RIG (le système de survie sur le dos des personnages dans l'univers de Dead Space, représentant la santé, la stase et l'oxygène). Vous pouvez le contrôler dans toutes les directions, pivoter latéralement comme pour vous coucher sur le dos en plein vol, combattre les monstres dans les airs et interagir avec les éléments du décor ainsi. La maniabilité du vol demandera tout de même une certaine prise en main, mais après environ un tiers de l'aventure on commence doucement à s'habituer. Non seulement la lévitation en apesanteur donne lieu à des phases originales qui prendront à contre-pied les joueurs ayant connu le jeu original, mais en plus elle exploite de nouvelles zones expressément conçues pour ça. Certaines situations priveront des zones d'oxygène ou les rendront toxiques, mais votre RIG pourra vous faire tenir un temps avec vos réserves d'air intégrées. Il faudra alors trouver des recharges murales d'oxygène à volonté dans le décor pour ne pas mourir en suffoquant, ou utiliser au besoin une capsule d'oxygène si vous en possédez une dans votre inventaire. Les énigmes sont présentes et ont été plus ou moins retravaillées pour l'occasion, jouant parfois avec l'apesanteur. Elles n'ont rien de compliquées dans leur concept et s'adaptent parfaitement à l'expertise d'ingénierie de sieur Isaac, mais vous feront réfléchir quelques secondes au meilleur itinéraire à prendre en fonction de la situation et de vos réserves. Sachant qu'activer un disjoncteur peut ouvrir une porte et en fermer une autre, retirer l'oxygène ou vous plonger dans le noir comme lorsque les plombs sautent. Dans ce dernier cas, il ne sera pas rare de vous retrouver dans une forte obscurité vous forçant à avancer précautionneusement en vous guidant grâce au système de lampe-torche intégré à vos armes en joue. Une idée géniale accentuant le fait de se retrouver dans un survival horror pur et dur ! Sans oublier que la télékinésie et la stase pourront vous aider à venir à bout de certains puzzles.

Le level-design reste similaire pour la plupart des lieux, je dirais à la louche... à 75-80%. Si vous avez joué au jeu de 2008, vous reconnaîtrez la grande majorité des zones en vous arrêtant quelques instants pour contempler autour de vous, mais vous y remarquerez également quelques changements ou dispositions d'éléments ainsi que des tailles d'échelle plus réalistes. Les plus gros changements concernent les lieux et les phases de zéro-gravité qui demanderont une progression différente avec les propulseurs de vol d'Isaac. Certains combats de boss subissent de même un changement dans les patterns et l'exploitation de l'environnement. Vous serez à la fois dépaysé et nostalgique à la vue de ces lieux tantôt modifiés, tantôt fidèles. Il y a aussi certaines salles et zones entièrement nouvelles qui s'y ajoutent. J'ai trouvé dans l'ensemble que ce Dead Space nouvelle formule a tenté de marier mécaniques modernes et anciennes, penchant néanmoins davantage sur les codes traditionnels, probablement pour garder cette saveur d'autrefois sans trop bouleverser son essence. Et en ce sens, je n'ai pas trouvé que c'était un remake sage, contrairement par exemple à un The Last Of Us Part I qui a pratiquement tout misé sur les graphismes en tant que remake, à quelques détails et fonctions d'accessibilité près. On va vraiment plus loin dans Dead Space Remake, pour ce qui est des nouveautés en général. Quand bien même on n'est pas encore au niveau du remake du premier Resident Evil de 2002 qui a su apporter une totale reconstruction, ne pas valoriser les changements que cette version de Dead Space 2023 apporte en plus des graphismes et de l'OST refaits, c'est se mettre des œillères.

Les mêmes armes de l'œuvre originelle font leur grand retour, au nombre de 7. Le fameux Cutter plasma sera votre ticket d'entrée dans la boucherie qui vous attend afin de vous frayer un chemin dans cette descente aux enfers, vous initiant au gameplay et à la façon de tuer efficacement vos ennemis. Hormis le Lance-flammes qui reste assez moyen, toutes les autres armes font le taf. Le menu en temps réel sous forme d'interface qui avait révolutionné à l'époque, n'a pas vraiment changé ici. La carte reste cependant un peu plus lisible, se centrant plus sur l'étage en cours d'exploration tandis que ceux en dessous sont à peine visibles, ce qui évite des couches de superposition entravant la lisibilité. Bien que votre traceur vous orientera toujours dans la bonne direction des missions assignées, la map vous sera utile au moins durant votre partie découverte pour comprendre l'architecture complexe de l'Ishimura et noter les salles bonus où revenir ultérieurement avec la bonne carte-clé. Il faudra compter en moyenne entre 12 et 15 heures de jeu en ligne droite, et éventuellement une vingtaine d'heures en accomplissant toutes les missions secondaires. Rien que pour une première partie en mode découverte. Notons que le New Game+ est disponible comme auparavant, uniquement dans la difficulté choisie depuis la partie initiale. Je n'ai pas encore fait de Nouvelle Partie Plus, mais la presse et les retours en général indiquent qu'une fin alternative est réalisable en réunissant des collectibles précis n'apparaissant que dans ce mode de jeu. Je reste donc avec la surprise, mais comme j'estime avoir vu l'essentiel pour faire une critique en bonne et due forme, je me réserve cette fin spéciale et certainement hors-canon après ce test. Cela reste au final un bonus. Mais de le savoir est toujours un petit plus.

Comme déjà mentionné, le jeu tourne sur le moteur Frosbite. Et comme la plupart des jeux PS5, on a le choix entre le rendu des performances graphiques de haute résolution / Ray Tracing au détriment d'un framerate à 30 fps, ou en HDR en 60 fps + résolution 1440p avec légère perte de résolution. J'ai testé occasionnellement la première option, mais au final je suis resté sur la seconde, estimant qu'un jeu de ce calibre est plus agréable à jouer et visualiser sous cette fluidité graphique. La différence n'est pas non plus abyssale, car ce qu'on gagne en fluidité on le perd à peine en piqué de détails et inversément. Ce sera donc selon les préférences de chacun. Toujours est-il que ce moteur tourne surprenamment bien, quelque soit votre configuration. Les angoissants jeux de lumière clignotante contribuent aux graphismes majestueux de cette réinterprétation. Nonobstant, on n'est pas à l'abri de quelques bugs. Du moins... j'en ai eu quelques uns pour ma part, mais j'ignore si cela est dû au hasard ou dépend simplement des joueurs. Par exemple, j'ai eu un Nécromorphe qui se coinçait dans un mur puis restait à demi-enterré au sol tout en bougeant. Ou encore un fichier textuel qui repopait à l'infini à chaque fois que je revenais dans la pièce où il se trouvait alors qu'il était pourtant comptabilisé. Mais la palme d'or revient à la disparition de l'énergie vitale d'Isaac sur son RIG après avoir amélioré sa santé sur un établi. Je jouais un peu à l'aveuglette au niveau de la vie du personnage, mais fort heureusement il suffisait de changer d'armure ou de la remettre dans la boutique et hop, envolé le bug. Ça et puis les typiques bugs de l'époque sur les morceaux de cadavres de vos ennemis, qui se mettent à bouger rapidement comme s'ils convulsaient. Il m'est arrivé de croire une fois que je n'avais pas achevé un ennemi alors qu'il était mort, c'est vous dire [*rire*]. C'est quand même étonnant tous ces bugs, mais rien de foncièrement méchant ou rendant l'expérience injouable. Cela vous arrivera peut-être, ou pas.

Outre l'aspect technique graphique et son ravalement de façade, l'ambiance sonore n'est pas en reste. C'est bien connu, les effets sonores contribuent particulièrement à l'ambiance d'un survival horror. Grosso modo, on retrouve la plupart des bruitages de l'original mais nettement améliorés pour le support, gardant ainsi le même esprit. Alors que d'autres bruitages ont été ajoutés. Le plus saisissant restera assurément les hurlements sauvages et meurtriers des bestioles qui vous glaceront le sang. C'est plus que jamais réaliste et viscéral. Et le pire, c'est ce que l'on entend mais qu'on ne peut pas toujours voir d'où ça vient. Sans verser dans l'horreur psychologique à part quelques hallucinations occasionnelles dues à l'histoire, le jeu s'en tire plutôt bien pour vous mettre mal à l'aise. Les créatures rôdent dans les conduits à proximité, faisant douter de leur présence au joueur. Comme il y a le facteur aléatoire d'apparition ennemie, cela vous obligera à rester constamment sur vos gardes, même dans les rares moments de calme. Cela me rappelle personnellement les cris ambiants des zombies dans les premiers Resident Evil, qui servaient intelligemment l'ambiance sonore. Durant les phases de zéro-gravité ou dans l'espace, le son sera naturellement étouffé. Détail déjà présent dans le modèle de 2008 mais encore une fois, on peut ressentir une certaine amélioration ainsi que la solitude d'être coupé du monde extérieur en plein vide sidéral. Comme le dit si bien une réplique connue d'une certaine saga cinématographique de S-F : Dans l'espace, personne ne vous entendra crier... Sauf bien sûr les Nécromorphes ! D'ailleurs, une nouveauté fort intéressante réside dans les palpitations cardiaques de notre ami Isaac. Les battements de son cœur vont devenir plus intenses et s'accélérer. Ce phénomène pourtant réaliste peut survenir par exemple lorsque l'ingénieur est cerné d'ennemis, affaibli ou frôle la mort, ou même durant un jumpscare scripté ou hasardeux. Entre autres situations. Les vibrations de la Dualsense sont déjà significativement puissantes dans ces moments-là, mais restent correctement dosées selon la situation. Les bruitages et les voix resteront en général plus audibles que les musiques de fond.

Quid de la musique ? À peu près la même chose. Quelques anciens thèmes reviennent sous forme de réorchestration, bien que cela reste discret de manière générale. Il est difficile de critiquer la musique dans son ensemble tant elle reste au second plan pour privilégier les effets sonores, les voix des personnages et les cris effroyables des monstres. Mais sachez qu'une dimension cinématographique émane de l'ambiance musicale, et ce en tout temps. Vous allez vous cramponner à votre manette et prendre rapidement l'habitude de viser furtivement autour de vous (façon SWAT) en pénétrant dans pratiquement chaque pièce, soit parce qu'une musique légèrement audible mais menaçante se manifeste, soit parce qu'elle a déjà commencé avec une hausse progressive de volume, vous préparant à tirer à bout portant sur tout ce qui bouge. Il se dégage une incroyable tension de tous les moments, et on ne peut que saluer ce genre de détail. La bande-son reste sublime dans son ensemble. Tout particulièrement le thème principal qui revient par moment, peut-être un peu trop fréquemment lors de phases d'exploration à l'ambiance anxyogène, instillant un sentiment de malaise montant crescendo. Mais on en redemande. On a clairement la sensation de se retrouver dans un film d'horreur. Toutes les pistes n'inspirent pas toujours le danger, sinon la peur de l'inconnu ou le spectacle de flotter dans les airs. On a alors l'impression de se retrouver dans un film de Spielberg. Bref, c'est du grand art.


Je pense avoir fait le tour. Il ne me reste donc plus qu'à conclure sur ce remake de Dead Space 1. J'en profite d'ailleurs pour répondre à une question que beaucoup de gens peuvent se poser : Vaut-il le coup pour 80 euros ?
Honnêtement, même si je l'ai acquis pour 70 balles à Carrefour, ce remake vaut amplement le coup pour le travail colossal abattu. Il peut certes paraître un peu cher à première vue pour un remake de ce type, mais une fois qu'on y a joué, je peux vous assurer que vous en aurez pour votre argent. Parce qu'il y a un profond respect du matériau de base tout en le modernisant pour faire de cette relecture une œuvre remise au goût du jour. La saga Dead Space avait été un succès en son temps, surtout avec les deux premiers opus, le troisième un peu en déça mais bon quand même. Par contre, la saga originelle n'a jamais connu un grand succès commercial, et c'est allé de mal en pis. J'espère donc de tout cœur que la saga renaitra de ses cendres tel le phénix avec ce premier remake, afin de redorer son blason. Les remakes deviennent de plus en plus monnaie courante de nos jours, et celui-ci, sans être parfait, demeure sans l'ombre d'un doute une masterclass. On doit cela à Capcom, qui depuis 2019 a instauré la mode des remakes avec RE2 et RE3 dans sa série phare Biohazard, tandis que celui de RE4 arrive bientôt.

Motive Studio nous a livré un monument vidéoludique réimaginé et magnifié avec amour, et je ne serais guère étonné qu'à l'avenir ils nous pondent une éventuelle suite dans cette lignée. Le jeu est encensé comme l'un des meilleurs remakes de ces dernières années un peu partout sur la toile. Mais je vous laisse également ma review pour vous forger un avis. À mes yeux, Dead Space Remake reflète la marque des grands jeux. Pour finir, je ne dirai qu'un seul mot simple : Foncez !


Sans oublier ma note qui va avec, comme à l'accoutumée, et qui s'élève à 9,5/10.
Dernière modification par Magnum le 08 févr. 2023, 16:19, modifié 2 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Trebla Reksew
Survivor
Messages : 797
Inscription : 28 nov. 2003, 12:47
Localisation : Avignon (cit? des Papes)

Ton test résume parfaitement ce que j'ai ressenti même si je n'ai pas encore terminé le jeu et que j'en suis qu'à 6h de jeu environ.
Dans mon cas, j'avais bien joué au Dead Space de 2008 mais mes souvenirs sont trop lointain. Du coup, je profite pleinement de ce remake comme si je découvrait un nouveau jeu.
Bref, un régal :))
Trebla Reksew, fan de la toute premi?re heure ...
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 356
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Tant mieux si le jeu a été une découverte pour toi parce que ça fait peut-être un bail que tu as joué à l'original. L'effet de surprise n'en est que plus grand. Pour ma part, ce fut à la fois une découverte et une redécouverte. J'ai hésité à refaire Dead Space 2008 en parallèle à ce Dead Space 2023 afin de comparer pour écrire ce test, mais au final mes souvenirs restent encore frais dans ma mémoire vu que j'avais rejoué à l'original sur PS3 il y a environ un an et demi. J'ai donc dévoré ce remake durant toute la semaine passée.

Je pense qu'au vu des critiques élogieuses qu'il récolte partout sur le net, il y a de grandes chances pour qu'un remake du second volet voit le jour. Et puis je suis de ceux qui pensent que cette saga de suvival horror de science-fiction mérite clairement une seconde chance. :)

Je crois qu'on est en train de revivre un nouvel âge d'or du genre survival horror avec tout ce qui se profile à l'horizon cette année. Dead Space Remake n'est que le début de cette avalanche. Et moi qui éprouve un certain amour pour ce genre de jeu, je ne peux qu'être aux anges. :kao2
Image
Répondre